Lyon-Turin : Pierre Mériaux démystifie un projet inutile
Partager

Conseil municipal du 18 avril 2016 – Pierre Mériaux expose point par point les raisons du retrait de la Ville de Grenoble du protocole 2002 sur le financement du Lyon-Turin

Un poids financier qui explose et handicape les investissements indispensables sur les lignes du quotidien :

Un projet basé sur des prévisions de trafic marchandises largement surestimées :

Un gain de temps limité pour les voyageurs :

Le poids des lobbys dans un projet estimé entre 26 et 30 milliards d’Euros :

 

Laisser un commentaire