La Ville de Grenoble va prochainement financer la création d’un mur d’escalade au Peace Center de Bethlehem. Objectif : offrir une activité de loisir aux plus jeunes dans un territoire marqué par le conflit israelo-palestinien.

La ville de Grenoble verse une aide humanitaire d’urgence pour la réhabilitation de la ville colombienne de Mocoa, durement frappée par des inondations fin mars. Cette aide est versée au « Fonds d’urgence des collectivités territoriales pour Mocoa » créé par le réseau Cités Unies France, afin de mutualiser les moyens que… Lire la suite

Depuis 1999, Grenoble et Ouagadougou entretiennent des liens forts autour d’une coopération de territoire à territoire. Cette année, pour favoriser les échanges de savoirs et de connaissance, la Ville soutiendra l’envoi d’un jeune grenoblois à Ouagadougou, et l’accueil d’un jeune ouagalais à Grenoble.

Deux jours après l’adoption du CETA par le Parlement Européen, la Ville de Grenoble a accueilli les deuxièmes rencontres paneuropéennes des villes contre TAFTA-CETA-TISA. Ces rencontres, qui faisaient suites aux premières rencontres qui se sont déroulées à Barcelone en 2016, ont rassemblé des maires, élus et acteurs associatifs venus de toute l’Europe : Grèce, Pays-Bas, Belgique, Espagne, Portugal, Croatie, etc. La Ville de Grenoble s’est déclarée « comme hors TAFTA » en juin 2014.

Après Barcelone, Grenoble accueille la 2ème Rencontre « Les autorités locales et la nouvelle génération de traités de libre échange » les 17 et 18 février 2017.

Forte d’une longue tradition d’accueil de populations réfugiées ou expatriées, Grenoble recevra samedi 3 décembre les 1ers Etats Généraux des Migrations. L’occasion de revenir, avec Bernard Macret, adjoint aux Solidarités internationales, sur l’action volontariste de la Ville en faveur de l’accueil des réfugiés.

Communiqué de presse d’Eric Piolle (14 septembre 2016)

Lors du conseil municipal du 21 mars 2016, Bernard Macret a présenté une délibération cadre sur l’action internationale et européenne de la Ville de Grenoble.

Lors du conseil municipal du 21 mars 2016, les élus du Rassemblement présenteront une délibération cadre sur l’action internationale et européenne. Au programme notamment, la mise en place de critères clairs pour le subventionnement des projets de coopération des associations grenobloises. Objectif : toujours plus de transparence et d’équité sur l’utilisation de l’argent public.

La Quinzaine contre le racisme est de retour à Grenoble. Abandonnée par la précédente majorité, elle sera désormais élargie toutes les formes de discriminations : sexisme, homophobie, discriminations liées au handicap… Rendez-vous du 21 mars au 3 avril.

A l’occasion du vœu déposé par le groupe « Les Républicains – UDI – Société Civile » sur le conflit israélo-palestinien, le groupe majoritaire réaffirme son positionnement à ce sujet et expose les raisons qui l’ont amené à repousser ce vœu.

La Ville de Grenoble a annoncé aujourd’hui son intention de participer au réseau des villes solidaires pour l’accueil des réfugiés. Claude Coutaz, conseiller municipal, nous explique cette démarche de solidarité et revient sur les carences du Gouvernement français en matière de respect des textes internationaux.

Aujourd’hui, la Ville de Grenoble annonce son intention de participer au réseau des villes solidaires, en ouvrant une plateforme de coordination à destination des habitants volontaires, du monde associatif et de mouvements caritatifs.

Le Conseil municipal du 26 mai va débloquer une aide d’urgence de 10.000 € pour venir en aide aux populations sinistrées suite au séisme du 25 avril 2015.

Intervention de Laurence Comparat sur l’aide humanitaire d’urgence aux populations civiles de la bande de Gaza lors du conseil municipal du 15 septembre 2014.

Revivez le conseil municipal du 15 septembre 2014.

Les élus du Rassemblement porteront de nouvelles ambitions pour la coopération décentralisée.  Et pour répondre aux urgences internationales, la Ville de Grenoble mettra en place un fonds spécial doté de 20 000€ par an. La population de Gaza sera la première à en bénéficier.

Au lendemain des élections européennes, les élus du conseil municipal de Grenoble, citoyens européens engagés s’expriment sur la zone de libre-échange transatlantique appelée T.A.F.T.A. (Transatlantic Free Trade Area). Ce projet de Grand Marché Transatlantique (GMT), en démantelant une partie importante des droits de douane, en particulier sur le marché agricole, s’attaque à la qualité de la production en Europe, en France, à notre environnement et à notre santé.