Faire des écoles des bâtiments exemplaires
Partager

Avec la présentation du Plan Ecoles en septembre 2015, la majorité municipale a inscrit les écoles au cœur des priorités du mandat. Au-delà des constructions lancées pour faire face au manque d’anticipation de la municipalité précédente, ce programme veut également faire des bâtiments scolaires des lieux exemplaires en termes de santé publique et de transition énergétique. Trois délibérations présentées lors du conseil municipal du 11 juillet 2016 iront dans ce sens.

Des écoles exemplaires en matière de qualité de l’air intérieur : l’exemple Hoche

La délibération cadre du Plan Ecoles du 21 septembre 2015 définissait les sites à forts enjeux relatif aux capacités d’accueil des enfants dans les écoles grenobloises. Dans ce cadre il a été décidé d’ouvrir six nouvelles écoles. La nouvelle école élémentaire rue Hoche a vu son programme et son enveloppe financière approuvés par délibération du 25 janvier 2016. Parmi les objectifs de ce programme, un regard particulier a été porté sur la qualité de l’air intérieur.

Les études montrent que l’air intérieur est 3 à 5 fois plus pollué que l’air extérieur. Cette question de la qualité de l’air intérieur concerne plus particulièrement les personnes sensibles et fragiles, dont les enfants. Elle peut se traduire par différents effets, depuis les simples irritations jusqu’au développement de pathologies respiratoires causées par les polluants présents dans l’air intérieur des bâtiments. Cet enjeu majeur de santé publique (nous passons 80% de notre temps dans des lieux fermés) est inscrit dans les engagements que la municipalité a pris à travers le Plan Municipal de Santé (voté en janvier 2016) et figure parmi les actions phares du Plan d’action Air Energie Climat (adopté en juin 2016).

Pour répondre à cet objectif et acquérir de nouvelles compétences en interne, la ville de Grenoble a répondu à un appel à manifestation d’intérêt de l’ADEME. Elle a été retenue pour expérimenter une méthode pour l’amélioration de la qualité de l’air intérieur des bâtiments : Manag’R.

Le projet Manag’R a pour objectif de fournir à l’ensemble des acteurs, de la programmation à la réception des bâtiments (maîtres d’ouvrage, programmistes, équipes de maîtrise d’œuvre, entreprises, bureaux d’études…), les moyens méthodologiques, techniques et de communication permettant d’intégrer efficacement l’enjeu de la qualité de l’air intérieur à toute construction nouvelle.

De manière plus globale, la Ville de Grenoble poursuit l’ambition d’améliorer la qualité de l’air intérieur de l’ensemble de ses écoles. Une convention entre la Ville et la Région Auvergne-Rhône-Alpes est ainsi proposée au vote lors du même conseil municipal du 11 juillet. A travers un soutien financier accordé par la Région, la Ville renforcera son expertise en matière de qualité de l’air intérieur et progressera dans la recherche de solutions moins émissives pour la rénovation et les usages du quotidien dans les locaux scolaires. Cette expertise acquise a vocation, ensuite, à être essaimée.

Des écoles exemplaires en termes de consommation énergétique et d’émission de gaz à effets de serre : lancement de la rénovation de Painlevé, Ampère et Elisée Chatin

Au-delà de l’augmentation des capacités d’accueil (à travers l’agrandissement et la construction de nouveaux équipements scolaires), le Plan Ecoles prévoit aussi l’amélioration du patrimoine existant, notamment par sa rénovation thermique. Cet engagement répond à l’engagement de la Ville de Grenoble au niveau 3 du Plan Air Energie Climat métropolitain et dans le dispositif Cit’ergie.

Pour répondre à cet objectif, la Ville a confié à la SPL OSER (délibération de juillet 2015) la réalisation d’études préalables pour la rénovation énergétique exemplaire de trois sites scolaires construits dans les années 1950 : les groupes scolaires Painlevé et Ampère et l’école élémentaire Elisée Chatin.

Les diagnostics énergétiques et techniques réalisés par la SPL OSER ont pu montrer, pour les trois établissements, la faisabilité technique des projets de rénovation et les potentiels de réduction des consommations d’énergie primaire (source d’économies pour la Ville) et d’émission de gaz à effet de serre suivants :

infographierénovecoles

Les travaux d’entretien et de maintenance des écoles de cet été

Outre ces gros chantiers, la Ville de Grenoble continue cet été son programme de travaux d’entretien engagé en 2015 dans les établissements scolaires. Cette année, une enveloppe de 2,8 M€ sera notamment consacré à des travaux d’extension (Racine, Beauvert, Aubrac), de mise en sécurité incendie (Ferry, Buisson), de réfection de toitures (Reynoard, Le Lac), de rénovation de système de chauffage (Anthoard, Bizanet, Trembles, Les Genêts)…

Objectif : améliorer les conditions d’accueil des écoliers grenoblois et des équipes pédagogiques et administratives pour leur sécurité et leur confort d’usage.