Une ville à taille humaine et des quartiers où il fait bon vivre…
Partager

PuceVilleTailleHumaine… en finir avec les grands projets inutiles pour se concentrer sur l’essentiel.

Une ville à taille humaine est une ville sans frontière, qu’elle soit symbolique ou financière. Une ville où dans chaque quartier on trouve emplois, services publics, commerces, transports en commun. Y habiter, se déplacer, y travailler, en deux mots : vivre bien.

C’est une ville où l’autre n’est pas un concurrent, encore moins un ennemi. Où le voisin est une connaissance avec qui construire, partager, festoyer.

Nos quartiers populaires ne doivent pas être des zones de relégation. L’accès au sport, à la culture, à l’école, à l’emploi, à l’émancipation pour nos enfants et jeunes doit être égal pour tous. Quel sens ont des politiques publiques qui ne luttent pas résolument contre les inégalités ? Nous donnerons plus à ceux qui ont moins.

Pour revenir au sommaire du projet, cliquez ici

Cliquez sur les titres des propositions pour voir le détail, cliquez à nouveau pour masquer le détail

73

puceverte Construire du logement pour tous

Pour cela, nous créerons un outil public de construction. La construction de logements ne peut être laissée aux seuls promoteurs privés. Cet état de fait participe de l’augmentation des loyers. Pour remédier à cela, nous nous doterons d’un outil public de construction de logements destinés à la location. Nous nous appuierons sur les compétences des organismes de logement social, dans l’objectif de produire des logements à loyer intermédiaire pour les revenus moyens et de lutter contre la spéculation immobilière Nous poursuivrons une politique active de construction de logements sociaux en privilégiant les organismes HLM et en limitant sa « concession » à la promotion immobilière privée. Nous demanderons à l’État la libération de bâtiments et terrains publics comme la caserne de l’Alma.

logement
74

puceverte Transformer les mètres carrés

Nous analyserons finement la situation des logements vacants « permanents ». Il y en a actuellement plus de 4000 sur Grenoble alors que 1000 personnes sont dans la rue. C’est absurde ! Nous mettrons en place un plan de résorption. Nous recenserons les m2 de bureaux inutilisés et accompagnerons leur transformation en logements. Nous agirons sur le logement privé dégradé ou de mauvaise qualité. Si nécessaire, nous userons du droit de préemption, notamment pour ceux en mauvais état pour les transformer en logements conventionnés ou sociaux, après rénovation. Nous mobiliserons tous les outils juridiques notamment ceux que nous confère notre responsabilité en matière d’hygiène, pour lutter contre les marchands de sommeil. Nous recourrons à des baux d’occupation précaire pour des bâtiments inoccupés, notamment en contractualisant avec les demandeurs, ou encore pour des activités de courte durée.

75

puceverte Rénover massivement les logements existants

Nous déploierons un plan de rénovation (isolation thermique et phonique) sans augmentation du coût total du logement. Les copropriétés privées et fragilisées et le logement social en seront les priorités, plus particulièrement ceux bâtis entre 1945 et 1975. L’enjeu écologique et économique, notamment pour l’emploi, exige une mobilisation de grande ampleur.

76

puceverte Résorber l’habitat insalubre

Le mal logement est une réalité aussi à Grenoble. Nous mettrons en place un plan de détection et de lutte contre ces phénomènes. De même, nous résorberons les bidonvilles en assurant l’accès durable à l’habitat pour tous.

77

puceverte Faciliter et rendre transparente la mobilité de logement

Il faut réformer le système d’attribution des logements sociaux pour empêcher les passe-droits, favoriser la mobilité active dans le logement social par la publication d’annonces pour les logements disponibles, permettre le déménagement pour les personnes qui souhaitent un logement plus petit ou plus grand.

78

puceverte Maîtriser le développement de la ville grâce à un nouveau Plan Local d’Urbanisme

Dès le début du mandat, nous œuvrerons à la réalisation d’un Plan Local d’Urbanisme compréhensible par tous, protégeant la ville de la spéculation immobilière (en n’ouvrant pas la possibilité de fait à toutes les exceptions possibles), limitant les droits à construire pour réduire les marges des promoteurs, conservant l’identité de chaque quartier, refusant la densité à tout prix comme elle est pratiquée aujourd’hui. Nous y fixerons un objectif de 25% de logement social à atteindre en 2025, notamment en développant le conventionnement, pour parvenir à terme à un objectif de 30% de logements sociaux. Nous organiserons la concertation préalable avec les riverains, les unions de quartier, les instances d’habitants, avant toute délivrance de permis de construire impactant l’environnement.

Schneider
79

puceverte User du droit de préemption

La ville peut acquérir un bien de manière prioritaire en particulier quand celui-ci représente un intérêt public. Cela permet de limiter la spéculation immobilière et de réserver des emplacements pour des projets publics et d’habitat. Cela peut concerner aussi des activités commerciales et permettre à la ville de favoriser leur implantation.

80

puceverte Remettre à plat tous les grands projets urbains

ZAC Esplanade, Flaubert, le projet de Presqu’île, Lesdiguières, la rénovation de la Villeneuve, autant de projets sur lesquels nous reviendrons non par immobilisme mais pour conduire une véritable concertation avec les habitants, et examiner leur conformité avec notre projet de ville : lutte contre la spéculation immobilière, habitat social, mixité sociale, équipements, services publics et activités diverses à l’échelle des quartiers, densité acceptable, sobriété énergétique, végétalisation. Nous proposerons un projet alternatif sur l’Esplanade avec de nouveaux logements et la préservation de la grande Esplanade.

81

puceverte Encourager l’habitat coopératif

Chacun doit pouvoir choisir son type d’habitat. L’habitat coopératif permet de mutualiser des parties et services collectifs comme les buanderies, les jardins. Il permet aussi de s’affranchir du recours à un promoteur. Ces opérations seront menées avec un cahier des charges précis garantissant la mixité sociale et l’attribution transparente du foncier.

82

puceverte Favoriser le logement étudiant public et bon marché

Nous remplacerons la construction actuelle de résidences étudiantes privées qui sont des outils de spéculation par du logement étudiant public en mettant à disposition du CROUS des terrains. Nous favoriserons l’entrée des étudiants dans les logements sociaux, y compris en colocation (par exemple à Teisseire et Jouhaux).

83

puceverte Assurer le droit à l’hébergement

Nous doublerons la capacité municipale d’hébergement d’urgence (en favorisant l’utilisation des locaux publics inutilisés) et faciliterons la fluidité des parcours de l’hébergement d’urgence vers le logement de droit commun. Tous les outils juridiques seront mobilisés : minoration de bas de quittance, baux glissants et développement du lien entre les services municipaux logement et hébergement.

84

puceverte Réaliser une aire pour les gens du voyage

Respecter la loi pour que le droit à l’habitat ne souffre plus d’exception. Conformément au plan départemental, nous créerons une aire de grand passage des gens du voyage.

85

puceverte Renforcer la présence municipale

Nous ouvrirons plus largement les maisons des habitants. Des maisons de services publics seront créées dans chaque secteur de la ville afin de faciliter l’ensemble des démarches administratives municipales (eau, GEG, restauration scolaire …). Nous travaillerons à élargir les horaires d’ouverture en lien avec les représentants du personnel (bibliothèques, piscines, guichets publics…).

AntenneMairie
86

puceverte Mobiliser des moyens pour la convivialité dans tous les quartiers

Les habitants et leurs associations doivent pouvoir trouver du soutien pour organiser des initiatives comme les fêtes de quartier, les vide-greniers, ce qui vise à animer leur quartier. Au-delà d’un éventuel soutien financier, les maisons des habitants pourront aider à la réalisation de ces projets. Un plan de requalification des places sera réalisé pour permettre aux habitants de vivre de « place en « place ». L’espace public doit permettre les rencontres et la cohabitation de ses différents usages.

87

puceverte Une ville embellie

Trop souvent quand nous nous déplaçons dans la ville, nous constatons que l’espace public est sale, mal entretenu, triste, voire laissé à l’abandon. Un effort conséquent dans tous les quartiers sera mené en matière de propreté urbaine, d’animation de l’espace public par l’implantation de mobiliers urbains, d’accroissement des espaces verts qui pourront être partagés avec les habitants. Nous travaillerons à un aménagement des berges de l’Isère qui permette aux Grenoblois de renouer avec la rivière. Une attention particulière sera portée à l’esthétique des nouvelles constructions. Pour développer le tourisme, nous revaloriserons le centre ancien et les musées, nous développerons les cheminements et signalétiques historiques. Nous ferons de la rénovation de la Tour Perret une priorité.

88

puceverte Rénover et entretenir le patrimoine communal : priorité aux écoles

L’état des écoles grenobloises, leur absence dans certains quartiers révèle la gestion patrimoniale à courte vue de l’actuelle majorité. Dès le début du mandat, nous adopterons un plan d’investissement sur 10 ans et des mesures d’urgence pour les équipements communaux, scolaires en priorité, sportifs, culturels, centres de santé (réhabilitation de l’existant, construction d’équipements dans les quartiers sous- dotés, plan Facteur 4 de réduction des gaz à effet de serre).

ecole
89

puceverte Veiller au bien-être des personnes âgées

Dépendance, isolement, grande précarité, sont les enjeux de la politique envers les personnes âgées. La compétence du Conseil Général en la matière est évidemment à prendre en compte dans la définition des priorités de la ville. Nous nous assurerons que l’offre proposée à Grenoble sera diversifiée et adaptée aux différentes situations et souhaits des personnes.

90

puceverte Créer les conditions du maintien à domicile

Le maintien à domicile des personnes âgées qui le souhaitent et dont la santé et les conditions de vie le permettent doit être encouragé et soutenu par la ville : par un soutien accru aux associations, la professionnalisation des intervenants, le développement de logements et équipements adaptés, par la création d’une plateforme de services (restauration, loisirs, soins, aide à domicile). Nous favoriserons les projets innovants comme les logements regroupés à services partagés comme à l’Île Verte, les logements inter-générations, les appartements regroupés, les foyers logement avec offres de soins, …

91

puceverte Rapprocher services et activités

Nous maintiendrons la mixité d’activités dans les quartiers quand elle existe et la susciterons là où il le faut : implantation de locaux d’activité commerciaux, artisanaux, industriels, loyers modérés, achats de fonds de commerce si nécessaire.

92

puceverte Soutenir le commerce de proximité

Nous interdirons toute nouvelle implantation ou extension de grande surface. Nous favoriserons la revitalisation du commerce de proximité voire appuierons sa création quand il a totalement disparu du quartier. Le commerce de proximité est un facteur de lien social et de dynamisme pour toute la ville.

marche
93

puceverte Travailler à l’accessibilité pour tous

Nous mènerons une politique active d’intégration des personnes handicapées dans l’emploi et les loisirs. Nous amplifierons et accélérerons la mise en accessibilité de tous les équipements publics, des espaces publics et des commerces, fondée sur un plan pluriannuel de mise en accessibilité. Une attention particulière sera portée à l’accessibilité des transports publics et à la continuité des cheminements. La participation des associations de personnes handicapées aux commissions d’accessibilité pour chaque projet urbain sera accrue.

accessibilite
94

puceverte Remettre de l’humain au cœur de l’habitat public

En lien avec les organismes de logement social, nous augmenterons la présence publique, notamment en subventionnant le retour des gardiens-concierges dans les habitats publics. En lien avec les organismes de logement social, nous améliorerons la formation des personnels et en augmenterons le nombre, cela pour un meilleur accompagnement du public. Les organismes de logements sociaux sont des acteurs incontournables et actifs du fonctionnement dans les quartiers d’habitat social. Nous serons attentifs à ce que les organismes HLM améliorent le dialogue avec les associations de défense des locataires.

95

puceverte Rompre avec la démagogie et le discours sécuritaire

Les moyens affectés par la majorité actuelle à la vidéosurveillance et l’armement de la police municipale seront réorientés afin d’assurer une présence humaine dans les quartiers pour prévenir la délinquance (éducateurs, médiateurs de jour et de nuit selon les quartiers).

CameraBoule
96

puceverte Exiger de l’État qu’il garantisse la sécurité des habitants

Nous agirons particulièrement pour le retour des commissariats de proximité en mettant à disposition des locaux communaux.

97

puceverte Recentrer la police municipale sur ses missions essentielles

Troubles du voisinage, stationnement, sécurité routière, circulation, occupation du domaine public, arrêtés du maire sont ses missions essentielles. Afin de lui assurer une visibilité distincte de la police nationale, nous agirons pour expérimenter un uniforme différent.

98

puceverte Veiller à l’égalité des droits des femmes

Comme employeur public, nous veillerons à être exemplaire dans l’accès des femmes aux responsabilités afin de tendre à la parité et de favoriser l’égalité professionnelle. Les projets professionnels et associatifs portés par des femmes seront privilégiés. Nous favoriserons les pratiques sportives mixtes entre filles et garçons (établissement de critères précis notamment mixité filles garçons dans les financements). Nous veillerons particulièrement à la situation des femmes victimes de violence.

99

puceverte Soutenir les actions du Planning Familial

Nous consacrerons les moyens nécessaires au Planning Familial pour assurer ses missions d’accueil et d’orientation de toutes et tous. Nous inciterons à la création de permanences du Planning dans les centres de santé.

Female
100

puceverte Lutter résolument contre les préjugés

L’éducation à la déconstruction des préjugés liés à l’orientation sexuelle et la sensibilisation au genre sont aujourd’hui de vrais enjeux. La lutte contre la stigmatisation et l’éducation au respect des personnes doivent être des axes de nos politiques. Au lieu de les stigmatiser, nous apporterons du soutien aux personnes prostituées, en particulier via leurs associations de réinsertion.

101

puceverte Faciliter les démarches administratives des demandeurs d’asile

Nous agirons pour que les demandeurs d’asile aient la possibilité de déposer leur demande dans l’ensemble des départements de la région. Actuellement les dossiers des demandeurs de 4 départements sont regroupés à Grenoble, ce qui les contraint à des trajets inutiles et coûteux.

102

puceverte Renouer avec la tradition d’accueil de la ville

La Ville accompagnera juridiquement les demandeurs d’asile et sans- papiers dans leurs démarches, développera une démarche active d’inscription des enfants étrangers à l’école, dont les Roms, et l’intervention des services sociaux auprès de ces populations.

DroitAsile
103

puceverte Redéfinir en transparence la répartition des subventions aux clubs et associations

Les nouveaux contrats d’objectifs comprendront un axe fort concernant l’accès de tous aux pratiques sportives, féminines en particulier ; la découverte des sports de montagne fera l’objet d’une attention particulière.

104

puceverte Rationaliser l’utilisation des équipements sportifs

Avec les associations sportives, les clubs et les écoles, une concertation sur l’utilisation des équipements sportifs sera engagée. Les aménagements nécessaires au Stade des Alpes pour un usage par le FCG seront étudiés. La rénovation du Stade Lesdiguières sera redéfinie pour éviter toute opération spéculative et installation de grande surface.

105

puceverte Engager la rénovation des équipements sportifs

Un Plan Pluriannuel d’Investissement de rénovation du patrimoine municipal sera élaboré qui comprendra les équipements sportifs. Il s’agira en priorité d’améliorer l’usage des terrains de proximité (comme le passage en synthétique de terrains stabilisés par exemple).

106

puceverte Lancer un plan piscines d’agglomération

La Métro est la bonne échelle pour traiter cette question, il s’agit d’investissements coûteux dont l’utilisation peut être mutualisée. Nous agirons pour assurer la rénovation de la piscine Jean Bron d’ici la fin du mandat.

piscine
107

puceverte Faire de la culture pour tous et partout

L’art et la création n’ont rien du supplément d’âme. Musée, théâtre, expo, cinéma, musique, livres doivent être accessibles à tous, pour cela il faut lever les empêchements, financiers et culturels en particulier. La politique de fréquentation doit être revue afin de bénéficier à tous, l’art doit investir la rue, les actions « hors les murs » de nos équipements être multipliées, la transversalité développée (comme avec le projet land art des habitants dans les jardins de la ville ou le projet éducation artistique avec le service jeunesse éducation). Il s’agit enfin d’accueillir des propositions artistiques (sculpture, arts de la rue, expo) dans l’espace public, comme l’ont réussi de nombreuses villes européennes.

108

puceverte Lier la politique culturelle et l’éducation populaire

Les MJC, MPT et Maisons des habitants de la ville doivent être dynamisées dans les quartiers et porter des projets ambitieux d’éducation et de pratiques artistiques et culturelles. Nous porterons une attention particulière aux formes artistiques et pratiques culturelles émergentes en parallèle au soutien à une éducation à l’expression artistique.

109

puceverte Soutenir fortement les pratiques artistiques et culturelles

La culture, la création sont des leviers d’émancipation, de découverte et de remobilisation. Elles peuvent concourir à la lutte contre les inégalités, l’isolement, l’échec scolaire. Nous voulons faire des pratiques le cœur même de notre politique culturelle. Il s’agira d’encourager les pratiques artistiques et culturelles dans les équipements actuels à des tarifs revus à la baisse. La réforme des rythmes scolaires sera l’occasion d’encourager la pratique des enfants en maintenant une exigence de qualité.

110

puceverte Maintenir et soutenir le réseau des quatorze bibliothèques municipales

Nous conforterons leur rôle d’espace de proximité, en lien direct avec les habitants des quartiers, afin d’en faire la pierre angulaire de notre politique du livre.

bibliotheque
111

puceverte Garantir l’accès aux politiques et équipements culturels dans l’agglomération

Nous travaillerons à la définition des compétences la Métro (partielles et négociées) pour qu’elle soutienne et maille le territoire de toute l’agglomération dans le domaine culturel (mission numérique, mission culture scientifique, coordination de la programmation des salles…).

Cliquez sur les titres des propositions pour voir le détail, cliquez à nouveau pour masquer le détail

Pour revenir au sommaire du projet, cliquez ici