L’État, la Métropole, la Ville de Grenoble, le Syndicat mixte des transports en commun (SMTC) de l’agglomération grenobloise, la communauté de communes du Grésivaudan et le Pays voironnais viennent de lancer un plan inédit pour lutter contre les pics de pollution sur leur territoire. Un dispositif global et progressif qui, par l’attribution de certificats, doit permettre de limiter la circulation des véhicules les plus polluants lors des épisodes de pollution durables. Une première en France.

L’adoption du rapport annuel d’activité du CCAS est toujours une bonne occasion pour faire un bilan d’étape de l’action sociale conduite mais aussi une réelle opportunité pour chaque citoyen de notre commune de mieux connaître les grands enjeux sociaux de Grenoble.

Grenoble fait aujourd’hui partie des 11 villes en France possédant un service de santé scolaire municipal. Dans le cadre de la transformation des services publics locaux, la Ville a fait le choix fort de conserver cette compétence (déléguée par le Département et l’Education Nationale) tout en la faisant évoluer.

Communiqué de presse d’Alain Denoyelle, adjoint à l’Action sociale à la Ville de Grenoble (9 septembre 2016)

Avec la présentation du Plan Ecoles en septembre 2015, la majorité municipale a inscrit les écoles au cœur des priorités du mandat. Au-delà des constructions lancées pour faire face au manque d’anticipation de la municipalité précédente, ce programme veut également faire des bâtiments scolaires des lieux exemplaires en termes de santé publique et de transition énergétique. Trois délibérations présentées lors du conseil municipal du 11 juillet 2016 iront dans ce sens.

Suite à un travail engagé depuis l’automne entre la Ville de Grenoble, le CCAS et l’Association de Gestion des Centres de Santé (AGECSA), une nouvelle convention sera adoptée lors du conseil municipal du 11 juillet 2016.

Conseil municipal du 20 juin 2016 – Mondane Jactat présente les enjeux du Plan Air Energie Climat.

Conseil municipal du 20 juin 2016 – Lors des débats sur le Compte Administratif 2015, Mondane Jactat répond aux contre-vérités tenues par les oppositions concernant la santé scolaire.

Avec le plan d’action Air-Energie-Climat qui sera présenté lors du conseil municipal du 20 juin 2016, la Ville de Grenoble s’engage en niveau 3 du Plan Air-Energie-Climat métropolitain.

Conseil municipal du 18 avril 2016 – Maryvonne Boileau présente les enjeux de la politique de la Ville et revient sur la mobilisation financière de la Ville de Grenoble dans un contexte de désengagement du Département et de la Région.

Vidéo – Intervention de Kheira Capdepon lors du conseil municipal du 29 février expliquant l’adhésion de Grenoble au Réseau Francophone des Villes Amies des Ainés (initiative OMS), ainsi que la démarche mise en oeuvre par la Ville pour favoriser le bien-vieillir.

La Ville de Grenoble s’apprête à adhérer à l’association francophone des Villes Amies des Ainés. Alors que le nombre de personnes âgées est en croissance constante depuis plusieurs décennies, elle répond ainsi aux nouveaux besoins engendrés par le vieillissement de sa population.

A l’heure où plus de la moitié de l’humanité habite en ville, il est urgent d’en transformer ses usages pour que chacun puisse y vivre sans compromettre sa santé. Par son Plan municipal de santé, Grenoble s’engage à réconcilier le « vivre en ville » et le droit à la santé pour tous.

En 2016, la Ville axe ses priorités sur la lutte contre les pollutions, l’amélioration de l’accès aux droits et le développement d’une tarification sociale pour certains services municipaux pour plus d’équité et de cohérence.

Changement de lieu, de décor et d’ambiance : en 2015, pour les festivités dédiées à ses aînés, la ville de Grenoble innove ! Un rendez-vous plus convivial qui a réuni pour sa première année près de 2 000 Grenobloises et Grenoblois de plus de 65 ans.

Si la qualité de l’air est globalement en amélioration régulière depuis une vingtaine d’années en France comme sur l’agglomération grenobloise, des difficultés persistent et les concentrations en trois polluants atmosphériques (particules fines, dioxyde d’azote et ozone) continuent de dépasser les valeurs limites européennes sur le bassin grenoblois. Les collectivités et services de l‘Etat doivent agir sur ces leviers pour réduire les émissions de polluants.

Comme chaque année, préalablement aux débats sur le projet de budget, le conseil municipal est saisi d’un rapport sur la situation en matière de développement durable. Ce dernier revient sur le fonctionnement de la collectivité, les politiques qu’elle mène sur son territoire et les orientations et programmes de nature à améliorer cette situation.

Mercredi 29 juillet au matin, les services de l’Etat, de la Métropole, de la Ville de Grenoble et de son CCAS ont procédé à l’évacuation des personnes résidant dans le bidonville Esmonin, ainsi qu’à la destruction du campement. L’évacuation s’est déroulée dans le calme, dans le respect des personnes et du cadre prévu par la loi.

Notre majorité met en œuvre son bouclier social via une tarification solidaire à la cantine pour la rentrée 2015 : une hausse des coûts partiellement répercutée sur les usagers, supportée uniquement par les plus hauts revenus, et avec une meilleure progressivité.

La loi Abeille relative à la sobriété, à la transparence, à l’information et à la concertation en matière d’exposition aux ondes électromagnétiques a été adoptée par l’Assemblée nationale jeudi 29 janvier. Mondane Jactat, Adjointe à la Santé, a salué cette décision et annoncé l’élaboration prochaine d’un « Plan Ondes » sur Grenoble.

Le lancement de la démarche pour l’élaboration du nouveau Plan Municipal de Santé sera présenté au conseil municipal du 26 janvier 2015. Objectif : organiser les politiques publiques de santé de la Ville de Grenoble pour la période 2016-2020. Avec 2020 comme ligne de mire, il permettra de donner des objectifs clairs, mesurables et quantifiables à nos actions.

Après deux modifications en 2007 et 2012, le plan local d’urbanisme (PLU) de la Ville de Grenoble change une nouvelle fois de visage. Sa troisième modification votée lors du conseil municipal du 15 décembre 2014 permettra à la nouvelle majorité de respecter ses engagements de campagne en matière d’urbanisme.

L’Analyse des Besoins Sociaux et le rapport d’activité 2013 du CCAS seront présentés aux conseillers municipaux le 17 novembre. Dans une période de crise aux conséquences sociales particulièrement marquées, ce moment nous offrira l’occasion d’un premier échange en conseil municipal sur les politiques de solidarité et d’action sociale de la Ville de Grenoble.

Attaché à ses valeurs, le Rassemblement s’implique aujourd’hui dans la construction d’une ville pour tous, à taille humaine, où le partage de la richesse humaine et de l’expérience doit être soutenu.