Nouvelle politique de stationnement : et la concertation ?
Partager

A l’écoute, la municipalité propose d’ouvrir un processus d’évaluation pluraliste qui permettra d’approfondir le diagnostic en matière de stationnement, d’identifier les problèmes et d’améliorer la politique menée. Dès 2017, cette évaluation pourra rassembler tous les acteurs intéressés en s’appuyant sur des données statistiques inexistantes jusqu’à présent (que la nouvelle politique permet justement de collecter).

Par ailleurs, il n’y aura pas d’extension de zone payante, sauf si c’est une demande des habitants eux-mêmes et après concertation.

Comme sur d’autres politiques, la municipalité a pris la responsabilité de faire évoluer les différentes grilles tarifaires du stationnement (voirie, résident, professionnels). Elle a pris en compte différentes réactions des habitants (à l’issue de 3 réunions publiques) et des acteurs concernés (notamment économiques avec l’expérimentation des 20 premières minutes gratuites en zone commerçante).

La création d’une tarification progressive et solidaire (pour le ticket résident) est une ambition générale choisie par les Grenoblois en 2014 afin que chacun contribue en fonction de ses moyens.

Nul besoin d’abroger la délibération de juin 2016 pour conduire cette réflexion collective, au contraire !