Votation citoyenne : Grenoble donne aux citoyens le pouvoir d’agir
Partager

Après le lancement des Conseils citoyens indépendants et du premier Budget participatif (en 2015), la démocratie locale grenobloise s’apprête à connaître une nouvelle avancée de taille : la mise en place d’un dispositif d’interpellation et de votation ! Avec toujours comme même objectif de donner plus de pouvoir d’agir aux habitants.

C’était l’engagement numéro 6 du Rassemblement pendant la campagne municipale. La mise en place d’un dispositif de votation d’initiative citoyenne est en passe de devenir une réalité à Grenoble. Présenté lors des secondes Assises citoyennes (en janvier 2016), il donnera aux habitants toujours plus de pouvoir d’agir sur leur ville.

1ère étape : l’interpellation citoyenne par pétition

Dans un premier temps, tout habitant pourra désormais interpeller le conseil municipal par le biais d’une pétition relevant des compétences communales (et qui devra répondre aux critères de recevabilités proposées par la Ville). Cette pétition devra être signée par plus de 2 000 résidents, de toute nationalité, Grenoblois, de plus de 16 ans.

Diapositive2

2ème étape : le débat en conseil municipal

La proposition, ayant obtenu plus de 2 000 signatures valides, sera ensuite débattue en conseil municipal. Elle pourra alors être retenue par vote des conseillers municipaux pour être mise en œuvre. Autre option : afin de permettre un débat public élargi avec les habitants, il peut être décidé de soumettre la proposition à l’avis des Grenoblois dans le cadre d’une votation citoyenne organisée par la Ville.

3ème étape : la votation citoyenne

Les votations citoyennes seront organisées par la Ville de Grenoble à raison d’une fois par an. Pour les propositions réunissant plus de 20 000 voix majoritaires en leur faveur, le Maire s’engage à mettre en œuvre la proposition choisie par les Grenoblois.

Diapositive3

Une réflexion au sujet de “Votation citoyenne : Grenoble donne aux citoyens le pouvoir d’agir

Laisser un commentaire