Grenoble lance une plateforme pour faciliter et encourager l’accès aux droits
Partager

Parce que certaines démarches peuvent être très compliquées et certaines informations difficiles à obtenir, il n’est pas toujours facile de faire valoir ses droits. C’est pourquoi le CCAS de Grenoble a lancé sa plateforme « Solidarités Grenoble ».

De nombreuses personnes en France ignorent leurs droits. Lorsqu’ils les connaissent, les procédures complexes peuvent parfois les décourager à poursuivre leur démarche. Pourtant, le non-recours aux droits coûte très cher à la société !

Dans les colonnes du Dauphiné Libéré du 28 février 2017, Emmanuel Carroz et Mondane Jactat déclaraient que « penser que le non-recours fait gagner de l’argent est une grave erreur, car il coûte, au final, très cher à la société. Un retard de soin en santé peut avoir des conséquences terribles, bien plus couteuses que le soin de départ. Une personne qui ne fera pas les démarches pour toucher tout de suite le RSA sera plus difficile à remettre à flot. Le rôle des pouvoirs publics est donc d’accompagner les publics vers le recours aux droits, avant que les situations n’empirent ».

C’est pourquoi le CCAS de Grenoble a lancé sa plateforme « Solidarités Grenoble ». Réalisée en collaboration avec les acteurs de la solidarité grenobloise (associations et institutions), cette plateforme vise à faciliter l’accès aux droits, en aidant les personnes en difficulté et celles qui les accompagnent à savoir où trouver les services ou le soutien dont ils ont besoin : alimentation (où se nourrir peu cher ou gratuitement, matin, midi, et soir, etc.), logement, vêtements, hygiène, accueil de jour, formation…

Plus de 170 acteurs du territoire (bénévoles, travailleurs sociaux…) sont impliqués dans cette démarche pour y proposer des services. Un onglet « comment aider ? » permet aux particuliers de proposer des dons, en temps, en biens matériels ou financiers.