Un nouveau Projet de Ville pour Grenoble
Partager

Lors du conseil municipal du 23 mai 2016, les élus grenoblois débattront d’un nouveau PADD pour Grenoble. Un document important pour l’avenir de la ville puisqu’il fixe les grands objectifs en matière d’urbanisme, de logement, de déplacement ou encore de développement économique et social.

Qu’est-ce qu’un PADD ?

La Plan d’Aménagement et de Développement Durables (PADD) est un document exprimant les objectifs et les projets de la collectivité en matière d’urbanisme, de logement, de déplacement, de développement économique et social ou encore de mise en valeur des espaces naturels à l’échelle de 10 à 20 ans. Structuré et concis, il doit donner une information claire aux habitants sur le projet territorial de la collectivité. Ses orientations générales servent de base à l’élaboration du dispositif réglementaire du Plan Local d’Urbanisme (PLU).

Pourquoi un nouveau PADD ? Quelle place dans la Métropole ?

Depuis le 1er janvier 2015, Grenoble-Alpes Métropole est compétente pour l’élaboration du Plan Local d’Urbanisme (PLU). Ainsi, par délibération du conseil métropolitain du 6 novembre 2015, elle a lancé l’élaboration d’un PLU intercommunal (PLUI) à l’échelle des 49 communes qui la composent. Ce document doit être approuvé en 2019. En attendant l’approbation du PLUI, les plans locaux d’urbanisme communaux continuent à s’appliquer. Ils peuvent évoluer sous la responsabilité de la Métropole.

Dans le cadre de l’élaboration du PLU intercommunal (PLUI), la Métropole offre la possibilité aux communes qui le souhaitent d’élaborer un projet de ville pour venir contribuer aux réflexions métropolitaines. Au travers de ce projet de ville, il s’agit d’associer les communes à l’élaboration du PLUI en leur demandant d’exprimer leur vision du développement urbain et leurs projets d’aménagement. Dans cette perspective, la Ville de Grenoble a donc décidé d’élaborer un nouveau PADD qui renforce les priorités sociales et environnementales.

Axe 1 du PADD : Grenoble, ville désirable et solidaire

Dans un contexte de tentation du repli sur soi, mais aussi d’une diminution de « l’envie de ville », il s’agit ici de construire une ville désirable et à taille humaine qui renforce la qualité des espaces publics et préserve les paysages, en mettant en valeur l’identité de la ville et de ses quartiers dans une reconquête des espaces, des rues, des places, des parcs pour favoriser le vivre-ensemble.

L’ambition est également d’agir pour plus de solidarité et réduire les inégalités sociales et territoriales en atteignant 25% de logements sociaux en 2025 et 30% au-delà, en visant à renforcer les liens entre les quartiers et à soutenir les quartiers prioritaires de la Politique de la ville. La ville solidaire passe aussi par une ambition de réhabilitation des logements et la production de logements neufs de manière à permettre à toutes et tous de trouver un logement à Grenoble qui corresponde à ses besoins et à son mode de vie.

Enfin, la ville désirable est aussi celle qui améliore la santé de ses habitants en réduisant les nuisances et en préservant au maximum les habitants. Il s’agit de la ville qui encourage l’activité physique et cherche à fournir à tous une offre de santé de proximité.

Axe 2 du PADD : Grenoble, cœur de Métropole

Depuis le 1er janvier 2015, Grenoble-Alpes Métropole a vu ses compétences renforcées. Aussi, Grenoble contribue à la construction de cette Métropole équilibrée et multipolaire en valorisant son centre-ville élargi et le secteur sud autour de Grand’Place comme des centralités d’échelle métropolitaine.

Cela passera aussi par l’émergence de polarités de quartiers regroupant emplois, logements, commerces de proximité, équipements publics. Il s’agira enfin de concevoir l’aménagement de secteurs stratégiques en partenariat avec les communes voisines (Par exemple : Cours de la Libération ou Cours de l’Europe).

Penser Grenoble comme coeur de Métropole, c’est aussi veiller au développement de l’emploi dans l’agglomération en favorisant les conditions d’accueil des entreprises sur le territoire. Il s’agira d’encourager la diversification des emplois en soutenant notamment les activités de production, le commerce de proximité mais aussi des filières comme l’économie sociale et solidaire. C’est enfin mettre en valeur le potentiel touristique de Grenoble. Toutes ces actions seront conduites en cohérence et dans une vision partagée avec les autres communes de la Métropole.

Axe 3 du PADD : Grenoble, ville en transition

Imaginer Grenoble demain, c’est voir la ville en 2030 voire 2050. L’activité humaine entraine des bouleversements qui réinterrogent notre modèle de développement. C’est pourquoi, construire une ville en transition, c’est construire une ville robuste et résiliente, c’est-à-dire une ville capable de se transformer pour limiter son impact sur l’environnement mais aussi pour pouvoir faire face aux « chocs » de demain (changement climatique, crise énergétique, risques naturels et technologiques…). Cela passe par une ambition forte sur la sobriété dans l’usage des ressources, de l’énergie avec l’objectif à terme de devenir un territoire à énergie positive, mais aussi un fort développement de la végétalisation de la ville, l’adaptation au changement climatique ou encore la promotion de l’agriculture urbaine.

Enfin, la ville en transition est aussi une ville qui dépasse le paradigme de la ville construite autour de la voiture et évolue dans sa conception de la mobilité avec une recherche de fluidifité des déplacements. Cela passe donc par une ambition forte de développement des modes doux de déplacements (marche à pied ou vélo) et le confortement des transports en commun. C’est aussi optimiser l’offre de stationnement pour encourager l’évolution des habitudes. La ville en transition est une ville qui libère de la place occupée par la voiture sur l’espace public au profit d’autres usages naturels, récréatifs, de loisir ou de déplacements à pied ou en vélo.

Un PADD construit en concertation avec les Grenoblois

La Ville de Grenoble s’est saisie de l’opportunité de l’élaboration du PADD pour débattre avec ses citoyens de ses ambitions pour ce projet de ville. La concertation, lancée lors des Assises Citoyennes du 23 janvier 2016, s’est ensuite articulée autour de deux réunions publiques réunissant habitants, universitaires et élus. Les professionnels de la construction ont été sollicités au cours d’une réunion spécifique. Les contributions au débat des Grenoblois sont également parvenues par l’intermédiaire du site internet Grenoble.fr.

Lors de ce processus, il n’est pas ressorti de remise en cause profonde des grandes orientations du PADD. Toutefois, si certaines d’entre elles ont été confirmées, d’autres ont fait débat parmi les personnes qui se sont exprimées et des points de vigilance ont été formulés. Certaines interventions ont également permis d’enrichir le texte du PADD qui sera débattu lors du prochain conseil municipal, lundi 23 mai 2016.

Impression

Laisser un commentaire