Plus de 800 votants ont répondu présent, ce samedi 13 mai, pour participer à la Ruche aux projets du Budget participatif. Un véritable succès avec une fréquentation quatre fois plus importante que les années précédentes !

Entre le 13 mars et le 17 avril 2017, 118 projets ont été déposés sur le site du Budget participatif. 105 d’entre eux, conformes au règlement, ont été retenus et rendus public. A l’occasion de la Ruche aux projets, les Grenoblois de plus de 16 ans pourront venir découvrir, échanger et présélectionner leurs projets préférés. Parmi ceux-ci, 30 seront retenus.

Depuis avril 2014 les élus du Rassemblement agissent à la Ville et à la Métropole pour faire de Grenoble une ville pour tous : une ville où il fait bon vivre, respectueuse de son environnement, solidaire avec ceux qui affrontent les difficultés du quotidien. Cela se traduit par une série de réalisations et de changements déjà opérationnels que nous listons dans un mini-journal cliquable dont voici le cinquième numéro, axé sur la refondation de la démocratie locale.

Lauréat de la première édition du Budget participatif, le poulailler au coeur du quartier Abry est sorti de terre. Un collectif d’habitant gère les six poules et leur espace de 30m² (comprenant un poulailler et un espace plein air). Ce projet vise à créer du lien social au sein du quartier et à sensibiliser les habitants à la nécessité de réduire la quantité de déchets en nourrissant les poules avec le reste des repas.

La Ville de Grenoble lance la troisième édition du Budget participatif et poursuit ainsi sa volonté de donner plus de pouvoir d’agir aux Grenoblois. Vous avez jusqu’au 17 avril pour déposer vos idées de projet sur budgetparticipatif.grenoble.fr.

La concertation préalable qui s’est déroulée à l’automne 2016 a permis de recueillir l’avis des métropolitains sur le projet d’aménagement du centre-ville de Grenoble. Le bilan de cette concertation fait état d’une adhésion globale aux grands objectifs du projet, notamment sur l’extension de la zone piétonne du centre-ville. Celle-ci pourrait être mise en œuvre dès le printemps 2017.

Dans le cadre du Budget participatif, 13 projets choisis par les Grenoblois seront réalisés dans le courant de l’année 2017. Retrouvez ici la liste des projets lauréats.

7 073 résidents grenoblois de plus de 16 ans se sont exprimés, dans un des 10 lieux de vote ouverts pendant 6 jours, dans toute la ville, dans le cadre de la semaine de vote sur les projets du budget participatif et la pétition citoyenne. Une participation en forte hausse par rapport à l’édition précédente : 7 fois plus de Grenoblois se sont déplacés pour aller voter !

A l’écoute, la municipalité propose d’ouvrir un processus d’évaluation pluraliste qui permettra d’approfondir le diagnostic en matière de stationnement, d’identifier les problèmes et d’améliorer la politique menée. Dès 2017, cette évaluation pourra rassembler tous les acteurs intéressés en s’appuyant sur des données statistiques inexistantes jusqu’à présent (que la nouvelle politique permet justement de collecter).

Dans le cadre du Budget participatif 2016, plus de 100 projets ont été proposés par les Grenoblois. Après une séance de travail au mois de juin, les porteurs de projets et les citoyens en ont retenu une trentaine. Après l’instruction par les services municipaux durant l’été, 26 projets sont proposés aux choix des Grenoblois.

Du lundi 10 au samedi 15 octobre, sélectionnez les projets du Budget participatif que vous souhaitez voir réalisés et donnez votre avis lors de la première votation citoyenne.

Depuis la mise en place du dispositif de votation en mars 2016, la pétition du Cluq sur la nouvelle politique de stationnement de la Ville de Grenoble est la première à obtenir les 2000 signatures nécessaires. Débattue lors du conseil municipal du 26 septembre, elle sera soumise au vote de tous les Grenoblois du 10 au 15 octobre 2016. Parce que la nouvelle politique de stationnement est l’un des leviers permettant de faire de Grenoble une ville plus respirable, plus dynamique et plus solidaire, le groupe des élus du Rassemblement appelle à voter non à son abrogation.

Lors de la délibération portée par le groupe PS en conseil municipal du 23 mai 2016 (une première pour un groupe d’opposition), Pascal Clouaire revient sur les incidents intervenus lors de la question orale du CCI-F Le Verderet.

La Ville de Grenoble a lancé la deuxième édition du Budget participatif. Elle poursuit ainsi sa volonté de transformation des pratiques dans l’élaboration des politiques publiques en donnant plus de pouvoir d’agir aux habitants et en partageant avec eux ses capacités d’action et de décision.

Vidéo – Lors du conseil municipal du 29 février 2016, Pascal Clouaire présente le lancement du dispositif d’interpellation et de votation citoyennes. Ce dernier prolonge l’histoire de l’innovation grenobloise en matière de participation.

Après le lancement des Conseils citoyens indépendants et du premier Budget participatif (en 2015), la démocratie locale grenobloise s’apprête à connaître une nouvelle avancée de taille : la mise en place d’un dispositif d’interpellation et de votation ! Avec toujours comme même objectif de donner plus de pouvoir d’agir aux habitants.

Vendredi 5 Février 2016, Pascal Clouaire était l’invité du réCAP INFO de Télé Grenoble. Il est revenu longuement sur les avancés de la démocratie locale à Grenoble. Après les Conseils citoyens indépendants et le budget participatif, il revient sur la nouveauté de ce début d’année 2016 : le droit d’interpellation citoyenne.

La municipalité continue son action en faveur de la ville citoyenne. Après la création des Conseils citoyens indépendants et du Budget participatif, Grenoble innovera de nouveau en 2016 avec la mise en place du droit d’interpellation citoyenne.

Ville à 30, développement de la pratique du vélo, prévention des pics de pollutions… Les récentes annonces faites par la Métropole et soutenue par la Ville de Grenoble ont trouvé un écho défavorable de la part des oppositions qui, plutôt que d’engager un débat constructif, préfèrent s’enfermer dans l’inaction et les polémiques politiciennes.

Le Budget participatif entre dans sa phase finale : les 18 et 19 septembre prochains, les Grenobloises et Grenoblois de plus de 16 ans, quelle que soit leur nationalité, seront invités à voter afin de sélectionner lesquels des 19 projets proposés par les citoyens seront retenus et réalisés. Pascal Clouaire, adjoint à la Démocratie locale, nous explique tout ce qu’il faut savoir avant d’aller voter.

C’était l’engagement numéro 3 du Rassemblement : le Budget participatif est devenu une réalité. Après le dépôt de plus de 160 projets par les habitants, puis la sélection de 30 d’entre eux lors de la « Ruche aux projets », les Grenoblois sont invités les 18 et 19 septembre à venir voter pour choisir les propositions qui seront réalisées.

Parmi les 164 propositions des Grenoblois, 30 projets ont émergé lors de la «Ruche aux projets», qui avait réuni 250 habitants au mois de juin dernier. Après une période d’instruction et d’échanges avec les porteurs, 19 projets sont aujourd’hui proposés au vote : 16 projets d’un montant inférieur à 100 000€ (dont deux projets fusionnés) et 3 projets d’un montant compris 100 000€ et 400 000€.

Le budget participatif Grenoble 2015, c’est 800 000 euros d’investissement réservés aux projets d’intérêt général proposés par des citoyens ! Cette démarche, lancée en avril dernier, arrive bientôt à une étape essentielle : la sélection par les Grenoblois des projets qui seront réalisés dès 2016. Voici toutes les informations nécessaires pour savoir comment voter les 18 et 19 septembre prochains.

Jeudi 02 juillet, Grenoble était ville étape du Tour de France Alternatiba. L’occasion pour la Ville de s’engager pour une transition sociale, économique et écologique en signant le pacte pour la Transition. Prochain rendez-vous : le 26 septembre avec l’accueil du Village des Alternatives – Alternatiba.