Un bouclier social et écologique…
Partager

PuceBouclier…pour retrouver, face à la crise, du « pouvoir d’achat » et du pouvoir de vivre !

Face à la crise, plutôt que des logiques austéritaires qui visent à restreindre toujours plus l’intervention publique, nous proposons un bouclier social et écologique municipal. Des services publics protecteurs, des mesures écologiques pour vivre et consommer mieux. Du logement accessible pour tous, des services publics locaux municipaux avec tarification sociale allant jusqu’à la gratuité, une lutte résolue contre la pollution, un grand programme de réhabilitation énergétique des bâtiments, le développement des transports en commun et des modes actifs. Autant de manières de rendre du pouvoir d’achat et de mieux vivre pour les Grenobloises et Grenoblois.

Pour revenir au sommaire du projet, cliquez ici

Cliquez sur les titres des propositions pour voir le détail, cliquez à nouveau pour masquer le détail

21

pucerouge Améliorer la progressivité de la tarification sociale des services publics

La tarification de l’ensemble des services publics locaux sera revue. La tarification progressive sera élargie à l’eau, dont les 1ères tranches seront gratuites. La progressivité en fonction des revenus de l’abonnement de la TAG et de Métrovélo sera améliorée et débutera à 0 € pour les jeunes de moins de 25 ans et les plus précaires. Nous défendrons le maintien d’une zone unique à l’échelle de la Métro. Le maintien de la fourniture de l’eau et de l’électricité sera garanti pour tous.

22

pucerouge Lancer un plan majeur de rénovation énergétique

En s’appuyant sur l’Agence Locale de l’Énergie et du Climat et les initiatives associatives, la Ville développera un service public de conseil et d’aide personnalisés aux particuliers, en vue de réaliser des économies d’énergie dans les bâtiments. En utilisant tous les outils incitatifs et réglementaires, l’opération Mur/Mur sera amplifiée. Les diagnostics énergétiques seront généralisés et les familles à bas revenus bénéficieront d’une aide à l’investissement. Un dispositif de type tiers investisseur sera créé pour faciliter le choix de la réhabilitation et sécuriser la stabilité du coût du logement et donc le maintien des propriétaires ou locataires occupants. Objectif : réduire de 30 % les émissions de gaz à effet de serre à l’échelle de la Métro et de 25 % la consommation énergétique par habitant d’ici 2020 (par rapport à 2005).

IsolationExterieure
23

pucerouge Créer un service public de l’énergie d’agglomération

Les contrats de délégation et les suppressions d’emplois de GEG seront annulés. La fusion de GEG avec la Compagnie de Chauffage (CCIAG) au sein d’un service public d’agglomération sera étudiée. Dès 2014, une baisse des tarifs de la Compagnie de chauffage sera réalisée. À terme, une tarification progressive de l’énergie sera mise en œuvre.

24

pucerouge Créer une régie intercommunale de l’eau

La Ville agira pour réaliser la fusion de la régie grenobloise et du Syndicat Intercommunal de l’Eau de la Région Grenobloise dans une régie publique intercommunale de l’eau. Cette fusion doit permettre de garantir des tarifs progressifs de l’eau, incluant une part de gratuité.

EauDeGrenoble
25

pucerouge Investir sur la jeunesse

Alors que la précarité explose et frappe particulièrement les jeunes, les politiques actuelles n’ont pas pris la mesure de la situation. Nous mettrons en place la gratuité de l’abonnement TAG et Métrovélo pour les jeunes de moins de 25 ans. Nous faciliterons l’accès aux logements sociaux pour les jeunes (en intégrant cette dimension dans les critères d’attribution) et développerons les possibilités de colocation (étudiants-personnes âgées, colocation jeunes dans le logement social, colocations étudiantes avec le CROUS). Pour faciliter l’accès aux clubs et manifestations sportives, la Ville créera un Pass’sports pour participer au paiement des licences. De même l’accès aux équipements culturels fera l’objet d’une attention particulière. Nous soutiendrons la mission locale et accompagnerons l’expérimentation de la « garantie jeunes ».

26

pucerouge Faire de Grenoble une ville co-éducatrice

Nous privilégierons une approche éducative fondée sur la co-éducation, visant le bien-être et l’émancipation. Dans la vie d’un enfant ou d’un jeune tous les temps comptent (celui de l’école, des loisirs, des copains, de la famille), tous les espaces aussi : espaces et équipements publics, écoles, environnement urbain et naturel. La Ville pensera l’éducation du jeune dans sa globalité et non comme un être segmenté. Les parents seront associés à l’élaboration du projet éducatif de la conférence thématique aux lieux d’accueil parents-enfants en passant par des initiatives portées par les parents eux-mêmes. La co-éducation, c’est reconnaître à tout adulte en charge d’un enfant des compétences et parfois un nécessaire soutien.

27

pucerouge Créer 200 places publiques d’accueil petite enfance

Garantir un meilleur accès de tous à l’offre publique éducative de garde et d’accueil des petits enfants et enfants. Cela passe par une augmentation des places dans des crèches réparties équitablement sur la ville. La mixité sociale y sera assurée. Parallèlement, les crèches parentales ou associatives seront soutenues et des dispositifs particuliers seront développés pour les familles subissant des horaires atypiques.

28

pucerouge Reconnaître les assistantes maternelles dans leur métier

Dans le respect du choix des familles, et en lien avec la Caisse d’Allocations Familiales et le Conseil général, la Ville soutiendra les familles et les assistantes maternelles dans leurs relations, développera les Relais et autres lieux et temps collectifs et accompagnera les assistantes maternelles dans leur professionnalisation et la reconnaissance de leur métier.

29

pucerouge Réussir la passerelle vers l’école maternelle

Afin de favoriser pour les enfants et familles une bonne entrée à l’école, en particulier pour les enfants n’ayant jamais fréquenté de structure collective, la Ville contractera avec l’Éducation Nationale le développement de classes et d’actions passerelles fonctionnant avec des professionnels de l’école et des professionnels de la petite enfance.

classe
30

pucerouge Construire un parcours éducatif

Dans une approche éducative globale, le Projet Éducatif local pensera non seulement la complémentarité des acteurs éducatifs mais aussi la complémentarité des temps éducatifs. Nous veillerons à resserrer les liens entre l’école et le quartier. La Ville construira, avec les acteurs éducatifs, un parcours des droits et compétences à acquérir, en fonction des âges : fréquenter une structure collective, savoir nager, avoir découvert la montagne, découvrir les cultures étrangères, s’être familiarisé à l’environnement urbain, découvrir le théâtre ou le musée… Les enfants porteurs de handicap seront intégrés en milieu ordinaire dans toutes les activités, dans la mesure de leur bien-être et de la formation des animateurs.

31

pucerouge Penser l’enfant dans la ville

La ville co-éducatrice, c’est aussi une ville qui pense l’éducation au-delà des écoles et des modes pédagogiques. La Ville repensera son aménagement à l’échelle des enfants : développement des aires de jeux et parcs de proximité, sécurisation des déplacements piétons et vélo, réduction des vitesses à proximité des équipements d’accueil d’enfants et de jeunes, mobilier urbain à taille d’enfants.

jeux
32

pucerouge Lancer un plan d’investissements pour les écoles

Dès cette année, nous réaliserons un bilan précis des besoins en nombre de classes et d’écoles et lancerons, à l’issue, un plan pluriannuel d’investissements pour construire ou étendre les équipements nécessaires, comme dans le secteur 1, rénover les groupes scolaires vétustes et retrouver des écoles à taille humaine. Ce plan devra permettre d’entrevoir une réduction des effectifs par classe. Les classes à horaires aménagées seront développées.

33

pucerouge Concevoir des rythmes scolaires respectueux de l’enfant

Dès avril 2014, nous ferons le bilan de la réforme des rythmes scolaires avec les enfants, les parents, les animateurs et les enseignants afin de pouvoir prendre les décisions nécessaires pour la rentrée de septembre 2014. Les propositions seront basées sur le respect du rythme de l’enfant, la mise à disposition de locaux adaptés et la professionnalisation des intervenants dans les temps périscolaires.

ecole
34

pucerouge Réaliser la gratuité scolaire

L’ensemble des fournitures scolaires, tout comme les sorties scolaires, seront financées intégralement par la collectivité pour éviter toute différenciation sociale dans le temps scolaire.

35

pucerouge Réinventer l’accompagnement des adolescents

L’approche des adolescents doit être repensée, de nouveaux modes de communication doivent être inventés en direction de ces publics déjà autonomes mais trop grands pour être traités comme les petits et trop petits pour être traités comme les grands. Nous construirons notamment avec les associations d’éducation populaire une nouvelle approche de l’adolescence et de nouveaux liens avec les collèges afin de favoriser la co-construction de projets avec les jeunes et l’accès à des loisirs adaptés.

36

pucerouge Réduire la pollution atmosphérique

La Ville soutiendra l’élaboration d’un Plan de Protection de l’Atmosphère visant à ramener les niveaux de pollution en-dessous des normes européennes sur le mandat. Nous proposons de diminuer la vitesse sur les grands axes de circulation et de mettre en place une gratuité complète des transports collectifs de l’agglomération dès les seuils « d’information », c’est-à-dire en prévention des pics de pollution et de développer l’information des usagers. Un plan sera engagé pour réduire les poussières générées par les chauffages individuels au bois en développant les technologies adaptées.

pollution
37

pucerouge Renforcer les centres de santé

Les centres de santé seront soutenus et confortés. La Ville incitera à la mise en place de permanences de planification familiale en leur sein. En lien avec l’Association de Gestion des Centres de Santé et leurs comités d’usagers, il sera étudié la possibilité d’associer des compétences d’ophtalmologie et de dentisterie aux centres de santé.

38

pucerouge Réduire l’exposition aux ondes électromagnétiques

La Ville engagera une négociation avec les opérateurs de téléphonie mobile pour conclure une nouvelle charte visant l’expérimentation de la limitation de la puissance des antennes à 0,6 V/m, selon les recommandations de l’OMS, tout en rendant possible l’accès à la 4G. Le wifi sera remplacé par du filaire dans les établissements accueillant des enfants. Sans attendre, le téléphone portable sera interdit à l’école primaire.

39

pucerouge Expérimenter une salle de consommation de drogue à moindre risque

En suivant les recommandations de la Mission Interministérielle de Lutte contre les Drogues et la Toxicomanie et dès que la loi le permettra, la Ville sollicitera les acteurs médico-sociaux pour expérimenter une salle d’injection afin de réduire le risque de contamination pour les toxicomanes.

40

pucerouge Réaliser un plan Lumière

Il s’agit de réduire la pollution lumineuse et d’améliorer l’éclairage là où il est défaillant, avec un objectif de facteur 2 (division par 2 de la consommation énergétique).

41

pucerouge Végétaliser la ville

Nous développerons les parcs et jardins et la végétalisation de toute la ville. Nous l’encouragerons dans les espaces privés (façades, toits, cours) afin d’améliorer la qualité de la vie, de l’air et la biodiversité. Nous réintroduirons l’agriculture en ville. Nous transformerons tous les espaces verts et les espaces vides (friches, interstices, berges) en véritables jardins, lieux conviviaux. Nous planterons 5000 arbres d’ici 2020, de variétés rares, anciennes et locales, dont des fruitiers dès l’automne 2014 (dans les parcs et sur les toits…). Nous doublerons les espaces destinés aux jardins familiaux et partagés. Nous créerons une ferme pédagogique bio à la Villeneuve.

parc
42

pucerouge Viser 100% de bio et local dans la restauration collective municipale

Aller vers 100% de bio dans la restauration collective municipale (scolaires, personnes âgées, personnel) est possible tout en favorisant le local. Pour cela nous soutiendrons les petits producteurs (AMAP et marchés) et développerons à l’échelle intercommunale une agriculture péri-urbaine de qualité, créatrice d’emplois et préservant l’environnement. Cela permettra de pérenniser l’approvisionnement de la ville en produits agricoles sains, éthiques et durables. Nous créerons une structure pour produire et transformer des produits bio pour la restauration municipale. Nous diminuerons le gaspillage dans la restauration collective. Parce que l’alimentation est une priorité sociale, nous doublerons les paniers solidaires et développerons les initiations à la cuisine. Nous soutiendrons la création d’une épicerie solidaire à l’image d’expériences réussies dans les communes voisines.

cantine
43

pucerouge Ramener des animaux en ville

Nous favoriser la biodiversité (implantations de ruches, nichoirs pour petits oiseaux…) et le retour des auxiliaires (insectes, abeilles…). Nous expérimenterons la collecte des ordures par traction animale, l’écopâturage et le fauchage tardif.

44

pucerouge Réduire la quantité de déchets, Réparer, Réemployer, Recycler

Concevoir autrement les déchets est non seulement un enjeu écologique mais aussi une piste pour créer des emplois. Nous porterons le projet d’une ressourcerie d’agglomération, encouragement à une consommation plus sobre fondée sur la ré-utilisation et la réparation, plus économique aussi pour les acheteurs. Chaque secteur bénéficiera d’une déchetterie de proximité. En collaboration avec la Métro, nous agirons pour réduire les déchets à la source, en particulier les emballages inutiles. Nous développerons le compostage, en particulier en pied d’immeuble, et expérimenterons la méthanisation

PoubellesVertes
45

pucerouge Ouvrir une nouvelle ère de développement pour les transports en commun

Poursuivre le développement des transports en commun nécessite l’augmentation des budgets qui lui sont consacrés et l’exigence ferme auprès du Conseil Général du maintien de ses financements. Nous lancerons les études relatives au tram-train dans les 3 vallées autour de Grenoble et le mettrons en place au moins sur un axe. Nous prolongerons la ligne de tram E vers le sud et la ligne A vers le nord et le sud. Nous assurerons le bouclage des lignes existantes par une ligne « rocade sud ». Un projet de transport par câble structurant au Nord- Ouest de la Ville sera soutenu. L’intégration de la Régie du téléphérique au sein du réseau de transports sera envisagée et une modernisation- adaptation du téléphérique étudiée.

46

pucerouge Choisir des transports en commun moins polluants

Nous supprimerons les bus diesel en 10 ans au profit de matériel moins polluant. Nous favoriserons le retour des trolleys.

47

pucerouge Rendre les transports en commun plus efficaces

Nous améliorerons la fréquence des transports en commun aux heures de pointe et pendant les vacances scolaires. Afin d’améliorer leur vitesse, nous développerons les voies réservées et la priorité aux feux. En concertation avec le personnel, nous élargirons les horaires de circulation. Une meilleure coordination des horaires permettra des gains de temps supplémentaires.

VeloTram
48

pucerouge Rationaliser la logistique urbaine

L’enjeu sera d’améliorer le dispositif de livraisons urbaines : plateformes aux entrées de l’agglomération puis mise en place de livraisons en ville par de petits véhicules peu polluants.

49

pucerouge Améliorer le stationnement des résidents

Des parkings-relais gratuits seront développés en périphérie et nous étudierons l’ouverture nocturne des parkings-relais pour développer l’offre de stationnement en direction des résidents. Nous réunirons les acteurs économiques et les unions de commerçants, les associations environnementales et d’usagers des transports, les unions de quartiers et les conseils citoyens afin d’établir un diagnostic partagé sur l’état du stationnement à Grenoble. Ce diagnostic permettra d’identifier les solutions qui seront soumises à consultation.

50

pucerouge Retirer au secteur privé la gestion des parkings

Les parkings dont les contrats de délégation au privé arrivent à échéance en cours de mandat seront repris en gestion publique. La Ville en fera un nouvel outil pour optimiser le stationnement des pendulaires (travailleurs habitant hors de Grenoble).

51

pucerouge Faire découvrir aux nouveaux résidents l’offre de déplacement

La Ville offrira dans le kit d’accueil aux nouveaux résidents 3 mois d’abonnement gratuit aux transports collectifs, à Métrovélo et à l’auto- partage.

52

pucerouge Viser le triplement de la pratique du vélo

Pratiquer le vélo deviendra plus facile et sûr, dans le respect de tous les usagers de la rue : automobilistes, cyclistes et piétons. Nous compléterons et sécuriserons le réseau cyclable, avec une priorisation vers les points noirs accidentogènes. Des « boulevards à vélos » seront mis en place, notamment sur les trajets Est-Ouest et Nord-Sud. Des « ambassadeurs du vélo » viendront rencontrer les habitants pour les accompagner vers la pratique du vélo. Le stationnement des vélos sera triplé : arceaux de rues, garages dans les écoles, les gares… Les ateliers de réparation et d’entretien seront développés.

velos
53

pucerouge Développer les zones 30

Pour permettre à chacun de se déplacer en toute sécurité dans les zones denses, nous développerons un meilleur partage de la voirie et les zones 30 (où la vitesse est limitée à 30 km/h) dans les quartiers. La Ville répondra favorablement à toute demande d’expérimentation des zones de rencontre (zones à 20 km/h).

54

pucerouge Mettre fin aux projets d’élargissement de l’A480 et de prolongement de l’A51

Ces projets inutiles et fort coûteux ne résoudraient en rien les problèmes de fluidité de la circulation. Bien au contraire, en ne favorisant que l’usage de la voiture, on ne ferait que les amplifier. Nous consacrerons les sommes prévues pour ces investissements au développement de moyens de déplacements moins polluants et plus efficaces.

55

pucerouge Réduire la vitesse à 70 km/h sur l’A480 et la Rocade Sud

Une circulation ralentie est plus fluide et moins polluante. Pour résorber les bouchons, les accidents et la pollution, la Ville demandera la réduction de la vitesse sur l’A480 et la Rocade Sud, à l’instar de l’expérimentation parisienne.

A480
56

pucerouge Favoriser le développement des biens partagés

Comme pour l’autopartage, la Ville favorisera le développement du partage de biens (machines à laver, outillage…) ou de locaux à louer pour un usage partagé.

57

pucerouge Développer l’usage des logiciels libres

La commune s’équipera de logiciels libres, gage d’indépendance budgétaire (le changement de logiciel est fonction du besoin du service et non du fournisseur) et de possibilités de développements informatiques locaux.

linux
58

pucerouge Diversifier les activités industrielles et de recherche

La Ville mettra fin aux subventions municipales des pôles de compétitivités et valorisera la diversité du tissu industriel et scientifique grenoblois : climatologie, énergie, sciences sociales. La Ville favorisera l’émergence d’un pôle indépendant d’évaluation des risques potentiels liés aux nanotechnologies.

59

pucerouge Conditionner les aides aux entreprises

Les aides directes à l’économie privée seront conditionnées à des critères d’utilité sociale et de conditions environnementales et sociales de la production. Cela signifie que seront analysés prioritairement les conditions de travail, l’effet sur l’emploi, la non sous-traitance, l’absence de dividendes, la non présence dans les paradis fiscaux. Les avances remboursables ou garanties d’emprunt seront privilégiées sur les subventions. Les syndicats seront associés à l’évaluation des conventions.

60

pucerouge Appuyer les Pôles Territoriaux de Coopération Économique

Pour soutenir l’économie résidentielle et l’économie sociale et solidaire, les pôles territoriaux de coopération économique seront soutenus. La Ville incitera au développement des coopératives d’employeurs permettant à des entreprises de partager des salariés. Nous développerons les pépinières d’entreprises du développement durable.

61

pucerouge Utiliser le levier de la commande publique

Dans chaque marché de la Ville et de la Métro, des clauses sociales, environnementales et d’insertion seront intégrées afin, notamment, de favoriser l’économie locale et responsable.

62

pucerouge Faire appel à l’épargne citoyenne

Comme l’ont fait d’autres collectivités, la Ville créera avec la Métro un dispositif d’épargne citoyenne. Il servira au financement de projets de créateurs locaux d’activités et à l’aide à la reprise en coopérative d’entreprises et commerces.

Paiement euros
63

pucerouge Expérimenter une monnaie locale

Sur le modèle du SOL Toulousain, nous développerons avec les acteurs associatifs et économiques une monnaie locale au service de l’économie de proximité, des usages solidaires et de l’économie circulaire. La Ville abondera le fonds lors du lancement de la monnaie et expérimentera le versement d’une part de ses subventions en monnaie locale afin de faire circuler ces sommes au profit de l’économie locale. Parallèlement, la Ville soutiendra les projets d’échanges de savoir (Accorderie, SEL).

64

pucerouge Combattre les paradis fiscaux

La Ville exclura les établissements bancaires concernés par des activités directes ou indirectes dans les paradis fiscaux de ses contrats de prêts. Comme l’ont initié de nombreuses régions françaises, la Ville demandera un rapport annuel sur leurs activités aux établissements bancaires avec qui elle contracte des prêts.

65

pucerouge Faire de la Ville un employeur exemplaire

La municipalité relancera la démocratie sociale en ouvrant des négociations autour de 4 priorités : la résorption de la précarité des emplois dans l’ensemble des services publics locaux, la réduction des horaires atypiques de travail dans les services municipaux (notamment pour les personnels de ménage), le développement de la formation du personnel (en premier lieu pour les agents de police) et les conditions de travail et de rémunération des travailleurs sociaux (CCAS).

66

pucerouge Revenir au triptyque originel Universités – Recherche – Industrie

L’intervention de la Ville et de la Métro sera recentrée sur leurs compétences : équipements et aménagement du territoire, services publics de qualité, travail en partenariat avec les acteurs de l’université et de la recherche au service de leurs besoins, insertion de l’université dans la ville.

67

pucerouge Solliciter les compétences universitaires

Au lieu de recourir à des prestataires privés extérieurs, la Ville fera en premier lieu appel aux compétences pluri et transdisciplinaires des laboratoires de recherche locaux pour l’évaluation des politiques publiques, l’élaboration des méthodes de concertation et d’association des habitants, l’organisation du suivi des réalisations ou opérations.

Ensimag-campus-grenoble
68

pucerouge Favoriser le dialogue entre chercheurs et citoyens

L’innovation peut avoir des conséquences positives, mais aussi des aspects négatifs. Il est important que les citoyens puissent s’informer en toute transparence, discuter avec les scientifiques et entrepreneurs, voire mettre en question ces innovations. Pour cela, nous favoriserons des lieux d’échanges, de médiations scientifiques et de discussions qui permettront de faire vivre ces questionnements légitimes et à la société d’irriguer la recherche.

69

pucerouge Accueillir toutes les langues

Nous voulons faire de Grenoble une vraie ville internationale, qui accueille l’étranger salarié, chercheur, étudiant ou réfugié, en différentes langues, et lui facilite la vie quotidienne et l’accès aux services publics.

70

pucerouge Mettre en œuvre une stratégie de recherche et d’innovation

Le soutien à l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation relèvera de la Métropole, en cohérence avec le Conseil Régional. Ce soutien doit reposer sur une stratégie et un plan global qui seront délibérés publiquement, évalués par des experts indépendants et audités quant à leurs risques technologiques.

71

pucerouge Rénover l’action sociale

Afin de répondre à l’obligation légale d’analyse des besoins sociaux, un travail en partenariat avec les associations et les centres de santé sera mené. Cet observatoire, avec débat public annuel, sur l’état social des Grenoblois permettra de faire remonter les besoins, première étape nécessaire pour y répondre. Le fonctionnement du Centre Communal d’Action Sociale sera rendu transparent, les bénévoles représentant les associations seront choisi-e-s avec elles. Nous mettrons un terme aux opérations de communications et les partenariats public-privé sans efficacité (type «manger-malin»), afin de se concentrer sur les projets eux-mêmes et l’efficacité des politiques publiques. Le budget consacré à l’Allocation Municipale d’Habitation sera revu à la hausse pour élargir les publics visés

ccas
72

pucerouge Répondre à l’urgence pour en sortir

Nous mobiliserons davantage d’aides du CCAS en faveur des personnes en difficulté : aide aux vacances, aide ponctuelle, aide contractualisée. Une attention particulière sera donnée aux difficultés alimentaires. Nous nous assurerons que les droits des personnes sont mobilisés, si nécessaire grâce à un accompagnement spécifique. Nous favoriserons toutes les actions allant dans le sens d’éviter l’isolement des personnes seules.

Cliquez sur les titres des propositions pour voir le détail, cliquez à nouveau pour masquer le détail

Pour revenir au sommaire du projet, cliquez ici