Communiqué de presse de la Ville de Grenoble – 8 avril 2017 : Le Conseil d’Administration, les salariés et les usagers des centres de santé de l’AGECSA, expriment une grande inquiétude face à un possible désengagement du Département de l’Isère.

Le bruit est considéré comme une atteinte à la qualité de vie par l’Organisation Mondiale de la Santé. Présenté lors du conseil municipal du 6 mars 2017, le Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement (PPBE) est un instrument fondamental de politique publique pour agir face à cette situation. Son élaboration et sa révision sont obligatoires pour les grandes agglomérations suite à la directive européenne de 2002. La révision du PPBE a permis de dresser un bilan des actions passées et de définir de nouvelles actions de prévention.

Les territoires sont au cœur des défis du XXIe siècle. Climat, démocratie, solidarité, énergie, économie, démographie : les villes doivent être créatives pour réussir la transition en accompagnant les besoins des habitants. La Biennale de Grenoble, Les Villes en Transition, propose quatre jours de découvertes, de partages d’expériences, locales comme internationales, de projets et d’envies autour de la transition.

Parce que certaines démarches peuvent être très compliquées et certaines informations difficiles à obtenir, il n’est pas toujours facile de faire valoir ses droits. C’est pourquoi le CCAS de Grenoble a lancé sa plateforme « Solidarités Grenoble ».

Depuis ce mardi 6 décembre 2016, Grenoble et le territoire métropolitain connaissent un épisode pic de pollution. Pour limiter cet épisode, le nouveau dispositif partenarial signé en novembre 2016 entre aujourd’hui en application pour la première fois. Mondane Jactat, adjointe à la Santé et à la Politique de prévention, explique les changements de comportement à adopter.

L’État, la Métropole, la Ville de Grenoble, le Syndicat mixte des transports en commun (SMTC) de l’agglomération grenobloise, la communauté de communes du Grésivaudan et le Pays voironnais viennent de lancer un plan inédit pour lutter contre les pics de pollution sur leur territoire. Un dispositif global et progressif qui, par l’attribution de certificats, doit permettre de limiter la circulation des véhicules les plus polluants lors des épisodes de pollution durables. Une première en France.

Retrouvez 4 courts extraits vidéos les interventions de Jacques Wiart, Lucille Lheureux et Mondane Jactat lors du débat public sur la votation citoyenne du mardi 4 octobre.

Grenoble fait aujourd’hui partie des 11 villes en France possédant un service de santé scolaire municipal. Dans le cadre de la transformation des services publics locaux, la Ville a fait le choix fort de conserver cette compétence (déléguée par le Département et l’Education Nationale) tout en la faisant évoluer.

Avec la présentation du Plan Ecoles en septembre 2015, la majorité municipale a inscrit les écoles au cœur des priorités du mandat. Au-delà des constructions lancées pour faire face au manque d’anticipation de la municipalité précédente, ce programme veut également faire des bâtiments scolaires des lieux exemplaires en termes de santé publique et de transition énergétique. Trois délibérations présentées lors du conseil municipal du 11 juillet 2016 iront dans ce sens.

Suite à un travail engagé depuis l’automne entre la Ville de Grenoble, le CCAS et l’Association de Gestion des Centres de Santé (AGECSA), une nouvelle convention sera adoptée lors du conseil municipal du 11 juillet 2016.

Conseil municipal du 20 juin 2016 – Mondane Jactat présente les enjeux du Plan Air Energie Climat.

Conseil municipal du 20 juin 2016 – Lors des débats sur le Compte Administratif 2015, Mondane Jactat répond aux contre-vérités tenues par les oppositions concernant la santé scolaire.

Avec le plan d’action Air-Energie-Climat qui sera présenté lors du conseil municipal du 20 juin 2016, la Ville de Grenoble s’engage en niveau 3 du Plan Air-Energie-Climat métropolitain.

Le conseil municipal du 23 mai 2016 a adopté un nouveau PADD (Plan d’Aménagement et de Développement Durable) pour Grenoble. Retrouvez sa présentation par Vincent Fristot, Mondane Jactat et Maud Tavel.

Conseil municipal du 25 janvier 2016 : Mondane Jactat présente le Plan Municipal de Santé 2016-2020. Un plan transversal, alliant politiques sociales, sanitaires et écologiques, visant à réconcilier le « vivre en ville » et le droit à la santé pour tous

A l’heure où plus de la moitié de l’humanité habite en ville, il est urgent d’en transformer ses usages pour que chacun puisse y vivre sans compromettre sa santé. Par son Plan municipal de santé, Grenoble s’engage à réconcilier le « vivre en ville » et le droit à la santé pour tous.

En 2016, la Ville axe ses priorités sur la lutte contre les pollutions, l’amélioration de l’accès aux droits et le développement d’une tarification sociale pour certains services municipaux pour plus d’équité et de cohérence.

Si la qualité de l’air est globalement en amélioration régulière depuis une vingtaine d’années en France comme sur l’agglomération grenobloise, des difficultés persistent et les concentrations en trois polluants atmosphériques (particules fines, dioxyde d’azote et ozone) continuent de dépasser les valeurs limites européennes sur le bassin grenoblois. Les collectivités et services de l‘Etat doivent agir sur ces leviers pour réduire les émissions de polluants.

Comme chaque année, préalablement aux débats sur le projet de budget, le conseil municipal est saisi d’un rapport sur la situation en matière de développement durable. Ce dernier revient sur le fonctionnement de la collectivité, les politiques qu’elle mène sur son territoire et les orientations et programmes de nature à améliorer cette situation.

Nos modes de déplacement ont un impact direct sur la qualité de l’air que nous respirons. C’est pourquoi la Ville de Grenoble, Grenoble Alpes Métropole et le SMTC (Syndicat Mixte des Transports en Commun) travaillent de concert pour proposer des alternatives au « tout voiture », améliorer le réseau des transports en commun et rendre accessibles, sûrs et agréables les cheminements cyclistes et piétons.

Ville à 30, développement de la pratique du vélo, prévention des pics de pollutions… Les récentes annonces faites par la Métropole et soutenue par la Ville de Grenoble ont trouvé un écho défavorable de la part des oppositions qui, plutôt que d’engager un débat constructif, préfèrent s’enfermer dans l’inaction et les polémiques politiciennes.

Le 15 septembre dernier, la métropole grenobloise présentait son initiative de « Métropole apaisée ». Soutenue par 43 communes, elle permettra de concevoir d’une autre manière les espaces publics en les rendant plus agréables et sécurisés pour les riverains, les piétons et notamment les enfants et les personnes âgées, les cyclistes…

La loi Abeille relative à la sobriété, à la transparence, à l’information et à la concertation en matière d’exposition aux ondes électromagnétiques a été adoptée par l’Assemblée nationale jeudi 29 janvier. Mondane Jactat, Adjointe à la Santé, a salué cette décision et annoncé l’élaboration prochaine d’un « Plan Ondes » sur Grenoble.

Le Rassemblement Citoyen, de la Gauche et des Ecologistes vous convie à sa première cérémonie des voeux le 30 janvier prochain.