Pour une culture solidaire – Art, culture, et éducation populaire : une éthique publique 🗓 🗺
Partager

Vous êtes artiste, acteur culturel, intervenant artistique ou militant de l’éducation populaire… La liste Une ville pour tous le Rassemblement citoyen de la gauche et des écologistes, conduite par Éric Piolle, vous invite à une soirée-débat sur les conditions d’une culture solidaire en présence de Jean-Michel Lucas.

Le 3 mars, de 19h à 23h, Salle Rouge, 10 bis rue Ampère 38000 Grenoble

  • 19 h : Analyse critique des politiques nationales déclinées à Grenoble Temps de discussion en groupes sur cette analyse – expression d’avis
  • 20 h : Collation offerte et temps d’échanges informels
  • 20 h 30 : Intervention de Jean Michel Lucas
  • 21 h : Contexte dans lequel pourra se mettre en place une nouvelle politique culturelle, notamment dans le cadre de la future métropole. Éléments du projet que nous portons et méthode
  • 22 h : Concert avec Didsithang : trio acoustique Didgeridoo, Sitar, Hang

pdfTélécharger le flyer en PDF

Les relations entre l’art, la culture et l’éducation populaire ne peuvent se poser aujourd’hui dans la seule perspective de l’accès aux biens culturels que le bon goût juge comme relevant de “l’excellence”. La Culture, c’est l’expérience qui permet la construction de la personne, de son Être et de sa parole, de son rapport aux autres dans la Cité. C’est pour cette raison que la question culture est aussi une question politique.

Pour justifier leurs investissements, les collectivités mettent en avant les retombées économiques de l’activité culturelle et des emplois qui sont en jeu. Cette dimension de l’économique est réelle, mais elle est insuffisante pour construire une politique culturelle digne de ce nom.

La politique municipale envisage par ailleurs la culture comme un moyen de rayonnement et de prestige. Nous ne nous accommodons pas de cette situation. Tout projet politique implique la construction d’une communauté de valeurs symboliques. Lesquelles ne s’expriment jamais aussi bien que par l’art et son imaginaire, pour autant qu’on prenne la peine de le “mettre en culture”.

Nous voulons renouer les liens entre les processus artistiques et les phénomènes culturels, en redonnant tout son sens à l’Éducation populaire. Le cadre politique dans lequel ces liens peuvent se tisser et se rendre visible est vide. À nous de le construire ensemble au service de tous. C’est le sens que nous voulons donner à ce que nous appelons de nos vœux : la construction d’une culture solidaire.

Jean-Michel Lucas est docteur d’État ès sciences économiques. Il a été directeur régional des affaires culturelles, conseiller au cabinet du ministre de la Culture Jack Lang, président d’associations de musiques actuelles. Il a été également maître de conférences à l’Université Rennes 2.

Sous le pseudo du Doc Kasimir Bisou, il poursuit ses travaux sur la critique des politiques culturelles publiques… Il plaide pour une autre éthique publique en matière culturelle. Une politique culturelle active, pour favoriser le chemin vers un meilleur «Vivre ensemble», fait de plus de liberté, plus d’émancipation, plus d’économie créative solidaire.

carte Le projet à la une Projet
Rue Ampère, Le Clôs des Fleurs, Secteur 1, Grenoble, Isère, Rhône-Alpes, France métropolitaine, 38000, France Carte

Laisser un commentaire