Cantines scolaires : une tarification plus solidaire
Partager

Dans le cadre de sa politique éducative, la Ville de Grenoble propose aux enfants scolarisés des prestations et des activités qui font l’objet d’une participation financière des familles. Il s’agit notamment de la pause méridienne. Le coût global de cette dernière (10,89€) comprend la production, la livraison et le service du repas (6,60€) ainsi que la prise en charge de l’encadrement durant toute la durée de ce temps de pause (4,29€ pour 2 heures). Le coût du seul repas ne représente pour sa part que 3,70€ dont 1,65€ consacrés aux denrées.

tarifscommission-vCM.key

La délibération votée lors du conseil municipal du 26 mai 2015 a permis d’ajuster la hausse nécessaire des tarifs destinée à compenser au moins une partie de l’augmentation des coûts. Ainsi, elle ne sera pas appliquée de façon uniforme. Le bouclier social se traduit en 3 volets :

  • ne pas répercuter l’ensemble de la hausse sur la totalité du coût puisque la hausse couvre une augmentation globale de +1.8% au lieu des 2.5% ;
  • ne pas appliquer cette hausse aux catégories les plus modestes. Cela concerne 60% des usagers pour qui il n’y aura aucune hausse;
  • augmenter la progressivité de la hausse pour le reste des usagers allant de 1% à 8%. Pour le tarif le plus haut, soit 7,56€, l’impact de cette hausse pour un enfant mangeant tous les jours à l’école serait de 76€ sur l’année, somme qui semble acceptable pour un couple avec deux enfants ayant un revenu mensuel cumulé de 9000€.

tarifscommission-vCM.key

Avec cette délibération, il est à remarquer que pour les quotients familiaux les plus faibles, la participation de la Ville se montera à 93%. Elle diminuera avec les revenus pour se stabiliser à hauteur de 30%.

tarifscommission-vCM.key

Deux autres aspects intéresseront les Grenoblois :

  • la part déductible des impôts pour la garde d’enfants de moins de 6 ans passera de 16% actuellement à 30% correspondant à la part d’encadrement en dehors du temps de repas ;
  • le tarif appliqué aux enseignants passera de 8,40€ à 6,60€, car ils n’ont pas à supporter le coût de l’encadrement ;

Voilà de façon concrète et pour un exemple bien précis, comment cette municipalité renforce la solidarité entre les Grenoblois, ce que nous appelons le bouclier social.

2 réflexions au sujet de “Cantines scolaires : une tarification plus solidaire

Laisser un commentaire