A Grenoble, l’éducation et l’émancipation de tous les enfants est une priorité!
Partager

L’adoption de la convention du projet éducatif de territoire 2019-2022 en Conseil Municipal du 17 juin 2019 est l’occasion de présenter le bilan de la politique éducative municipale mise en œuvre depuis 2014, une priorité pour la majorité. Ses grands axes ? Qualité de l’accueil scolaire et périscolaire, soutien aux différents temps de l’enfant, de l’ado et du jeune, lutte contre les inégalités, et accompagnement dans la construction citoyenne de tous les enfants et jeunes grenoblois·es…

Offrir les meilleures conditions de scolarisation à tous les enfants : investir dans les écoles

La qualité de l’accueil passe déjà par les conditions matérielles: ainsi, la municipalité a décidé d’investir 64,3 millions d’euros dans le Plan Ecoles pour augmenter les capacités d’accueil des écoles de la Ville face à l’augmentation des effectifs scolaires (+25% en dix ans entre 2006 et 2016), adapter les restaurants scolaires et entretenir le patrimoine scolaire. De nouvelles écoles ont vu ou verront prochainement le jour : dans le quartier Presqu’île-Jean Macé l’école Simone Lagrange a ouvert ses portes début 2018, à Berriat-Saint Bruno, la nouvelle école maternelle Florence Arthaud ouvrira à la rentrée 2019, les travaux de construction de la future école « Hoche » ont démarré à l’automne 2018 pour une livraison prévue à la rentrée 2020 et le permis de construire de l’école « Flaubert » a été déposé, pour un démarrage de travaux en 2021 et une ouverture en 2023. D’autres ont été ou seront prochainement agrandies: la maternelle et l’élémentaire Jean Racine (2016 et 2020 respectivement),  Buffon (les travaux viennent de se finir et elle sera inaugurée à l’automne 2019), Diderot (avec un début de travaux cet été pour une livraison partielle en 2020 et totale en 2021), ou encore Grand Chatelet (2020-2021). Dès la rentrée 2017, 3 restaurants scolaires ont été mis en service (rénovation et extensions des restaurants des écoles Sidi Brahim et Elisée Chatin et livraison d’un nouveau restaurant scolaire à Léon Jouhaux). Il faut ajouter à cela d’importants travaux de rénovation énergétique notamment à Ampère, Chatin et Painlevé, ainsi qu’à partir de 2020 à Joseph Vallier. De manière générale, l’ensemble des travaux du Plan Ecoles répond à un souci d’exemplarité environnementale (mutualisation, matériaux bio-sourcés, bois, panneaux photovoltaïques, baisse de la consommation énergétique, réhabilitation thermique, végétalisation, qualité de l’air intérieur, etc…) Investir pour les écoles c’est aussi une affaire quotidienne : des travaux de maintenance et entretien sont réalisés tous les ans, avec un budget moyen annuel de 1.3 millions d’euros.

Garantir les moyens humains et matériels pour favoriser les conditions d’enseignement

Au-delà du bâti, la municipalité a maintenu et augmenté les effectifs des Agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (ATSEM) de 83% à la rentrée 2013 à 95% à la rentrée 2018, malgré l’impact de la suppression des contrats aidés. La volonté de renforcer les moyens humains dans les écoles s’est aussi concrétisé avec la création de postes d’agents techniques liés à l’entretien des écoles et la restauration (au moins 8 temps plein). Assurer de bonnes conditions d’enseignement aux enfants grenoblois, cela passe aussi par le soutien aux activités culturelles et sportives dans toutes les écoles :  conforter le rôle et la présence des Educateurs territoriaux des activités physiques et sportives (ETAPS), augmenter les créneaux de natation scolaire et des classes inscrites au ski scolaire, conforter l’intervention des musiciens du Conservatoire (360 classes touchées), conforter l’accueil en bibliothèque (91% des classes maternelles, et 67% des classes élémentaires accueillies)… Enfin, la municipalité a souhaité rénover l’ensemble de l’équipement informatique dans les écoles : 1000 ordinateurs installés, pour un investissement d’un demi-million d’euros pour mettre le parc à niveau et équiper les nouvelles classes, déploiement de vidéoprojecteurs dans toutes les classes élémentaires entre 2018-2023, et déploiement intégral en logiciel libres avec un environnement dédié à la pédagogie dans l’ensemble des écoles élémentaires prévu après la rentrée 2019.

Soutenir les différents temps de l’enfance et faire de l’accueil périscolaire un temps éducatif à part entière

L’éducation ce n’est pas seulement l’école : l’idée de parcours éducatif c’est justement de penser tous les temps de l’enfant, de la petite enfance à l’âge adulte, du temps de l’école au temps des loisirs, de la famille à l’école, et d’organiser des parcours cohérents, avec une attention particulière aux moments charnières et à la coopération entre tous les acteurs de la communauté éducative. C’est donc d’abord assurer l’entrée en scolarité et de bonnes conditions de scolarisation des enfants de moins de 3 ans au moyen de partenariats renforcés avec l’éducation nationale et les acteurs de la communauté éducative dans les écoles en REP et REP+. Mais c’est aussi assurer une restauration scolaire de qualité : l’introduction de plus de 50% de bio/local et de menus végétariens dans les cantines des écoles a valu à la Ville de se voir décerner le premier prix des Cantines Rebelles en 2018 ! Par ailleurs, la municipalité a souhaité faire de l’accueil périscolaire un temps éducatif à part entière, et ne cesse de l’améliorer depuis sa mise en place (professionnalisation des intervenants, meilleure organisation des espaces, renforcement de l’information aux parents, choix laissé aux enfants…). Une attention particulière est portée aux associations socio culturelles, partenaires éducatifs majeur que la Ville soutient à hauteur de 8 millions d’euros (subventions et mise à disposition de locaux). La municipalité a également souhaité créer des espaces dédiés aux jeunes : la Chaufferie, le Transfo, et en 2021-2022 un nouvel équipement dans le quartier Villeneuve Village Olympique. Enfin, différents dispositifs d’accompagnement (BAFA, Fonds Initiatives Jeunesse, « Chantiers d’été ») permettent aux jeunes de se former, s’engager, et de s’ouvrir au monde.

Lutter contre les inégalités scolaires et œuvrer à la réussite éducative de tous·tes

C’est un aspect central de la politique éducative municipale. Œuvrer à la réussite éducative de tous·tes c’est d’abord garantir l’accès inconditionnel à la scolarisation de tout enfant âgé de 6 (et bientôt 3) à 16 ans, quelle que soit sa situation administrative. La Ville -via le CCAS- porte une attention toute particulière aux enfants dont les familles sont en situation de grande fragilité, et informe sur les démarches de scolarisation, accompagne les familles, et permet l’accès gratuit à la restauration scolaire. La Ville fait également des efforts particuliers dans les écoles de REP et REP+ en accompagnement des moyens de l’éducation nationale (ouverture de très petites sections, affectation prioritaire des postes d’ATSEM, renforcement de la présence des musiciens intervenants, période supplémentaire d’intervention des ETAPS, subventions aux projets d’écoles plus importantes…). La lutte contre le décrochage scolaire mobilise également des moyens  spécifiques autour de l’accompagnement à la scolarité (notamment à travers diverses activités de soutien scolaire), le soutien à la fonction parentale, l’accès aux loisirs et aux soins. La lutte contre les inégalités passe également par la tarification sociale (pause méridienne, accueil périscolaire) et l’activité du service municipal de santé scolaire afin de réduire les inégalités de santé. Par ailleurs, Grenoble présentera aux côtés d’Echirolles une candidature au nouveau label «Cités éducatives ». Sur l’agglomération, le quartier Villeneuve-Village Olympique a été identifié par l’Etat comme territoire éligible à ce label qui permettra, si obtention, de déployer des moyens supplémentaires pour conforter le rôle de l’Ecole, soutenir la fonction parentale, lutter contre le décrochage, ou promouvoir l’art, la culture, le sport, entre autres.

Ces investissements, orientations et objectifs sont repris dans le Projet Educatif pour la période 2019-2022.