Grenoble développe ses espaces d’expression publique et alternative
Partager

Après avoir libéré son espace public de l’affichage publicitaire, la Ville de Grenoble développe aujourd’hui les espaces d’expression publique et alternative pour l’information associative, culturelle et de quartier. 166 panneaux supplémentaires sont ainsi en cours d’installation pour favoriser l’expression publique.

Grenoble dispose déjà d’espaces dédiés à l’affichage d’opinion et d’information à destination des associations locales sans but lucratif. Cela correspond à 135 panneaux pour une surface d’affichage totale de 390m². Cette superficie est bien au-dessus de celle prévue par les textes législatifs en vigueur (code de l’Environnement) qui prévoit, pour Grenoble, 87m² de surface d’affichage minimum.

166 panneaux supplémentaires pour favoriser l’expression publique

Toutefois, afin de garantir et développer l’expression citoyenne, la Ville de Grenoble s’est engagée à installer des panneaux supplémentaires, mis à la disposition du public, selon 3 types d’affichage définis comme tels :

  • Expression libre – opinions – idées ;
  • Associatif – vie de quartier ;
  • Culturel.

affichage1

Après concertation avec les différents partenaires (Unions de quartiers, associations et collectifs d’habitants, MJC, salles de concerts, afficheurs…), 166 panneaux supplémentaires sont progressivement installés depuis janvier 2016 par une entreprise locale sur les 6 secteurs de la ville. Cela représente une surface supplémentaire de 475 m².

Avenir de l’information en ville : Grenoble innove !

Depuis le retrait des panneaux d’affichage Decaux (printemps2015), l’affichage municipal ou culturel est relayé par environ 40 totems bois ou métalliques, installés provisoirement sur le domaine public.

Afin de travailler à la définition de solutions alternatives durables à ces totems, un partenariat a été engagé avec le Master Innovation et Territoire de l’Institut de Géographie Alpine concernant un programme de recherche-action sur « l’information et l’affichage dans l’espace public »afin de définir un modèle de mobilier urbain.

Ce programme prend la forme d’un laboratoire d’usages et d’une plateforme d’innovation ouverte mêlant les chercheurs, les étudiants, les services techniques, les usagers et habitants permanents et temporaires.

Cette collaboration s’inscrit dans le cadre de la démarche Grenoble, Ville De Demain, lancée en janvier 2016.

Une réflexion au sujet de “Grenoble développe ses espaces d’expression publique et alternative

Laisser un commentaire