Engagée sur le chemin des transitions, Grenoble innove, se transforme et change. Ce document de 20 pages synthétise ce changement, porté d’abord par les Grenoblois·es, et encouragé et soutenu par les politiques publiques que nous mettons en place à la Ville et à la Métropole.

Pourquoi un « S » à cultures ? Parce qu’à Grenoble, nous avons fait le choix de soutenir toutes les pratiques artistiques : arts plastiques, graphiques, musiques, arts du spectacle… Parce qu’à Grenoble, nous voulons que toutes ces formes d’art s’ouvrent davantage aux publics. Nous souhaitons que chacun·e puisse s’approprier les cultures selon son désir, sans frein ni barrière. Dans ce 8 pages, retrouvez les politiques culturelles mises en oeuvre depuis 2014 par nos élu·es à la Ville de Grenoble. 

Depuis le 1er juillet 2019, l’abonnement à la bibliothèque municipale est gratuite pour tout le monde, Grenoblois·es comme non-Grenoblois·es. C’était l’une des mesures phares du Plan lecture, adopté lors du conseil municipal du 25 mars 2019.

Après un an et demi de travail étroit des professionnel·les et des élu·es le Conseil Municipal de Grenoble s’apprête à voter un Plan lecture. Objectif ? s’appuyer sur nos atouts, les collections et le personnel, pour faire venir plus de personnes dans nos bibliothèques. Ouvrir plus, ouvrir mieux, dégager du temps du personnel pour la relation aux usagers, telle est  la philosophie générale.

La bibliothèque d’étude et du patrimoine, plus grande bibliothèque de Grenoble, fait peau neuve : entre juillet 2019 et janvier 2020, son rez-de-chaussée sera entièrement transformé pour mettre en valeur ses richesses méconnues et en faire un lieu convivial et ouvert sur la ville.

Samedi 9 juin 2018, + de 100 000 métropolitain·es étaient réuni·es pour la 4e édition de la Fête des Tuiles sur les cours Jaurès/Libération piétonnisés pour l’occasion ! Retour en images sur cette grande fête populaire !

La Ville de Grenoble s’engage pour la vie culturelle sous toutes ses formes : soutien aux artistes et à la création, accompagnement des parcours culturels et d’émancipation des personnes, aménagement d’espaces de rencontre entre artistes et publics, valorisation du patrimoine comme bien commun.

Depuis 2014, Grenoble s’est engagée dans un processus de développement de l’open data et des logiciels libres. C’est même la seule ville de France qui s’est pourvue d’une délégation spécifique d’adjointe en charge de l’accès à l’information et aux données ! Dans le cadre de cette volonté de favoriser la diffusion des connaissances, un nouveau pas va être prochainement franchi avec l’ouverture des données culturelles des équipements de la Ville de Grenoble.

Près de 15 000 Grenoblois·e·s étaient réuni·e·s mardi 6 février à l’anneau de vitesse pour célébrer les 50 ans des Jeux Olympiques de Grenoble. Un événement festif et populaire dans la lignée de tous ceux organisés depuis 2014, pour créer l’occasion de temps collectifs là où la tendance est plutôt au repli sur soi. Olivier Bertrand, Conseiller délégué à l’Evènementiel revient avec nous sur ces animations qui rythment l’année grenobloise.

En 2017, la Ville de Grenoble a effectué des travaux dans d’anciens locaux de la propreté urbaine pour y aménager des ateliers d’artistes. Courant novembre 2017, ce sont 3 artistes plasticiens qui ont pris possession des lieux.

Considérant les attentes et les inquiétudes exprimées par les usagers des bibliothèques comme par nombre de Grenoblois, la Ville de Grenoble adapte son calendrier politique et fait de l’enjeu de la lecture publique une priorité.

Dès le 2 octobre 2017, la Ville de Grenoble soumettra six bâtiments de son patrimoine à la créativité collective. Avec pour objectif de valoriser ces lieux emblématiques de notre ville, de les ouvrir au plus grand nombre de GrenobloisEs et de soutenir des projets innovants. Maud Tavel, adjointe au Patrimoine municipal nous explique, en moins de 2 minutes, les contours de Gren’ de Projets, qui sera voté lors du Conseil municipal du 25 septembre.

Cet été, Grenoble a été labellisée Ville d’art et d’histoire par le Ministère de la Culture ! C’est à la fois la reconnaissance d’une richesse patrimoniale et culturelle singulière et l’aboutissement d’un travail conjoint mené depuis plusieurs années par la Ville de Grenoble, le Département de l’Isère et l’Office du tourisme de Grenoble-Alpes Métropole.

A l’occasion du Conseil municipal du lundi 10 juillet, Eric Piolle est revenu sur les suites données à l’interpellation citoyenne portant sur l’accès à la lecture publique en proximité.

Le Conseil municipal du 10 juillet 2017 a été l’occasion de revenir sur les suites données à l’interpellation citoyenne relative à l’accès à la lecture publique en proximité. Eric Piolle a notamment annoncé que le projet construit avec les pétitionnaires sera mis en oeuvre.

Samedi 10  juin 2017, plus de 100 000 Métropolitains ont participé à la troisième édition de la Fête des Tuiles sur un cours Jean Jaurès entièrement piétonnisé pour l’occasion.

Le Conseil municipal du 22 mai a été l’occasion d’un débat constructif autour de l’avenir de la lecture publique à Grenoble avec le collectif Touchez pas à nos bibliothèques, porteur d’une pétition qui a recueilli près de 4 000 signatures dans le cadre du dispositif municipal d’interpellation citoyenne. Depuis plusieurs semaines, la Ville et les représentants du collectif sont engagés dans une discussion approfondie afin d’identifier les réponses nouvelles aux besoins des usagers et habitants, en cohérence avec les orientations communales en matière de lecture publique. (Communiqué de presse)

Malgré un contexte budgétaire contraint, la Ville de Grenoble se mobilise pour abaisser les barrières qui se dressent trop souvent devant les jeunes Grenobloises et Grenoblois dans leur découverte et leur apprentissage de la pratique artistique. Ainsi, les nouveaux tarifs, la création d’une bourse d’étude et d’un dispositif d’accompagnement personnalisé « Passerelle » permettront un accès plus équitable au Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) de Grenoble.

Dans son édition du 29 mars 2017, le Canard Enchainé publiait un petit article dénonçant les transformations en cours dans une bibliothèque de quartier et deux bibliothèques « jeunesse » de Grenoble. Retrouvez ici la réponse d’Eric Piolle.

Depuis avril 2014 les élus du Rassemblement agissent à la Ville et à la Métropole pour faire de Grenoble une ville pour tous : une ville où il fait bon vivre, respectueuse de son environnement, solidaire avec ceux qui affrontent les difficultés du quotidien. Cela se traduit par une série de réalisations et de changements déjà opérationnels que nous listons dans un mini-journal dont voici le troisième numéro, axé sur nos politiques en faveur des cultures.

Une délibération cadre sur la politique culturelle de la Ville de Grenoble sera présentée lors du conseil municipal du 6 février 2017. Cette délibération comprend notamment les modalités d’accompagnement des opérateurs culturels et de nouveaux dispositifs de soutien à la création, sous la forme d’un document qui sera remis aux acteurs culturels.

Le réseau de lecture publique grenoblois se distingue à l’échelle nationale par sa densité : de nombreux agents très qualifiés, une appropriation très importante par les habitants, des fonds d’une grande richesse, une politique d’acquisitions dynamique, de nombreux équipements de proximité, un projet numérique de référence, des événements et rencontres repérés et prisés.

Conseil municipal du 19 décembre 2016 – Eric Piolle répond à l’interpellation de l’intersyndicale au sujet de l’évolution du réseau grenoblois de lecture publique et de ses enjeux.

Communiqué de presse de la Ville de Grenoble – 2 décembre 2016