Un budget de transition pour assainir les finances… Un budget ambitieux pour changer la Ville !
Partager

Dans un contexte national difficile (baisse dramatique des dotations de l’Etat de 5 M€), alourdi par un héritage qui a fragilisé les finances locales, la majorité a fait des choix courageux et cohérents pour répondre aux besoins des habitants. Le budget 2015 acte de nouveaux équilibres budgétaires qui garantiront un déploiement durable de l’action publique communale et la mise en œuvre des grandes orientations choisies par les Grenoblois en mars 2014. Conformément à notre engagement, nous n’augmenterons pas les taux des impôts locaux à Grenoble.

Ce budget 2015 est un budget ambitieux pour Grenoble, construit autour des trois priorités présentées lors du débat d’orientation budgétaire : une ville solidaire qui protège face aux crises, une ville émancipatrice pour libérer les énergies, une ville durable pour préparer l’avenir.

Pour être utiles aux Grenobloises et aux Grenoblois, ces objectifs respectent une méthode exigeante :

  • celle d’une démocratie locale profondément renouvelée et dynamisée, dans une logique de proximité et de transparence ;
  • celle d’une gestion optimisée des ressources de la Ville, qu’il s’agisse du patrimoine, ou des finances publiques ;
  • celle d’un véritable dialogue social, avec les agents municipaux et de leur meilleur déploiement dans les services publics ;
  • celle d’une évaluation rigoureuse et régulière des politiques publiques.

Le budget 2015 : quelques chiffres clés

 

  • Dépenses de fonctionnement : 263,4 millions d’€ (budgets principal et annexes)
  • Dépenses d’investissement : 65,72 millions d’€ (budgets principal et annexes)

 

  • Stabilisation de la masse salariale (137,9 M€)
  • Maintien de l’enveloppe du CCAS (25,4 M€)
  • Réduction limitée des subventions aux associations (27,09 M€)
  • Effort sur les charges courantes (61,73 M€)
  • Recalibrage de l’investissement autour de 3 axes :
    • Projets en cours : plus de 15 M€
    • Entretien durable du patrimoine : plus de 15 M€
    • Priorités municipales : plus de 7 M€ (dépenses nettes pour la Ville)

 

  • Baisse importante des dotations de l’Etat  (5,2 millions d’€)
  • Dette maitrisée (+ 4 M€)
  • Pas d’augmentation des impôts locaux déjà élevés à Grenoble

Laisser un commentaire