Conseil municipal du 19 décembre 2016 – Eric Piolle répond à l’interpellation de l’intersyndicale au sujet de l’évolution du réseau grenoblois de lecture publique et de ses enjeux.

Communiqué de presse de la Ville de Grenoble – 2 décembre 2016

Le 23 novembre 2016, pour célébrer les 30 ans de la disparition d’Hubert Dubedout, la Ville de Grenoble a rendu hommage à ce maire visionnaire, défenseur de la mixité sociale et précurseur de la démocratie participative.

Symbole de la ville, la tour d’observation construite en 1924 par les frères Auguste et Gustave Perret est le dernier vestige conservé de l’Exposition internationale de la Houille Blanche et du Tourisme de 1925. Avec son parc, c’est l’un des héritages majeurs laissé par l’action de Paul Mistral, maire de 1919 à 1932.

Le 17 octobre 1961, alors qu’ils manifestaient pacifiquement pour le droit à l’indépendance de leur pays et la fin d’un couvre-feu discriminatoire, de très nombreux Algériens et Algériennes furent massacrés à Paris et jetés dans la Seine. Chaque 17 octobre, des Grenoblois se rassemblent Place Edmond Arnaud pour honorer leur mémoire. Une plaque figure désormais sur la Place Edmond Arnaud pour ne pas oublier ce jour où la République a failli.

De longue date, la lecture publique est un des piliers de la politique culturelle de la Ville de Grenoble. Les Grenoblois-e-s peuvent être fier-e-s de la qualité et du dynamisme de leur réseau de bibliothèques, de l’engagement et du professionnalisme des agents du service public qui le font vivre au quotidien. Comme eux, notre attachement est total pour faire vivre cet outil essentiel, ces lieux de culture, d’émancipation et de partage que sont les bibliothèques municipales.

Lors du conseil municipal du 20 juin 2016, durant les débats sur le Compte Administratif 2015, Pierre Mériaux revient sur le Plan de Sauvegarde et les inexactitudes lancées par les oppositions en matière de lecture publique.

Samedi 4 juin, plus de 100 000 Grenoblois ont participé à la seconde édition de la Fête des Tuiles. La journée s’est prolongée à partir de 20h à l’Estacade et au square Drevet, attirant encore un autre public.

Lors des débats concernant les affaires culturelles en conseil municipal du 23 mai 2016, Pierre Mériaux revient sur les avancées permises par la mise en place des Comités d’avis dans l’octroi des subventions aux acteurs culturels.

En conseil municipal du 23 mai 2016, Corinne Bernard revient sur l’implication maximale des élus du Rassemblement pour sauver le Ciel.

Rendre les cultures accessibles à tous est l’une des priorités du mandat de Corinne Bernard, adjointe aux Cultures, et de l’ensemble de la majorité municipale. En conseil municipal du 23 mai, plusieurs délibérations iront en ce sens, complétant ainsi un arsenal déjà riche.

Pour rendre l’accès aux équipements culturels plus équitable, la Ville de Grenoble s’apprête à mettre en place une nouvelle grille tarifaire plus solidaire commune au Muséum, au Musée Stendhal et aux bibliothèques.

Corinne Bernard répond aux interpellations : « Notre équipe municipale confère un rôle central à la culture, aux cultures, dans la ville et son agglomération. Et les actes suivent. »

Communiqué de presse – La Ville de Grenoble réaffirme son attachement à la MC2, l’un des équipements culturels phare de notre ville, locomotive pour Grenoble, sa Métropole, l’Isère et bien au-delà !

Lors du conseil municipal du 18 avril 2016, le groupe Républicains/UDI interroge le maire de Grenoble, à travers une question orale, sur l’avenir de la Tour Perret. L’occasion pour Eric Piolle de dévoiler le travail en cours de la majorité pour le lancement de sa réhabilitation.

Vidéo – Lors du conseil municipal du 29 février 2016, Martine Jullian a présenté une délibération visant à nommer de nouveaux espaces publics. Des dénominations faisant résonner au présent l’histoire culturelle, sociale, historique de Grenoble, et qui s’inscrivent dans une volonté d’accorder plus de place aux femmes dans le choix des noms de rues, avenues, places… A noter qu’à Grenoble, seuls 3% des espaces publics ont reçu une dénomination féminine !

Depuis sa reprise en gestion publique au 1er janvier 2015, un nouveau souffle anime le Palais des Sports. Davantage ouvert aux Grenoblois, il aura aussi couté bien moins cher pour les finances de la Ville !

Dans une lettre datée du 16 décembre 2015, Eric Piolle et Corinne Bernard répondent aux diverses interpellations concernant l’avenir du Tricycle

La Ville de Grenoble entend valoriser ses politiques qui visent à l’émancipation des individus, quelque soient leur âge, leur condition sociale, leurs projets, leur quartier. La politique éducative est un socle prioritaire, renforcée par ses actions en matière culturelle, sportive et mémorielle.

L’ouverture de la saison 2015-2016 du Théâtre Municipal est l’occasion de dévoiler les nouveaux objectifs de l’établissement : faire émerger de nouveaux acteurs pour attirer de nouveaux publics, avec toujours une haute exigence pour la qualité des spectacles proposés. Théâtre privé, jazz, musique classique, danse… La nouvelle saison mise sur la diversité et la baisse des tarifs pour rendre le Théâtre municipal davantage accessible à tous !

Victimes de leur succès, les Rencontres Ciné Montagne passeront en « payant » dès l’édition 2015. Explications par Pierre Mériaux, conseiller délégué à la Montagne et au Tourisme

Samedi 6 juin 2015, les Grenoblois ont célébré leur première Fête des Tuiles sur les cours Jean Jaurès et Libération entièrement piétonnisés. Cet évènement participatif et festif, faisant écho à la Journée des Tuiles du 7 juin 1788, a été l’occasion de célébrer la « citoyenneté mélangée ». Point d’orgue de cette journée : le défilé des Tuiles qui a rassemblé près de 80 000 Grenoblois de tous âges le long des deux cours. Rendez-vous en juin 2016 pour la prochaine édition !

Tribune Gre.mag de juin 2015 – De son réseau majeur de bibliothèques au succès du Printemps du Livre, de l’ouverture de la Belle électrique à la nouvelle programmation du théâtre municipal plus éclectique et ouverte sur la scène locale, de l’exposition Penone au premier festival de Street Art, c’est peu dire que Grenoble, ville cosmopolite, est riche de ses cultures.

Grenoble célébrera samedi 6 juin sa première « Fête des Tuiles ». Sur les cours Jean Jaurès et Libération, les habitants de toute l’agglo et d’ailleurs sont attendus pour une journée et une soirée destinées à valoriser l’identité historique et citoyenne de Grenoble avec celles et ceux qui font la ville d’aujourd’hui.