Les ateliers d’écriture de la ville pour tous 🗓 🗺
Partager

Le Rassemblement « Grenoble une ville pour tous » et Christine Duminy-Sauzeau, spécialiste des ateliers d’écriture de campagne, nous font le plaisir de proposer deux ateliers d’écriture dans notre local de campagne urbaine, à la Maison du rassemblement, 3bis rue Lafayette, à Grenoble sur le thème « Grenoble, une ville pour tous », « une ville à taille humaine » : apportez vos mots à cette pratique artistique du langage !

Le premier atelier a eu lieu le 27 février, le deuxième le 13 mars, à la Maison du rassemblement. Le texte source, « Alternative nostalgique (et fausse) » de Georges Perec, a inspiré les participants ! Quand la poésie se met au service du bien commun…

Voici les textes écrits par les participants aux ateliers

 

Cliquez sur les titres pour voir le détail, cliquez à nouveau pour masquer le détail
pointVertClair

Hymne-Mobilisme

Ou bien ne rien changer, mais vite :
Se dire qu’après tout ils ont fait de leur mieux,
Que d’autres auraient fait pire,
Et puis qu’on les connaît.
Se sentir rassuré par une caméra
Car surveiller peut éviter de punir,
Et puis « on sait jamais » …

Ou bien prendre le risque, mais vite :
Se dire qu’ils auraient pu faire autrement,
Qu’on va devoir le faire,
Et puis qu’on les connaît.
Se laisser déstabiliser par l’autre
Car rencontrer peut éviter de punir,
Et puis ça fait changer !

pointOrangeClair

Alternative native

Ou bien naître à Grenoble, métropole mégalo
A six mois, souffrir de bronchiolite
A 6 ans, avoir une tablette
A 12 ans, surveillé vidéo
Ado, skier sur neige artificielle dans une technopole olympique, s’amuser des jeux du stade
Adulte, travailler dans les nano, conduire à vitesse réduite « attention, pollution atmosphérique ! », entrer dans un tunnel, celui sous la bastille… Grenoble, mégapole techno.

Ou bien naître à Grenoble, abri des Allobroges
A 6 mois, babiller sur le dos des géantes montagnes
A 6 ans, courir dans les ruisseaux
A 12 ans, pratiquer la philo
Ado, s’amuser de culture, apprendre l’espagnol, se reconnaître humain
La suite n’est pas écrite, elle est dans l’air, dans l’eau, dans la journée des tuiles, le partage des richesses, le buen vivir ensemble, elle est à inventer, à naître.

pointVertFonce

Alternative colorée : le rose ou le rouge et vert

Ou bien sécuriser la ville,
déléguer, subir, tablette au bout des doigts,
bâtir haut l’Esplanade,
minauder à Minatec, la rose en boutonnière,
se savoir entre soi,
et au fond, naviguer pépère.

Ou bien esquimoter dans les roulis du Drac,
colorer l’échauguette de la haute Bastille,
me déplacer gratos, partager les espaces,
faire ami de tout bois,
débattre, choisir, agir directement
Rouge et vert, vent debout !

pointRougeClair

Alternative prochaine (et vraie)

Ou bien continuer vaillamment, redresser, développer, poursuivre la dynamique, construire plus grand plus haut, métropoliser, et puis austériser d’une main, il le faut bien, mais aider de l’autre l’encore plus démuni, gérer pour vous mais avec votre avis.
Ou bien, aller plus loin, retrouver le souffle des révoltes passées ; aller ailleurs, refuser l’austérité ; donner la parole au peuple, l’écouter ; innover vraiment, donner de la couleur à la ville.

pointOrangeFonce

Alternative élective

Ou bien abandonner, cesser d’y croire, ne pas aller voter pour peindre
ses volets.  Se décourager de débattre, s’ennuyer de parler. Ne pas
différencier, ne rien penser changer, se désolidariser. Passer son tour.

Ou bien en vouloir encore, ne pas déjà lâcher, vivre le doute, assumer
les conflits. Chercher, se perdre, trouver, choisir. Compter sur les autres et faire une majorité. Voter Rassemblement ! Voter Humanité !

pointVertFonce

There is no other Alternative than Alternative

Ou bien continuer à vivre sous la menace de la perte son travail et de la stérilisation de la planète. Hésiter à se déplacer, ne pas bien se chauffer, ne pas trop éclairer. Compter les jours et les sous qui restent.

Ou bien « ‘faut que ça change ! »

pointRougeFonce

Alternative concise et décisive !

Ou bien ne plus croire en la politique, douter de l’utilité de combattre, ne plus avoir confiance et se résigner

Ou bien se sentir citoyen, rencontrer les autres, discuter, vouloir changer le monde et s’engager.

pointOrangeClair

Alternative

Aimer Grenoble pour vous

Dormez, nous ferons le reste

Frapper aux portes une fois tous les six ans

Installer, nettoyer, rénover

Vous n’aurez plus qu’à voter

Couper des arbres

Edifier un stade

Et puis regretter qu’il soit vide

Projeter une tour de cent mètres de haut

Ceinturer la ville de pots d’échappement

Vendre un parc à Vinci

Séparer, parquer

Zones sensibles

Quartiers défavorisés

 

Ou bien

 

Apaiser

Planter

Jardiner

Libérer la parole

Décider ensemble

Femmes et hommes

Jeunes et vieux

D’ici et d’ailleurs.

Parcourir la ville

Une Ville Pour Tous

Du Nord au Sud

Du Sud au Nord

Mêler nos énergies

Nous rassembler

pointVertClair

Alternative électorale

Ou bien agir pour faire bouger les choses, lutter, être convaincu(e) et y aller … Décider de son avenir, résister, se mobiliser et se battre pour ses idées …

Ou bien ne pas savoir, ne pas s’exprimer, s’abstenir. Rejoindre la majorité et se plier à ses idées. S’en fiche et accepter…

pointRougeClair

Pas d’alternative

Ou bien trouver, retrouver, dire, écrire, raconter, rêver, peindre, planter, protéger, libérer, créer, re-membrer, humaniser la ville et

réenchanter le monde

Ou bien perdre, embrumer, enfumer, empoisonner, exploiter, trahir, blesser, creuser, éventrer, exploser, tuer, dé-membrer, déshumaniser la ville et puis

pleurer le monde

pointOrangeClair

Alternative, oui, mais…

Ou bien se reposer, garder secret un jardin intérieur, pas partagé, de toute façon on peut rien pour les autres, à part son père, sa mère, ses frères et ses sœurs, fuir le monde et sa stupidité, prendre de la hauteur pour contempler les fourmis, mort aux cons !…

Ou bien chanter Le Temps des Cerises, défiler le 1er mai, palabrer pendant des heures et finir par ne plus rien y comprendre, douter, se rassurer, c’est réjouissant, travailler à détourner de son cours inhumain l’eau sale des boues noires…

pointVertFonce

Alternative réelle, et urgente !

Ou bien maintenir la ville à gauche, coûte que coûte, assurer la relève jusqu’au bout, s’assurer qu’ils ne reviendront pas, jamais, ne pas risquer que d’autres dilapident notre héritage, revendiquent les réalisations qui nous ont tant coûté, se dire que ma foi il faut aller de l’avant.

Ou bien se dire que, comme ça, vers l’avant c’est le mur, qu’il faut aller plus loin chercher notre héritage, et puis que « libéral », tout compte fait, n’a rien à voir avec « liberté » !

pointRougeClair

Se surveiller/veiller

Ou bien voter à gauche :

Se payer, se projeter, s’innover, se dépasser, se regarder, s’évertuer, safarer.

 

Ou bien voter à gauche :

Gratuiter, bouclier, égaliter, solidariter, écologiquer, liberter, Pioller.

pointOrangeClair

Alternative métaphysique (et fausse)

Ou bien s’engager, s’activer, provoquer des rencontres, des discussions, dialoguer à l’infini, partager, rire, boire et manger ensemble, travailler, distribuer des tracts, coller des affiches : être dans la ville, tous ensemble, dans une ville pour tous.

 

Ou bien se taire, observer, lire et analyser, prendre du recul, éviter surtout les polémiques, garder le contrôle,  économiser ses munitions, se contenter de réfléchir pour se réserver la possibilité de choisir, temporiser et tenter surtout de ménager sa propre tranquillité.

carte Participez
3 bis Rue Lafayette, Grenoble Carte

Une réflexion au sujet de “Les ateliers d’écriture de la ville pour tous 🗓 🗺

Laisser un commentaire