Libération des données publiques : une nécessité pour la démocratie !
Partager

L’information publique est un bien commun. Pour en faire un outil de démocratie participative et de dynamisation des tissus économique, éducatif et associatif, sa diffusion revêt un intérêt général ! C’est pourquoi les élus du Rassemblement proposeront au conseil municipal du 27 octobre de « rendre publiques les données publiques ».

Sur la base d’un travail commun entre la Ville de Grenoble, Grenoble-Alpes-Métropole et le SMTC, cette démarche se concrétisera par la mise en place prochaine d’un portail open data « test » commun ouvert à l’ensemble des collectivités intéressées. Côté organisation, c’est un comité de pilotage qui sera chargé de définir les objectifs du projet, le calendrier d’ouverture des données et l’organisation des moyens à mettre en œuvre pour animer et faire vivre le portail open data. Ce dernier réunira l’ensemble des partenaires du projet : le Maire de Grenoble, le Président de la Métro, le Président du SMTC et les maires des communes intéressées (ou leurs représentants).

Les données ainsi communiquées regrouperont non seulement des analyses et autres documents structurés jusqu’alors inaccessibles en ligne, mais également les données sources ayant permis leur élaboration. Elles comprendront les données d’urbanisme, de transport public, la cartographie de la voirie ou encore les délibérations des conseils municipaux et d’agglomération, et bien d’autres. Certains de ces documents sont déjà en ligne et accessibles à tous sur le site de la Ville de Grenoble.

Un premier bilan du site open data « test » (au premier semestre 2015) permettra de préparer la mise en ligne du portail open data commun Métro/SMTC/Ville de Grenoble en lien avec le portail Etalab pour le second semestre 2015.

Laisser un commentaire