Changement de méthode à la vie scolaire
Partager

Le dialogue et la concertation sont au coeur du projet du Rassemblement Citoyen, de Gauche et des Ecologistes. Cela se traduit dans différents dossiers, notamment sur ceux concernant les écoles.

C’est ainsi que la visite des 78 écoles de Grenoble avant la fin de l’année scolaire a été une priorité de Fabien Malbet, Adjoint aux écoles, pour rencontrer le personnel de l’éducation nationale, le personnel de la mairie intervenant dans les écoles et les parents d’élèves quand cela était possible.

Ensuite sur 4 dossiers importants, nous avons mis en avant la concertation et le dialogue :

  • rythmes scolaires : les discussions avec l’ensemble des acteurs ont montré que, malgré un diagnostic peu reluisant, la communauté scolaire préférait prendre le temps d’une évaluation soignée et d’une concertation approfondie durant la prochaine année scolaire plutôt qu’un changement précipité pour septembre 2014. La rentrée 2014 verra donc le dispositif d’offre périscolaire aménagé à la marge, et l’année sera consacrée à cette co-élaboration d’une réforme qui soit réellement centrée sur l’intérêt des enfants, que tous et toutes ont à cœur (voir sur le site de la Ville).
  • Projet d’école des quartiers Hareux, Gare, Presqu’île et Clos des Fleurs : les projets d’architectes pour le nouveau bâtiment ont été reçus avant les élections, et c’est donc au nouveau Maire Eric Piolle de prendre une décision sur le projet à retenir. Même s’il n’était pas possible de mettre en place une réelle concertation, qu’il aurait fallu intégrer au processus initial, Eric Piolle a choisi de présenter aux habitants, aux parents d’élèves et aux enseignants les trois projets en lice, afin de recueillir leurs avis, avant d’arrêter sa décision qui sera communiquée lors du conseil municipal du 21 juillet.
  • Ecole Lucie Aubrac : l’installation de modulaires dans la cour Sud de l’école était source de conflit entre les acteurs de la communauté éducative. Différents scénarios alternatifs ont été étudiés et chiffrés avec leur calendrier de réalisation. Ils ont été soumis au conseil d’école par Fabien Malbet. La discussion a permis de trouver une solution qui convienne à tous les acteurs, en agrandissant significativement la cour. Un groupe de suivi a été mis en place pour continuer le dialogue sur tous les aspects opérationnels.
  • Effectifs scolaires : le jeudi 3 juillet à la mairie, des représentants des conseils d’école (parents et enseignants) mais aussi des Unions de quartier sont invités à prendre connaissance des effectifs scolaires et leur évolution. Il y a plus de 1400 élèves en plus à Grenoble en 4 années, ce qui nécessitera des constructions d’écoles et des aménagements de locaux. Cette réunion sera l’occasion de débattre des zones à enjeux dans la ville et de recueillir les réflexions des citoyens. Ce sera aussi l’occasion d’inaugurer les premières données publiques partagées qui permettront à l’expertise citoyenne de s’exprimer (voir sur le site de la Ville).

On le voit : un changement de méthode, basée sur la concertation, la discussion et le partage d’informations, permet de faire avancer les projets, dans un contexte apaisé et constructif, enrichi de l’apport de tous et toutes.

Laisser un commentaire