Communiqué de presse des Maires d’Echirolles, de Grenoble et de Saint-Martin d’Hères, demandant au Ministre de l’Intérieur l’expérimentation de la « police de sécurité du quotidien » sur leurs trois communes.

Depuis 2015, les Conseils Citoyens Indépendants peuvent poser une question au Maire en séance de conseil municipal. Lors du conseil municipal du 25 septembre 2017, une représentante du CCI-C questionne Eric Piolle sur la légalisation du cannabis. Retrouvez ici, en intégrale, la réponse du Maire.

Le CETA est entré provisoirement en vigueur. Avec cet accord de commerce et d’investissement entre l’Union européenne et le Canada, le Gouvernement sacrifie la santé et le climat aux intérêts commerciaux. Eric Piolle et un collectif de maires ont signé une tribune ce jeudi 21 septembre dans Libération.

Communiqué de presse du 15 septembre 2017 – Le fonctionnement du collège Vercors menacé par la suppression de contrats aidés. Eric Piolle a interpellé l’Education nationale.

L’annonce de la fin des contrats aidés par Emmanuel Macron est un coup de grâce pour nombre d’associations oeuvrant dans le champ de la solidarité, de la culture et du secteur sanitaire et social. A Grenoble, plus de 160 emplois sont dans le viseur du Président et de son Premier ministre. Sans ces emplois, de nombreuses associations ne pourront maintenir leurs activités. Certaines pourraient même disparaître. Elus et représentants du monde associatif se sont mobilisés, ce jeudi 7 septembre, pour démontrer l’incohérence de cette mesure gouvernementale avec la réalité et les besoins constatés sur le terrain.

Lundi 4 septembre, Eric Piolle était aux côtés des Restos du coeur de Grenoble, dont le poste de cuisinier avait été supprimé avec la fin des emplois aidés d’Emmanuel Macron… avant d’être gracié par le Premier ministre ce week-end.

A l’occasion du Conseil municipal du lundi 10 juillet, Eric Piolle est revenu sur les suites données à l’interpellation citoyenne portant sur l’accès à la lecture publique en proximité.

Le Conseil municipal du 10 juillet 2017 a été l’occasion de revenir sur les suites données à l’interpellation citoyenne relative à l’accès à la lecture publique en proximité. Eric Piolle a notamment annoncé que le projet construit avec les pétitionnaires sera mis en oeuvre.

Le 16 juin, la Ville de Grenoble a reçu pour avis le dossier de Déclaration d’Utilité Publique (DUP) du projet de réaménagement du Rondeau et de l’A480. Ce dossier doit faire l’objet d’une enquête publique avant la fin de l’année 2017 ; la déclaration d’utilité publique doit être prononcée avant la fin de l’année 2018. Les travaux devant se dérouler quant à eux entre 2019 et 2022.

Interpellé lors du Conseil municipal du 26 juin 2017 sur l’incendie du Collège Lucie Aubrac, Eric Piolle assure que la Ville de Grenoble participera à tous les rendez-vous destinés à se prononcer sur la reconstruction du collège et sa localisation

Au lendemain de l’incendie volontaire qui a ravagé le collège Lucie Aubrac à la Villeneuve, la Ville souhaite exprimer une fois encore sa solidarité avec les habitants et la communauté éducative – Communiqué de presse de la Ville de Grenoble (12 juin 2017)

Le Conseil municipal du 22 mai a été l’occasion d’un débat constructif autour de l’avenir de la lecture publique à Grenoble avec le collectif Touchez pas à nos bibliothèques, porteur d’une pétition qui a recueilli près de 4 000 signatures dans le cadre du dispositif municipal d’interpellation citoyenne. Depuis plusieurs semaines, la Ville et les représentants du collectif sont engagés dans une discussion approfondie afin d’identifier les réponses nouvelles aux besoins des usagers et habitants, en cohérence avec les orientations communales en matière de lecture publique. (Communiqué de presse)

Communiqué de presse de la Ville de Grenoble – 8 avril 2017 : Le Conseil d’Administration, les salariés et les usagers des centres de santé de l’AGECSA, expriment une grande inquiétude face à un possible désengagement du Département de l’Isère.

Dans son édition du 29 mars 2017, le Canard Enchainé publiait un petit article dénonçant les transformations en cours dans une bibliothèque de quartier et deux bibliothèques « jeunesse » de Grenoble. Retrouvez ici la réponse d’Eric Piolle.

Réaction d’Eric Piolle suite à l’audition des candidats à la présidentielle par l’Association des Maires de France – Mercredi 22 mars 2017

Les territoires sont au cœur des défis du XXIe siècle. Climat, démocratie, solidarité, énergie, économie, démographie : les villes doivent être créatives pour réussir la transition en accompagnant les besoins des habitants. La Biennale de Grenoble, Les Villes en Transition, propose quatre jours de découvertes, de partages d’expériences, locales comme internationales, de projets et d’envies autour de la transition.

Eric Piolle lancera samedi 28 janvier 2017 à 18 h, à l’Ancien Musée de Peinture (place de Verdun), la Biennale des Villes en Transition. A cette occasion, le maire présentera ses voeux aux Grenoblois.

Une grande vague de froid va entrainer des consommations d’électricité exceptionnelles sur le territoire national. La Ville de Grenoble se mobilise et recommande à tous les Grenoblois d’adopter des gestes éco-citoyens pour réduire leurs consommations électriques, notamment aux heures de grande consommation, à savoir de de 8 h à 10 h et de 18 h à 20 h.

Conseil municipal du 19 décembre 2016 – Eric Piolle répond à l’interpellation de l’intersyndicale au sujet de l’évolution du réseau grenoblois de lecture publique et de ses enjeux.

Communiqué de presse de la Ville de Grenoble – 2 décembre 2016

Communiqué d’Eric Piolle – 1er décembre 2016

Le 23 novembre 2016, pour célébrer les 30 ans de la disparition d’Hubert Dubedout, la Ville de Grenoble a rendu hommage à ce maire visionnaire, défenseur de la mixité sociale et précurseur de la démocratie participative.

Tribune d’Eric Piolle – 10 novembre 2016

La Ville de Grenoble s’est fixé comme objectif de ramener de l’activité commerciale en ville et de renforcer la vitalité de proximité dans ses quartier. Elle rompt ainsi avec des décennies de politiques qui planifiaient l’expulsion de l’activité en dehors de son territoire, notamment par le développement massif des grands centres commerciaux à chaque terminus de tram. Ces politiques ont anesthésié l’activité grenobloise et détruit un grand nombre d’emplois.