Sur un périmètre de 90 hectares, la ZAC Flaubert se transforme en un éco-quartier symbole du projet de la ville en transition. Avec au programme : des logements innovants et performants, de l’activité et des commerces, une trame verte, mais aussi des services publics dont un Ehpad (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes) figurant au Plan stratégique pour l’hébergement des personnes âgées présenté en juin 2017 par la municipalité.

Après deux années actives de co-construction active, le futur de l’Esplanade se dessine. Les attentes exprimées par les Grenoblois•e•s ont permis l’élaboration d’un « plan guide » qui fixe les orientations à tenir pour réussir la transformation du quartier.

Lors du conseil municipal du 10 juillet 2017, la Ville de Grenoble avait rendu son avis sur le projet de réaménagement du Rondeau et de l’A480 : favorable pour le Rondeau, mais très réservé pour l’A480. Alors que l’enquête publique est aujourd’hui ouverte, les réserves ne sont quant à elles pas toutes levées.

Le 25 septembre 2017, les conseillers municipaux délibèreront plusieurs validations de charges foncières dans les ZAC Presqu’île, Bouchayer et Flaubert. Derrière ces délibérations techniques : des projets novateurs sur le plan environnemental et social qui sortent de terre et qui sont autant d’exemples de ce qu’est le modèle grenoblois en matière de construction d’équipements et de logements.

Le 16 juin, la Ville de Grenoble a reçu pour avis le dossier de Déclaration d’Utilité Publique (DUP) du projet de réaménagement du Rondeau et de l’A480. Ce dossier doit faire l’objet d’une enquête publique avant la fin de l’année 2017 ; la déclaration d’utilité publique doit être prononcée avant la fin de l’année 2018. Les travaux devant se dérouler quant à eux entre 2019 et 2022.

La ville de Grenoble a élaboré un plan stratégique d’hébergement dédié aux personnes âgées. Ce plan vise à conforter et améliorer l’offre publique d’hébergement en Résidences Autonomie et en Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPADs) sur le territoire grenoblois et prévoit plusieurs opérations de rénovation pour améliorer la qualité de l’hébergement et l’adapter aux besoins de nos aînés.

Fin 2015, la Ville de Grenoble lançait un nouveau projet sur le site de l’Esplanade. Convaincue qu’au-delà de sa dimension spatiale, la réussite d’un projet sur ce secteur réside dans une démarche collective, le choix a été fait d’impliquer fortement le public dans la construction de celui-ci.

Depuis avril 2014 le groupe des élus du Rassemblement agit à la Ville et à la Métropole pour faire de Grenoble une ville pour tous : une ville où il fait bon vivre, respectueuse de son environnement, solidaire avec ceux qui affrontent les difficultés du quotidien. Cela se traduit par une série de réalisations et de changements déjà opérationnels dont nous listons les principaux dans un mini-journal dont voici le huitième exemplaire, axé sur nos actions en matière de logement et d’urbanisme.

Pour accentuer la part d’énergies renouvelables dans les consommations énergétiques du territoire, la Ville de Grenoble en partenariat avec Energ’Y Citoyennes s’engage à équiper les toits de 4 écoles de capteurs photovoltaïques.

Le conseil municipal du 10 avril 2017 présentera deux dispositifs destinés à simplifier les démarches pour les demandeurs de logements sociaux et à garantir une plus grande mixité sociale sur les territoires grenoblois et métropolitain : la location active et la Convention Intercommunale d’Attribution.

L’aménagement de la ZAC Flaubert avance. Lancé lors de la précédente mandature, le projet a été réorienté dès 2014 pour permettre de conduire une véritable concertation avec les habitants. Le conseil municipal du 6 mars 2017 présente le dispositif de participation citoyenne sur cette « zone d’aménagement concerté » de 90 hectares.

Grenoble, ville durable et solidaire, doit pouvoir offrir la possibilité à chaque Grenoblois de se loger dans de bonnes conditions, quels que soient son âge, son niveau de revenus, son origine ou son parcours résidentiel. C’est, à l’échelle de la métropole et de la ville, la direction prise par le Programme Local de l’Habitat (PLH) 2017-2022.

Lors du conseil municipal du 7 novembre 2016, les élus grenoblois débattrons des orientations générales du Projet d’Aménagement et de Développement Durables (PADD) du Plan Local d’Urbanisme intercommunal (PLUi) de Grenoble-Alpes Métropole. Ces orientations sont déclinées en deux parties : « une métropole montagne forte de ses diversités » et « la qualité de vie, moteur de l’attractivité de la métropole ».

Le projet « Cœurs de Ville, Cœurs de Métropole » a été engagé par la Métropole par délibération du 29 janvier 2016. Cette démarche affirme des ambitions nouvelles pour le centre de l’agglomération, dans la continuité du projet « Cœur de Ville, Cœur d’agglo » lancé en 2008. Sa phase de concertation entre aujourd’hui dans sa dernière ligne droite. Alors : PARTICIPEZ !

Avec la présentation du Plan Ecoles en septembre 2015, la majorité municipale a inscrit les écoles au cœur des priorités du mandat. Au-delà des constructions lancées pour faire face au manque d’anticipation de la municipalité précédente, ce programme veut également faire des bâtiments scolaires des lieux exemplaires en termes de santé publique et de transition énergétique. Trois délibérations présentées lors du conseil municipal du 11 juillet 2016 iront dans ce sens.

Par délibération du 30 juin 2014, le conseil municipal de Grenoble a supprimé la ZAC Esplanade pour définir un nouveau projet urbain concerté avec l’ensemble des acteurs. Après un travail approfondi avec les habitants et différents acteurs les modalités de la concertation seront fixées lors du conseil municipal du 11 juillet 2016.

Avec le plan d’action Air-Energie-Climat qui sera présenté lors du conseil municipal du 20 juin 2016, la Ville de Grenoble s’engage en niveau 3 du Plan Air-Energie-Climat métropolitain.

Le conseil municipal du 23 mai 2016 a adopté un nouveau PADD (Plan d’Aménagement et de Développement Durable) pour Grenoble. Retrouvez sa présentation par Vincent Fristot, Mondane Jactat et Maud Tavel.

Lors du conseil municipal du 23 mai 2016, les élus grenoblois débattront d’un nouveau PADD pour Grenoble. Un document important pour l’avenir de la ville puisqu’il fixe les grands objectifs en matière d’urbanisme, de logement, de déplacement ou encore de développement économique et social.

L’année 2015 a vu la mise en œuvre de chantiers fondamentaux pour l’amélioration du cadre de vie des Grenobloises et des Grenoblois. Ces chantiers seront poursuivis et développés en 2016, avec l’ambition de faire de Grenoble une ville plus apaisée, plus conviviale, plus saine, dans laquelle il fait bon habiter.

Le changement climatique, d’origine humaine, impose que les politiques publiques agissent pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. C’est aussi l’occasion de développer des alternatives aux énergies fossiles, en vue de couvrir 100% des besoins énergétiques de demain par des énergies renouvelables. Un autre défi est celui de vivre dans un air sain, et il est urgent de réduire la pollution par les particules fines, notamment issues des véhicules diesel.

Comme chaque année, préalablement aux débats sur le projet de budget, le conseil municipal est saisi d’un rapport sur la situation en matière de développement durable. Ce dernier revient sur le fonctionnement de la collectivité, les politiques qu’elle mène sur son territoire et les orientations et programmes de nature à améliorer cette situation.

La délibération portant sur l’aide aux opérations agréées a été l’occasion pour la majorité de faire le point sur sa politique en matière de logement social à l’échelle de la Ville mais aussi de la Métropole

Depuis plusieurs années, la ville de Grenoble conduit une politique du logement volontariste par le biais, notamment, d’un soutien financier à la production de logement social. Le plan d’aide 2015 présenté lors du conseil municipal du 27 avril 2015 ira un peu plus loin en matière d’ambitions.