Face à la révolution conservatrice, la gauche et les écologistes doivent à présent rassembler les Français
Partager

Face à l’épuisement du bipartisme et de la Ve République, de ses alternances impuissantes à relever les défis de l’avenir et à améliorer la vie des Français, le Président sortant renonce à se présenter devant les suffrages … tout en revendiquant son bilan.

Cette situation absurde est aussi le résultat de la trahison entre les engagements de campagne et les politiques menées, entre le discours du Bourget et le « socialisme de l’offre ». Aux reniements se sont ajoutés les trahisons, comme le furent la déchéance de nationalité, le non-accueil des migrants ou la « Loi Travail », que nous avons été nombreux à dénoncer à Grenoble.

Les gauches et les écologistes ont désormais la responsabilité de rassembler les Françaises et les Français autour d’un projet audacieux, ambitieux, enthousiasmant et créatif. Par-delà les partis politiques, les citoyens doivent pouvoir s’emparer du débat public. Engager la transition écologique de notre économie et de nos modes de vie est la clé pour garantir l’émancipation et la justice sociale.

A l’heure où la révolution conservatrice est en marche avec François Fillon et Marine Le Pen, les gauches ainsi réconciliées peuvent écrire une nouvelle page de l’histoire de France et de l’Europe. C’est ainsi que nous serons fidèles à nos valeurs citoyennes, humanistes et républicaines, et serons fiers de construire ensemble un nouveau projet pour l’avenir.

Eric Piolle