Lors du conseil municipal du 4 novembre 2019, les membres de l’atelier de projet sur la lutte contre l’isolement des personnes âgées présenteront les conclusions de leur travail. Après la cohabitation piétons/cycles et la redynamisation du commerce de proximité, c’est le troisième exercice de ce type mené par des citoyennes et citoyens.

L’été 2019 est le 3ème été le plus chaud mesuré par l’homme, avec 1,7°C de plus par rapport à la moyenne saisonnière observée jusqu’alors. A Grenoble, cela s’est traduit par des records de température, de jour comme de nuit. Les deux vagues de chaleur de 2019 ont ainsi été durement ressenties.

La consommation de produits psychotropes est massive dans notre pays, et Grenoble n’échappe pas à cette réalité. Parce que c’est à la fois une question de santé publique et de tranquillité publique, une question individuelle et collective, de prévention et d’éducation, la Ville a décidé d’accentuer son engagement sur ce sujet complexe en répondant à l’appel à projet la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA).

La question des expulsions (qu’elles soient locatives, liées aux dispositifs d’hébergement, à des squats, à des campements ou encore à des expropriations) est sur l’agenda de la municipalité depuis bien longtemps. Ainsi, lors du conseil municipal du 13 mai 2019, notre majorité a voté un vœu (porté par EAG) et le Maire s’est engagé à signer un arrêté « anti-mise à la rue ».

Pour améliorer l’accueil des petit·es grenoblois·es, de leurs familles et des personnels, la municipalité lançait en 2016 un plan crèches de 6 millions d’euros. C’est dans ce cadre que se déroule aujourd’hui les travaux de la nouvelle crèche Anthoard.

Le Conseil Municipal du 04 février 2019 est l’occasion de revenir sur la politique sociale mise en œuvre par notre municipalité et sur les actions récentes en matière de logement, santé, et accès aux droits.

Inaugurée en mars 2018 et au complet depuis cet été, l’Equipe Juridique Mobile est une des mesures phares mises en place par la majorité pour permettre aux habitant-es d’accéder au logement. Ce dispositif innovant qui permet d’aller à la rencontre et d’accompagner les personnes dans leurs démarches est soutenu depuis le départ par le défenseur des droits.

En novembre 2017, Grenoble était la première ville de France à mettre à disposition de SDF des logements vides. Cette innovation n’est pas la première portée par les élu·e·s du Rassemblement en matière d’hébergement d’urgence. Retour sur les dispositifs déjà mis en œuvre et ceux à venir, qui vont au-delà des compétences de la Ville.

Sur un périmètre de 90 hectares, la ZAC Flaubert se transforme en un éco-quartier symbole du projet de la ville en transition. Avec au programme : des logements innovants et performants, de l’activité et des commerces, une trame verte, mais aussi des services publics dont un Ehpad (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes) figurant au Plan stratégique pour l’hébergement des personnes âgées présenté en juin 2017 par la municipalité.

Bouclier social, où en est-on ? Les élu·e·s du Rassemblement vous invitent à venir échanger avec eux des avancées grenobloises en termes de lutte contre les inégalités et de renforcement de la solidarité depuis 2014. Rendez-vous mardi 14 novembre 2017, dès 20h, à la Maison des Habitants du Centre-Ville, 2 rue du Vieux Temple / Grenoble.

Bouclier social, où en est-on ? Depuis 2014, à Grenoble, les élu·e·s du Rassemblement Citoyen, de la Gauche et des Ecologistes mettent en place des politiques publiques destinées à lutter contre les inégalités et à renforcer la solidarité. Cette publication revient sur les principales actions déjà en place, et celles à venir.

L’annonce de la fin des contrats aidés par Emmanuel Macron est un coup de grâce pour nombre d’associations oeuvrant dans le champ de la solidarité, de la culture et du secteur sanitaire et social. A Grenoble, plus de 160 emplois sont dans le viseur du Président et de son Premier ministre. Sans ces emplois, de nombreuses associations ne pourront maintenir leurs activités. Certaines pourraient même disparaître. Elus et représentants du monde associatif se sont mobilisés, ce jeudi 7 septembre, pour démontrer l’incohérence de cette mesure gouvernementale avec la réalité et les besoins constatés sur le terrain.

La ville de Grenoble a élaboré un plan stratégique d’hébergement dédié aux personnes âgées. Ce plan vise à conforter et améliorer l’offre publique d’hébergement en Résidences Autonomie et en Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPADs) sur le territoire grenoblois et prévoit plusieurs opérations de rénovation pour améliorer la qualité de l’hébergement et l’adapter aux besoins de nos aînés.

Tribune Gre.mag de novembre 2016 – Comme l’exigence démocratique ou écologique, « l’impératif » social est partout ; nous le portons comme tel, sur tous les fronts.

L’adoption du rapport annuel d’activité du CCAS est toujours une bonne occasion pour faire un bilan d’étape de l’action sociale conduite mais aussi une réelle opportunité pour chaque citoyen de notre commune de mieux connaître les grands enjeux sociaux de Grenoble.

Communiqué de presse d’Alain Denoyelle, adjoint à l’Action sociale à la Ville de Grenoble (9 septembre 2016)

En 2016, la Ville axe ses priorités sur la lutte contre les pollutions, l’amélioration de l’accès aux droits et le développement d’une tarification sociale pour certains services municipaux pour plus d’équité et de cohérence.

Mercredi 29 juillet au matin, les services de l’Etat, de la Métropole, de la Ville de Grenoble et de son CCAS ont procédé à l’évacuation des personnes résidant dans le bidonville Esmonin, ainsi qu’à la destruction du campement. L’évacuation s’est déroulée dans le calme, dans le respect des personnes et du cadre prévu par la loi.

Assurer un bouclier social efficace et protecteur nécessite de garantir des services publics adaptés au plus près des besoins et un accès aux droits pour tous les habitants, en particulier pour les publics les plus fragiles. Pour ce faire, à travers son budget 2015, la Ville s’appuie de manière privilégiée sur le savoir-faire de son Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) pour définir ses politiques dans les domaines du social, des personnes âgées, de la petite enfance, de l’accès aux droits et de la santé.

Le Rassemblement Citoyen, de la Gauche et des Ecologistes vous convie à sa première cérémonie des voeux le 30 janvier prochain.

L’Analyse des Besoins Sociaux et le rapport d’activité 2013 du CCAS seront présentés aux conseillers municipaux le 17 novembre. Dans une période de crise aux conséquences sociales particulièrement marquées, ce moment nous offrira l’occasion d’un premier échange en conseil municipal sur les politiques de solidarité et d’action sociale de la Ville de Grenoble.