Non au choix de Jacques Toubon comme Défenseur des Droits
Partager

Lettre d’Emmanuel Carroz, Adjoint au Maire en charge de l’égalité des droits et de la vie associative à Monsieur François HOLLANDE Président de la République Française, concernant sa proposition de nomination de M. Jacques TOUBON comme Défenseur des Droits

pdfTélécharger le courrier en PDF

 

Grenoble, le 14 juin 2014

Monsieur le Président de la République,

Votre proposition de nommer Jacques Toubon comme Défenseur des Droits est, pour nombre de Françaises et de Français engagés dans la lutte pour les droits humains, pour les citoyennes et citoyens ayant la mémoire des actes, une gifle.

Vous ne l’ignorez pas : M. Toubon s’est opposé à deux lois emblématiques consécutives à la victoire de la Gauche aux élections de 1981 : l’abolition de la peine de mort et la dépénalisation de l’homosexualité.

Malgré cela, vous avez décidé de cette proposition, malgré le climat actuel en France, malgré la progression d’idées les plus extrêmes, malgré l’homophobie décomplexée, malgré les difficultés de plus en plus grandes des associations luttant pour les Droits de l’Homme, malgré les difficultés de plus en plus grandes des collectivités locales à faire leur travail de cohésion sociale du fait de l’austérité imposée.

Aussi, Monsieur le Président de la République, les élus du Rassemblement Citoyen de la Gauche et des Ecologistes, majorité municipale, vous appellent à ne pas maintenir cette proposition qui entacherait les grandes avancées sociétales qui fondent l’identité et les valeurs de la République Française.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de mon profond respect.

Pour les élus du groupe Rassemblement Citoyen de la Gauche et des Ecologistes

Emmanuel CARROZ

Laisser un commentaire