Grenoble terre d’émancipation – Les menaces contre Emmanuel Carroz, adjoint à l’égalité de la Ville de Grenoble, sont abjectes et inacceptables
Partager

Communiqué de presse – 18 mars 2019

Parce qu’il a déclaré, dans la presse vendredi 15 mars, que les valeurs portées par Dieudonné et Alain Soral sont en contradiction avec l’esprit humaniste de Grenoble, Emmanuel Carroz, adjoint à l’égalité des droits fait l’objet d’insultes et de menaces graves et intolérables. Il a reçu aujourd’hui, à la mairie, un courrier anonyme contenant des excréments et des menaces.

Nous tenons à réaffirmer non seulement notre soutien total à Emmanuel Carroz, qui vient de porter plainte,mais aussi aux propos qu’il a tenus.

Oui, Grenoble est une ville qui s’ancre dans une tradition d’accueil, de tolérance, de résistance qui sont incompatibles avec les discours de haine, notamment distillés par Soral et Dieudonné. Pour ces raisons, nous maintenons qu’ils ne sont pas les bienvenus dans cette ville.

Oui, nous savons que nos propos ou que nos actions en faveur de l’égalité, des droits LGBTI+ et contre toutes formes de discriminations font de Grenoble une cible privilégiée de la fachosphère, qui révèle aujourd’hui son pire visage.

Oui, nous continuerons à nous battre pour que ces insultes et menaces ne restent pas impunies, pour que l’obscurantisme ne gagne pas de terrain. Nous ne cèderons pas à la haine et aux intimidations, nous continuerons de répondre à ces attaques abjectes par davantage de fraternité et davantage de droits. Ici, c’est Grenoble.

Anne-Sophie Olmos et Alan Confesson, coprésident-es du groupe Rassemblement Citoyen, de la Gauche et des Ecologiste.