Voeu co-porté par les groupes RCGE et RGP lors du conseil municipal du 18 décembre 2017 demandant au Gouvernement de respecter les principes de l’inconditionnalité de l’accueil et de la continuité de la prise en charge de toute personne en situation de détresse, d’ouvrir les places d’hébergement d’urgence supplémentaires qui font défaut localement et nationalement et de renforcer son dispositif national d’accueil et de ne pas imposer aux personnes en charge du travail social dans ces lieux d’accueil de collaborer à la police des étrangers.

Les étrangers ont des droits qu’ils ignorent souvent et qu’il est important d’expliquer. C’est tout le sens du guide des droits des citoyens étrangers publié par la Ville de Grenoble en partenariat avec le CoFraCir, le CCREG et l’ODTI. Un geste politique fort dans une période où les politiques de non-accueil sont de plus en plus contestées à travers l’Europe.

Lors du Conseil municipal du 6 novembre, les élus du Rassemblement voteront en faveur de la signature par la Ville de Grenoble de la Charte des villes engagées contre le SIDA. Emmanuel Carroz, adjoint à l’Egalité des droits et à la Vie associative, nous explique ce qu’implique cette adhésion.

A partir de ce vendredi 3 novembre à 11h44, les Françaises travaillent bénévolement : c’est le constat qui ressort du rapport d’Eurostat sur les inégalités de salaires entre les hommes et les femmes. Si le principe d’égalité des sexes semble faire consensus, il est encore loin d’être atteint ! C’est pourquoi la Ville de Grenoble utilise tous les leviers à sa disposition pour tendre vers une égalité effective entre chacun et chacune.

Depuis avril 2014 les élus du Rassemblement agissent à la Ville et à la Métropole pour faire de Grenoble une ville pour tous : une ville où il fait bon vivre, respectueuse de son environnement, solidaire avec ceux qui affrontent les difficultés du quotidien. Cela se traduit par une série de réalisations et de changements déjà opérationnels que nous listons dans un mini-journal cliquable dont voici le quatrième numéro, axé sur nos politiques en faveur de l’égalité des droits.

Relancée en 2016 après avoir été abandonnée par la précédente majorité, la Quinzaine contre le racisme est désormais élargie toutes les formes de discriminations : sexisme, homophobie, discriminations liées au handicap… Elle se tiendra cette année du 8 au 21 mars.

Parce que certaines démarches peuvent être très compliquées et certaines informations difficiles à obtenir, il n’est pas toujours facile de faire valoir ses droits. C’est pourquoi le CCAS de Grenoble a lancé sa plateforme « Solidarités Grenoble ».

Quand certains maires Les Républicains censurent dans leur ville une campagne de prévention contre le VIH, Grenoble s’engage : fresque contre le SIDA et la sérophobie, fonds d’urgence pour aider Solidarité Sida dans sa lutte contre le VIH en Afrique…

Si l’égalité entre tous les citoyens est un principe fondamental de notre République, celui-ci est encore loin d’être acquis à Grenoble. Les freins sont multiples et peuvent être comportementaux, structurels ou méthodologiques. Les inégalités touchent toutes les catégories sociales, tous les milieux professionnels et tous les âges. Cette situation est d’autant plus vraie concernant les discriminations dont sont victimes les femmes, notamment au travail.

Discours prononcé par Emmanuel Carroz, adjoint à l’Egalité des droits et à la Vie associative, lors du rassemblement grenoblois en hommage aux victimes de la tuerie d’Orlando.

L’adhésion de Grenoble à la plateforme « Egalité contre le racisme » lors du conseil municipal du 21 mars 2016 a été l’occasion, pour Emmanuel Carroz, de rappeler la pluralité des actions de la Ville pour lutter au quotidien contre toutes les formes de discriminations.

La Quinzaine contre le racisme est de retour à Grenoble. Abandonnée par la précédente majorité, elle sera désormais élargie toutes les formes de discriminations : sexisme, homophobie, discriminations liées au handicap… Rendez-vous du 21 mars au 3 avril.

Vœu proposé par le Rassemblement Citoyen, de la Gauche et des Ecologistes (porté par Emmanuel Carroz, adjoint à l’Egalité des droits et à la Vie associative) lors du conseil municipal du 25 janvier 2016 à l’attention des parlementaires de l’Isère concernant la constitutionnalisation de la déchéance de nationalité à des personnes nées françaises.

Emmanuel Carroz répond à la conseillère municipale et européenne FN Mireille d’Ornano pour qui le festival du film gay et lesbien « Vues d’en face » serait discriminatoire envers les hétérosexuels.

Construire l’égalité des droits entre les femmes et les hommes dans toutes les politiques publiques est un des engagements forts du Rassemblement. Ainsi, la Ville de Grenoble s’apprête à adhérer à la Charte Européenne pour l’égalité entre les femmes et les hommes dans la vie locale.

En 2015, la Ville de Grenoble libère l’espace public de 326 panneaux publicitaires.

Le Rassemblement Citoyen, de la Gauche et des Ecologistes vous convie à sa première cérémonie des voeux le 30 janvier prochain.