Semaine de l’enfant : vers une nouvelle organisation et une tarification solidaire pour le périscolaire 🗺
Partager

Le conseil municipal du 23 mai débattra de la nouvelle organisation du périscolaire pour la rentrée 2016. Ce sera l’occasion pour les élus du Rassemblement de mettre en place une tarification solidaire prenant mieux en compte le rythme de l’enfant et rendant ce temps réellement accessible à tous.

 Pourquoi réaménager le temps périscolaire ?

L’année 2014-2015 a permis à la Ville de Grenoble d’initier une évaluation de la première année de fonctionnement de l’organisation du périscolaire (lancé en 2013) et de mettre en place différentes améliorations.

A la suite du comité de pilotage du Projet Educatif de Territoire (PEdT) en février 2015 et des rencontres de l’éducation de juin 2015, plusieurs intentions partagées par la communauté éducative et les parents d’élèves ont permis de dégager de nouveaux objectifs en vue du renouvellement du PEdT pour la période 2016-2019. Ces objectifs ont servi de base pour construire la nouvelle organisation et les nouveaux contenus des temps périscolaires :

  • un accueil plus juste et plus intégré, tourné vers l’enfant en évitant la concomitance d’activités payantes et d’activités gratuites (ateliers éducatifs, récré’actives) ;
  • une meilleure prise en compte du rythme de l’enfant qui permette une réduction du temps passé en collectivité et qui prenne en compte la différence d’âge (maternelles et élémentaires) ;
  • une ouverture citoyenne, culturelle, sportive et ludique. Des animations utilisant le potentiel des agents de la Ville, des associations socioculturelles et des associations ressources seront mises en place. Outil de lutte contre les inégalités sociales et les déterminismes sociaux, le temps périscolaire doit permettre la découverte de nouveaux horizons, l’expérimentation et la coopération.

Les horaires scolaires décidés par les parents d’élèves

Appelés à se prononcer en janvier dernier sur le réaménagement du temps périscolaire, les parents d’élèves grenoblois ont été plus de 4000 à participer au vote organisé par la Ville. Le scénario arrivé en tête (le scénario A, avec 64,9% des votes) sera donc mis en place dès la rentrée 2016-2017. S’il n’amène pas de changement dans les horaires scolaires, il aura en revanche un impact sur le temps périscolaire, qui sera désormais organisé autour d’un accueil intégré de 16h à 17h30 (accompagnement scolaire et animations) et d’un temps de récupération des enfants par les familles de 17h30 à 18h.

La demi-heure supplémentaire répond à une demande de nombreux parents qui souhaitaient une amplitude horaire plus large et similaire à celle proposée dans les autres grandes villes de France. Toutefois, afin de prendre en compte le rythme des plus petits, une sortie sera possible dès 17h pour les maternelles.

Impression

Des contenus en cours de construction par les conseils de périscolaire

Le fil rouge de ces temps a été fixé en accord avec la communauté éducative : découverte coopération, curiosité, esprit critique, en lien avec des animations ludiques, éco-citoyennes, corporelles et culturelles. Depuis le 10 mai et jusqu’au 2 juin, des conseils périscolaires se réunissent pour bâtir les projets dans la durée avec l’ensemble de la communauté éducative.

Les conseils de périscolaire sont animés par les services Education-Jeunesse de secteurs et composés de parents d’élèves, de directeurs et directrices d’écoles, d’enseignants volontaires, de services de la Ville et d’élus. Ils se réuniront deux fois par an pour échanger autour du projet périscolaire ainsi que sur la gestion quotidienne des temps périscolaires. Ils regrouperont plusieurs groupes scolaires du même bassin de vie afin de faciliter la mise en œuvre de projets éducatifs à l’échelle des quartiers.

Gratuité les deux premiers soirs et tarification solidaire dès le 3e soir de fréquentation

Si la Ville occupe une position centrale en matière d’accueil périscolaire, il est important que les familles considèrent cet accueil comme une possibilité parmi d’autres et n’y aient pas recours de façon systématique. Dans l’intérêt de l’enfant, il paraît essentiel que les autres acteurs éducatifs jouent un rôle complémentaire: associations socioculturelles, clubs sportifs, écoles de musique , etc.

Ainsi, pour limiter le temps passé en collectivité par les enfants, tout en offrant une souplesse aux familles, il est proposé que le système d’accueil périscolaire soit donc gratuit jusqu’à deux soirs par semaine, puis payant à partir du 3e soir de fréquentation par semaine avec une tarification sociale progressive.

C’est un système unique en France qui permet d’allier accès pour tous à toutes les activités périscolaires et la possibilité de bénéficier d’un accueil de qualité d’accès facile pour ceux qui en ont besoin.

Impression

La Ville de Grenoble proposera ainsi les tarifs parmi les plus bas du département de l’Isère, permettant un accès le plus large possible à ses temps périscolaires.

Impression

Organisation pratique

Les parents inscriront leurs enfants à l’année en choisissant les jours et la fréquentation (un soir, deux soirs, trois soirs, quatre soirs). Ils auront la possibilité de modifier la fréquence de présence de leur enfant à l’occasion de chaque période de vacances scolaires. Les 5 périodes de l’année scolaire seront les suivantes : septembre-Toussaint, Toussaint-Noël, Noël-Hiver, Hiver-Printemps et Printemps-vacances d’été. La modification se fait auprès de l’animateur référent ou de l’animateur relais.

L’inscription initiale sera possible au cours de trois périodes différentes:

  • auprès de l’animateur référent/relais de la mi-juin à la fin de l’année scolaire en lui remettant la fiche d’inscription papier,
  • en ligne sur le site de la Ville via le Kiosque pendant tout l’été,
  • auprès de l’animateur référent/relais en lui remettant la fiche d’inscription lors des permanences de rentrée qui auront lieu dans chaque école.

Les enjeux de l’accueil périscolaire étant différents de ceux de la pause méridienne, la tarification proposée est aussi spécifique pour suivre les recommandations de la Caisse d’allocations familiales de Grenoble. Les tarifs des 3ème et 4ème soirs sont progressifs au quotient familial et ne peuvent dépasser le coût de revient du service.

Quid de la pause méridienne ?

S’agissant des tarifs de la pause méridienne, pour éviter des hausses brutales lors des réajustements, une hausse de 1% est proposée pour l’année scolaire 2016-2017. Cette évolution est liée à la hausse des coûts assumés par la Ville notamment ceux liés aux ressources humaines et aux décisions gouvernementales.

Le coût global de la prise en charge des enfants (repas, service, encadrement, locaux…) s’élève à près de 11 € pour la ville. Les tarifs de la pause méridienne bénéficient d’une prise en charge de la Ville allant pour les enfants grenoblois de 93% pour les QF les plus faibles jusqu’à 30% pour les quotients familiaux les plus élevés.

Actualités Conseil municipal du 23 mai 2016
Carte

Laisser un commentaire