Investir dans les écoles, faire de Grenoble une ville meilleure
Partager

Malgré des contraintes budgétaires étouffantes (40 millions en moins d’ici à 2017), la Ville de Grenoble s’engage et va investir plus de 60 millions d’euros d’ici 2021 pour ses écoles. Il faut agrandir ou construire 6 nouvelles écoles et ouvrir plus de 50 classes d’ici à 2020 dans notre ville. Voilà le grand projet de ce mandat !

Dès l’été 2015, plus de 3.3 millions d’euros de travaux d’agrandissements et rénovation ont déjà été engagés.

La ville tournée vers l’avenir que nous construisons ensemble doit permettre à chacun de s’épanouir au milieu des autres, de prendre le temps de choisir le bon chemin, d’avoir aussi la liberté de changer de route. Elle ne ressemble pas à la ville d’hier, uniquement conçue comme un « accélérateur de consommation ».

Ville de demain, ville à hauteur d’enfant

Bâtir une ville à hauteur d’enfant, c’est bâtir une ville adoucie où chacun peut aller à l’école à pied ou à vélo, où les voitures ne sont plus une menace ; une ville où l’on peut faire du sport en famille toute l’année, sans pollutions ; où le paysage naturel remplace les panneaux publicitaires au bout des rues ; une ville où chacun peut savourer une alimentation bio ou locale, respectueuse du consommateur, de l’agriculteur et de l’environnement. Une ville qui suit le fil des saisons, où la nature est présente, valorisée et respectée. Oui, il faut toute une ville pour élever un enfant !

Bâtir une ville à hauteur d’enfant, c’est aussi relever le défi de la citoyenneté : les écoliers d’aujourd’hui seront les citoyens de demain. De la journée des Tuiles jusqu’au planning familial en passant par la Résistance, Grenoble est la cité qui fait bouger les lignes. Comme notre pays, notre ville doit relever un grand nombre de défis : construire et transmettre les bons points de repères et faire de Grenoble une ville aimable et durable, une ville qui se mobilise pour l’émancipation.

Cette ambition collective renforce tous les éducateurs, les enseignants et les parents dans leur rôle fondamental. Oui, donner à chaque enfant les moyens d’apprendre dans de bonnes conditions et l’espace pour se construire sereinement, c’est faire de Grenoble une ville meilleure.

Bâtir une ville à hauteur d’enfant, c’est enfin bâtir les écoles de demain. Parce que l’école est le lieu où se transmet l’essentiel, les bâtiments seront exemplaires : biomatériaux, écoconstruction, sobriété énergétique, etc. C’est en ce sens que nous avons réorienté le projet de nouvelle école du quartier Jean Macé et que nous réaliserons toutes les suivantes. Bâtir les écoles de demain, c’est aussi soutenir un secteur entier de notre économie, des bâtiments et travaux publics jusqu’aux architectes, ingénieurs et artisans locaux.

L’école de demain sera ouverte sur le reste de la ville : meilleure intégration dans le quartier, accueil d’associations le soir, le week-­ end et les vacances, etc. Oui, réinventer l’école, c’est redonner toute sa place à l’enfant dans la ville !

Vous pouvez compter sur Elisa Martin, 1ère adjointe, en charge des parcours éducatifs, sur Fabien Malbet, adjoint aux Ecoles, et sur l’ensemble de la municipalité pour faire de Grenoble une ville à hauteur d’enfant, une ville éducative, une ville qui répond aux urgences et prépare l’avenir.

Eric Piolle
Maire de Grenoble

Laisser un commentaire