Avec ses grandes ailes déployées et son corps long de 32 mètres, la nouvelle habitante de la place Saint-Bruno est loin de passer inaperçue ! Dracque n’est d’ailleurs pas une dragonne comme les autres : elle aime quand les enfants grimpent sur son dos et lui chatouillent les naseaux.

youtube.com

Dracque a… Lire la suite

Pour revitaliser son centre-ville, Grenoble étend sa zone piétonne ! Le projet Coeurs de ville Coeurs de métropole, c’est un espace public plus partagé et plus apaisé, et un coeur de ville plus dynamique !

Depuis avril 2014 les élus du Rassemblement agissent à la Ville et à la Métropole pour faire de Grenoble une ville pour tous : une ville où il fait bon vivre, respectueuse de son environnement, solidaire avec ceux qui affrontent les difficultés du quotidien. Cela se traduit par une série de réalisations et de changements déjà opérationnels que nous listons dans un mini-journal cliquable dont voici le septième numéro, consacré à nos politiques en faveur d’un espace public plus convivial et mieux partagé !

Samedi 20 mai, deuxième journée de « grand ménage de printemps », partout dans Grenoble ! Avec le retour des beaux jours, Grenoble propose (et équipe !) les Grenoblois motivés pour embellir leur ville !

Lauréat de la première édition du Budget participatif, le poulailler au coeur du quartier Abry est sorti de terre. Un collectif d’habitant gère les six poules et leur espace de 30m² (comprenant un poulailler et un espace plein air). Ce projet vise à créer du lien social au sein du quartier et à sensibiliser les habitants à la nécessité de réduire la quantité de déchets en nourrissant les poules avec le reste des repas.

En janvier 2016, Grenoble-Alpes Métropole, la Ville de Grenoble et le SMTC présentaient un projet d’envergure pour le centre-ville de Grenoble, dans le cadre de la démarche générale Cœurs de Ville, Cœurs de Métropole. Ce projet entre aujourd’hui dans sa phase opérationnelle avec l’extension de la zone piétonne du centre-ville et la modification du plan de circulation.

Lors du conseil municipal du 10 avril 2017, la Ville de Grenoble réaffirmera son soutien aux associations environnementales (FRAPNA, LPO) dont se sont désengagés la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le Département de l’Isère.

Sur l’ensemble de son territoire, Grenoble compte quelques 35 000 arbres (sans compter les arbres implantés sur le domaine privé !). Un nombre qui se remet à croître depuis 2014, puisque la ville a gagné 608 arbres de plus sur les deux dernières années.

Présenté lors du conseil municipal du 19 décembre, le nouveau règlement des marchés de plein air est le fruit de plusieurs mois de travail et de discussion avec les commerçants non-sédentaires et leurs représentants. Il prend également en compte les nombreuses remarques qui ont été adressées à Lucille Lheureux, adjointe en charge de ce projet, lors de la phase de discussion ouverte depuis début octobre.

Grenoble est une ville jeune, étudiante, marquée par un fort dynamisme culturel et évènementiel. Elle doit se penser dans tous ses temps et ses espaces : ses divers usages doivent s’y développer sans entrer en concurrence. Ainsi faut-il à la fois accueillir des activités nocturnes conviviales tout en considérant que chacun a droit à la tranquillité. C’est le travail porté par Lucille Lheureux, adjointe à l’Espace public, et Elisa Martin, adjointe à la Tranquillité publique, en lien avec les élus de secteur.

La Ville de Grenoble s’est fixé comme objectif de ramener de l’activité commerciale en ville et de renforcer la vitalité de proximité dans ses quartier. Elle rompt ainsi avec des décennies de politiques qui planifiaient l’expulsion de l’activité en dehors de son territoire, notamment par le développement massif des grands centres commerciaux à chaque terminus de tram. Ces politiques ont anesthésié l’activité grenobloise et détruit un grand nombre d’emplois.

Le projet « Cœurs de Ville, Cœurs de Métropole » a été engagé par la Métropole par délibération du 29 janvier 2016. Cette démarche affirme des ambitions nouvelles pour le centre de l’agglomération, dans la continuité du projet « Cœur de Ville, Cœur d’agglo » lancé en 2008. Sa phase de concertation entre aujourd’hui dans sa dernière ligne droite. Alors : PARTICIPEZ !

Retrouvez 4 courts extraits vidéos les interventions de Jacques Wiart, Lucille Lheureux et Mondane Jactat lors du débat public sur la votation citoyenne du mardi 4 octobre.

Voté lors du conseil métropolitain du 29 janvier 2016, le projet Coeurs de Ville / Coeurs de Métropole passera ce lundi 18 avril en conseil municipal pour définir les objectifs et les modalités de la concertation préalable. L’occasion de débattre de ce projet visant à ouvrir le cœur de la ville centre et d’étendre celui de la Métropole.

Samedi 30 avril, première journée de « grand ménage de printemps », partout dans Grenoble ! En bas de chez soi, dans son quartier, sur les pans de la Bastille, les berges de l’Isère ou bien sur la place Victor Hugo, avec le retour des beaux jours, Grenoble propose (et équipe !) les Grenoblois motivés pour embellir leur ville !

Après avoir libéré son espace public de l’affichage publicitaire, la Ville de Grenoble développe aujourd’hui les espaces d’expression publique et alternative pour l’information associative, culturelle et de quartier. 166 panneaux supplémentaires sont ainsi en cours d’installation pour favoriser l’expression publique.

Le mobilier urbain grenoblois accueille une petite nouvelle : une corbeille verte et jaune « flashy » destinée au tri sélectif sur l’espace public. La Ville de Grenoble en déploiera 142 dans les prochaines semaines.

L’année 2015 a vu la mise en œuvre de chantiers fondamentaux pour l’amélioration du cadre de vie des Grenobloises et des Grenoblois. Ces chantiers seront poursuivis et développés en 2016, avec l’ambition de faire de Grenoble une ville plus apaisée, plus conviviale, plus saine, dans laquelle il fait bon habiter.

Ville à 30, développement de la pratique du vélo, prévention des pics de pollutions… Les récentes annonces faites par la Métropole et soutenue par la Ville de Grenoble ont trouvé un écho défavorable de la part des oppositions qui, plutôt que d’engager un débat constructif, préfèrent s’enfermer dans l’inaction et les polémiques politiciennes.

Le 15 septembre dernier, la métropole grenobloise présentait son initiative de « Métropole apaisée ». Soutenue par 43 communes, elle permettra de concevoir d’une autre manière les espaces publics en les rendant plus agréables et sécurisés pour les riverains, les piétons et notamment les enfants et les personnes âgées, les cyclistes…

Grenoble innove ! Pour occuper l’espace public mieux et autrement, un mobilier urbain d’un nouveau genre et destiné à repenser la place de l’enfant en ville a été installé au croisement des rues Barnave et Lafayette. Ce banc familial prototype a été conçu et réalisé par des étudiants en architecture de Grenoble. Une collaboration qui a vocation à se répéter pour aménager la ville autrement.

Réfugiés sur les trottoirs depuis l’interdiction de fumer dans les lieux publics fermés, les fumeurs ont souvent pris le mauvais réflexe de jeter leurs mégots de cigarettes au sol. Ce geste, souvent automatique et banalisé, a des effets négatifs que l’on ne peut plus négliger. Pour y remédier, la Ville de Grenoble expérimente aujourd’hui la pose de cendriers urbains.

En 2015, la Ville de Grenoble libère l’espace public de 326 panneaux publicitaires.

Le Rassemblement Citoyen, de la Gauche et des Ecologistes vous convie à sa première cérémonie des voeux le 30 janvier prochain.