Esplanade – Grands objectifs et modalités de la concertation
Partager

Par délibération du 30 juin 2014, le conseil municipal de Grenoble a supprimé la ZAC Esplanade pour définir un nouveau projet urbain concerté avec l’ensemble des acteurs. Après un travail approfondi avec les habitants et différents acteurs les modalités de la concertation seront fixées lors du conseil municipal du 11 juillet 2016.

Pour rappel, un premier travail a déjà été engagé fin 2014 et courant 2015 avec le Comité de l’Esplanade (réunissant des associations et des habitants du quartier). Suite à cela, la Ville de Grenoble a retenu en décembre 2015 une nouvelle équipe d’urbanistes pour concevoir avec les Grenoblois, et au-delà des limites communales, un nouveau projet sur ce quartier d’entrée de la Métropole.

Les objectifs poursuivis par la concertation

Les objectifs poursuivis s’inscrivent dans la continuité des orientations fixées par la municipalité lors de l’annulation de la ZAC Esplanade :

  • maintien de l’espace public au cœur de la grande esplanade, confirmant sa vocation historique d’accueil évènementiel ;
  • construction d’immeubles neufs comprenant notamment du logement social et de l’accession sociale dans les secteurs actuellement urbanisés du quartier ;
  • favoriser la réhabilitation des immeubles existants ;
  • insérer les nouvelles constructions dans le paysage urbain existant ;
  • créer une passerelle sur l’Isère réservée aux piétons et aux cycles ;
  • valoriser et développer l’artisanat, le commerce et les services ;
  • pacifier la RN481 et la Porte de France ;
  • renforcer les trames bleues et vertes de l’agglomération ;
  • réduire le stationnement sur la grande esplanade.

Quel dispositif de concertation préalable ?

Le projet urbain sera défini progressivement sur le 2ème semestre 2016 en suivant les étapes suivantes :

  1. Etat des lieux du site et des enjeux, définition de la méthode de co-construction
  2. Définition d’un scénario d’aménagement
  3. Définition d’un Plan-Guide

L’objectif est l’approbation d’un plan guide au premier semestre 2017qui sera par la suite décliné par sous-secteurs opérationnels.

Pour cela, plusieurs outils de co-construction ont été et vont être mis en place. Ils visent à mettre à disposition des habitants les propositions des concepteurs, mais également à récolter les avis et idées du public afin qu’elles puissent nourrir toutes les étapes du projet. Ces outils doivent également permettre d’éclairer les choix qui seront fait dans le cadre de l’élaboration du plan guide. Ces outils sont les suivants :

  • La Maison du projet : Situé au 8 Bd de l’Esplanade, ce lieu dédié au projet est implanté au cœur du quartier. Point d’accueil, d’information et de rassemblement, des permanences y seront régulièrement tenues. Différents évènements ou réunions pourront également s’y tenir afin de faire vivre le lieu et d’inciter les habitants à prendre part à la démarche.
  • Le site internet grenoble-esplanade.fr : ouvert depuis avril 2016, ce site met à disposition du public tous les documents du projet et proposera des outils de visualisation pédagogiques.
  • Une page Facebook ainsi qu’une newsletter ont également été créées pour tenir informées les personnes intéressées par le biais de média électroniques.

Des périodes actives de co-construction

Lors de la définition du scénario de synthèse et lors de la définition précise du plan guide, deux phases plus intenses de concertation vont se tenir. Lors de ces phases, qui devraient respectivement se dérouler à l’automne 2016 et au premier trimestre 2017, le processus va se dérouler en deux cycles similaires, à savoir :

  1. Une présentation publique
  2. Activation des outils grands publics de co-construction
  3. Réunions des groupes de travail
  4. Un temps d’Ateliers Publics de co-construction
  5. Un rendu public de la décision du comité de pilotage

infographierénovecoles

Un contrôle citoyen

Afin de garantir la transparence de la démarche, un dispositif associant des citoyens va être mis en place à partir de la première phase active de co-construction sur les scénarios. Il sera actif jusqu’à la validation du plan guide et pourra ensuite évoluer pour suivre la mise en œuvre des phases opérationnelles. Ces citoyens seront issus, sur la base du volontariat, des Conseils Citoyens Indépendants.

Afin d’assurer une continuité du suivi, il sera demandé à ce que les personnes qui s’inscrivent dans cette démarche s’engagent à suivre a minima un cycle de réunion (scénario et/ou plan guide). Ces citoyens, indépendants, seront invités à participer aux groupes de travail (proximité / Ville et Métropole / Expert) qui se réuniront à chaque phase active de co-construction. Observateurs et garant de la méthode, ils ne devront pas prendre position sur le fond du projet.

Artisans de la démocratie, ils veilleront à la bonne retranscription et synthèse des remarques formulées par les membres des groupes de travail dans les contributions qui seront produites en fin de cycle par l’équipe de conception (une contribution par groupe de travail).

Ils seront également conviés aux Comités de Pilotage pour rapporter aux membres de ce comité les contributions de chacun des groupes de travail et assister aux échanges afin de s’assurer que ces contributions soient bien prises en compte quelques soient les décisions finales des membres du Comité de Pilotage.

Bilan de la concertation

A l’issue de cette démarche, un bilan de la concertation sera réalisé et soumis à l’approbation du conseil municipal. Ce bilan aura pour objectif de mettre en relief les apports de la concertation. Il aura également pour finalité d’analyser le plan guide au regard des contributions qui auront été produites au fil de la démarche.