Une politique sociale volontariste pour garantir l’accès aux droits (Novembre 2016)
Partager

A Grenoble, comme partout en France, la ville est marquée par des inégalités fortes qui subsistent et parfois se développent.

Dix pour cent des grenoblois les plus aisés ont un revenu 7,5 fois supérieur aux 10 % les plus pauvres. Après redistribution via l’impôt et diverses prestations, cet écart est réduit à 3,9. Ces politiques de solidarité doivent être amplifiées.

Le CCAS est un outil essentiel pour porter l’action sociale municipale. L’adoption de son plan stratégique en 2015 a placé l’accès aux droits sociaux comme l’une des priorités. A titre d’exemple, le CCAS soutient fortement son dispositif d’Ecrivains publics (6 400 personnes reçues en 2015) facilitant les démarches pour l’accès à la santé, au logement ou à la formation.

Sur l’hébergement d’urgence et l’accueil des migrants, bien qu’il s’agisse d’une compétence de l’Etat (assurée de manière insatisfaisante), Grenoble s’engage fortement auprès de 200 personnes, sur le site d’hébergement du Rondeau ou par la mise à disposition d’anciens appartements d’instituteurs.

Ainsi, l’exigence sociale se retrouve désormais dans toutes nos politiques : du logement social (40 % minimum pour les nouvelles constructions) au plan Ecoles (66 M€), des politiques culturelles et sportives à la lutte contre les pollutions (plus dangereuses pour les plus fragiles et souvent localisées dans les quartiers populaires), d’un meilleur partage de l’espace public à la lutte contre toutes les discriminations, etc.

Nous avons développé des tarifications différenciées, basées sur le quotient familial : dans les cantines, le périscolaire (gratuit 2 jours par semaine), le stationnement ou l’eau (réduction de la facture pour 40 000 foyers à l’échelle métropolitaine), ainsi que des gratuités pour les plus précaires et les jeunes (bibliothèques, musée, …) ou encore divisé par deux l’abonnement Tag pour les 18-24 ans.

Comme l’exigence démocratique ou écologique, « l’impératif » social est partout ; nous le portons comme tel, sur tous les fronts.