La Ville de Grenoble et la Maison de la Catalogne (Casal Català) ont organisé mardi 19 décembre une soirée d’échanges autour de la situation que traverse actuellement la Catalogne. Le débat, riche et animé, s’est déroulé à l’Hôtel de Lesdiguières.

Voeu co-porté par les groupes RCGE et RGP lors du conseil municipal du 18 décembre 2017 demandant au Gouvernement de respecter les principes de l’inconditionnalité de l’accueil et de la continuité de la prise en charge de toute personne en situation de détresse, d’ouvrir les places d’hébergement d’urgence supplémentaires qui font défaut localement et nationalement et de renforcer son dispositif national d’accueil et de ne pas imposer aux personnes en charge du travail social dans ces lieux d’accueil de collaborer à la police des étrangers.

Après plusieurs semaines de troubles graves (référendum contesté, répression des partis indépendantistes, exil du président élu et des membres de l’exécutif de la Généralité, emprisonnement de citoyen-ne-s, dissolution du gouvernement catalan, etc.) et à quelques jours d’un scrutin très attendu et qui doit déterminer la composition du nouveau Parlement de Catalogne, la Ville de Grenoble et la Casal Català organisent une soirée d’échanges avec la participation de Montserrat Aymamí Viadé, Présidente de l’association Casal Català de Grenoble, et Nicolas Kada, Professeur de droit public à l’Université de Grenoble.

Les étrangers ont des droits qu’ils ignorent souvent et qu’il est important d’expliquer. C’est tout le sens du guide des droits des citoyens étrangers publié par la Ville de Grenoble en partenariat avec le CoFraCir, le CCREG et l’ODTI. Un geste politique fort dans une période où les politiques de non-accueil sont de plus en plus contestées à travers l’Europe.

La Ville de Grenoble va prochainement financer la création d’un mur d’escalade au Peace Center de Bethlehem. Objectif : offrir une activité de loisir aux plus jeunes dans un territoire marqué par le conflit israelo-palestinien.

La ville de Grenoble verse une aide humanitaire d’urgence pour la réhabilitation de la ville colombienne de Mocoa, durement frappée par des inondations fin mars. Cette aide est versée au « Fonds d’urgence des collectivités territoriales pour Mocoa » créé par le réseau Cités Unies France, afin de mutualiser les moyens que… Lire la suite

Depuis 1999, Grenoble et Ouagadougou entretiennent des liens forts autour d’une coopération de territoire à territoire. Cette année, pour favoriser les échanges de savoirs et de connaissance, la Ville soutiendra l’envoi d’un jeune grenoblois à Ouagadougou, et l’accueil d’un jeune ouagalais à Grenoble.

Relancée en 2016 après avoir été abandonnée par la précédente majorité, la Quinzaine contre le racisme est désormais élargie toutes les formes de discriminations : sexisme, homophobie, discriminations liées au handicap… Elle se tiendra cette année du 8 au 21 mars.

Deux jours après l’adoption du CETA par le Parlement Européen, la Ville de Grenoble a accueilli les deuxièmes rencontres paneuropéennes des villes contre TAFTA-CETA-TISA. Ces rencontres, qui faisaient suites aux premières rencontres qui se sont déroulées à Barcelone en 2016, ont rassemblé des maires, élus et acteurs associatifs venus de toute l’Europe : Grèce, Pays-Bas, Belgique, Espagne, Portugal, Croatie, etc. La Ville de Grenoble s’est déclarée « comme hors TAFTA » en juin 2014.

Forte d’une longue tradition d’accueil de populations réfugiées ou expatriées, Grenoble recevra samedi 3 décembre les 1ers Etats Généraux des Migrations. L’occasion de revenir, avec Bernard Macret, adjoint aux Solidarités internationales, sur l’action volontariste de la Ville en faveur de l’accueil des réfugiés.

Lors du conseil municipal du 21 mars 2016, Bernard Macret a présenté une délibération cadre sur l’action internationale et européenne de la Ville de Grenoble.

Lors du conseil municipal du 21 mars 2016, les élus du Rassemblement présenteront une délibération cadre sur l’action internationale et européenne. Au programme notamment, la mise en place de critères clairs pour le subventionnement des projets de coopération des associations grenobloises. Objectif : toujours plus de transparence et d’équité sur l’utilisation de l’argent public.

Le Conseil municipal du 26 mai va débloquer une aide d’urgence de 10.000 € pour venir en aide aux populations sinistrées suite au séisme du 25 avril 2015.

Le Rassemblement Citoyen, de la Gauche et des Ecologistes vous convie à sa première cérémonie des voeux le 30 janvier prochain.