Egalité femmes/hommes: retour sur les actions de la Ville de Grenoble en 2018
Partager

Selon le rapport d’Eurostat, à partir du 06 novembre 15h35 et ce jusqu’au 31 décembre 2018, les femmes travaillant en France le feront gratuitement. Si cette date progresse légèrement par rapport à 2017, elle montre cependant la persistance des inégalités entre femmes et hommes en France. Engagée dans la Charte européenne pour l’égalité femmes/hommes dans la vie locale depuis 2015, la Ville de Grenoble a également mis en place depuis 2016 un plan d’actions visant à combattre ces inégalités et les stéréotypes de genre. La présentation du Rapport sur l’égalité femmes/hommes en Conseil Municipal du 05 novembre 2018 est l’occasion de faire le point sur les actions menées cette année.

Des politiques publiques pour l’égalité femmes hommes

Assurer une meilleure présence des femmes dans l’espace public, lutter contre les stéréotypes, développer le sport féminin et la mixité dans les pratiques sportives, réduire les inégalités de rémunération au sein de la Ville, sensibiliser les agents municipaux, et améliorer la mixité des filières : voici les grandes politiques développées depuis 2016 par la ville de Grenoble en faveur de l’égalité femmes hommes. En 2018, la Ville a pérennisé les actions mises en place dès 2016 dans ces champs et en a lancé de nouvelles. A noter également, la mise en place d’un comité de suivi et d’évaluation de la politique composé d’élu·e·s, d’associations, de personnes qualifiées et des organisations syndicales.

La place des femmes dans l’espace public : nouveautés en 2018

De nouvelles actions ont été engagées en 2018 dans ce champ. A Mistral notamment, avec la mise en place d’un comité d’animation (réunissant la MDH Anatole France, les associations de terrains, et les habitant·e·s) pour intégrer la question de la présence des femmes sur l’espace public dans l’organisation des animations dans le quartier et la création du Lundi des femmes, un espace d’échanges dédié aux femmes tous les lundis à la MDH. A l’échelle de la Ville, des nouveaux équipements se sont vus attribués les noms de femmes célèbres : Florence Arthaud pour la future école de St Bruno, Camille Claudel pour l’annexe de l’Hôtel de Ville et Anna Politkovskaïa pour la salle de conférence de la Maison des Associations. L’exposition « Femmes à l’Honneur » mettra en lumière  à partir de mi-novembre les femmes qui ont donné leur nom à un lieu public depuis 2014. Enfin, un projet participatif de réalisation d’une fresque retraçant la place des femmes dans la Commune (1871) a été lancé fin septembre dans le quartier Abbaye-Jouhaux.

Poursuite des actions de lutte contre les stéréotypes et de développement du sport féminin

En ce qui concerne la lutte contre les stéréotypes, de nouvelles actions de sensibilisation ont été menées cette année auprès des agent·e·s du périscolaire, et des formations autour du langage inclusif ont été réalisées dans 8 crèches. D’autres actions similaires seront lancées en 2019 auprès du personnel municipal. En matière de sport féminin, la consolidation des actions engagées dès 2016 et l’organisation de la semaine du Sport féminin montrent la volonté de la Ville de faire de sa politique sportive un véritable levier d’action pour l’égalité femmes/hommes.

La réduction des inégalités de rémunération, la sensibilisation des agents, et la mixité des filières

Parallèlement à la poursuite des actions déjà engagées la Ville a également mis en place cette année un nouveau régime indemnitaire qui initie un rapprochement entre filière et donc un meilleur équilibre salarial entre les femmes et les hommes occupant des fonctions et responsabilités identiques. Les actions d’information et de sensibilisation auprès des agent·e·s municipaux continuent, avec des nouveautés : communication renforcée sur les offres de formations développées par la Maison pour l’égalité femmes-hommes, déploiement de l’écriture inclusive dans tous les supports de communication interne depuis septembre 2018 et consolidation des actions pour assurer la mixité des filières au sein de la Ville.

Soutien aux associations, événements de sensibilisation au grand public, et participation à des réseaux

Depuis 2016 la Ville s’est engagée dans une politique volontaire de soutien aux associations mobilisées autour de la question de l’égalité femmes hommes comme c’est le cas par exemple avec le Planning Familial de l’Isère (que la Ville soutient en 2018 à hauteur de 32 000 euros), pour les projets spécifiques d’associations de terrain (comme Ru’elles ou l’Observatoire de la Parité en Isère), ou encore avec les clubs de foots de quartier (comme ceux de Mistral et des Allobroges). La Ville a aussi apporté son soutien à l’organisation d’événements ponctuels, comme en mars 2018 avec la marche des privilèges qui permettait, à travers un jeu de rôle grandeur nature, de voir comment se creusent les différences entre les femmes et les hommes au quotidien et dans la vie professionnelle. Enfin, la Ville participe au réseau métropolitain de l’égalité femmes hommes, au réseau de l’association française du conseil des communes et régions d’Europe, et adhère à l’association femmes élu·e·s de l’Isère.