Depuis avril 2014 les élus du Rassemblement agissent à la Ville et à la Métropole pour faire de Grenoble une ville pour tous : une ville où il fait bon vivre, respectueuse de son environnement, solidaire avec ceux qui affrontent les difficultés du quotidien. Cela se traduit par une série de réalisations et de changements déjà opérationnels que nous listons dans un mini-journal cliquable dont voici le sixième numéro, axé sur nos politiques en faveur d’un sport pour tous et pour toutes.

En vue de compenser la disparition du gymnase La Piste (incendié en 2009) et d’une salle d’agrès au centre sportif La Rampe (incendiée en 2001), la Ville de Grenoble travaille depuis plusieurs années sur le projet d’un nouveau centre sportif à la Villeneuve. Le dossier enfin débloqué, les travaux pourront commencer au premier semestre 2017.

La piscine Jean Bron a été inaugurée dans sa configuration actuelle en 1956. Depuis, elle n’a pas subi de transformation notable. Après 61 années de fonctionnement ses installations techniques se sont dégradées. En 2017, ce sont 1,280 M€ qui sont investis dans ce bâtiment emblématique !

A deux jours du match international France-Brésil qui se tiendra vendredi 16 septembre au Stade des Alpes, l’école municipale de football féminin donnait le coup d’envoi de sa deuxième saison. Objectif : promouvoir le sport féminin auprès des jeunes grenobloises en faisant aussi bien que la première année avec ses 53 engagées.

Depuis sa reprise en gestion publique au 1er janvier 2015, un nouveau souffle anime le Palais des Sports. Davantage ouvert aux Grenoblois, il aura aussi couté bien moins cher pour les finances de la Ville !

Sadok Bouzaiene, adjoint au Sport, présente en Conseil municipal du 25 janvier 2016 la délibération fixant des critères clairs pour le subventionnement des clubs sportifs amateurs

En 2015, l’enveloppe de subventionnement de la Ville de Grenoble au sport amateur s’est élevée à 1,7 million d’euros. Pour plus de transparence et de lisibilité, ces subventions seront désormais octroyées en fonction d’une grille de critères commune à tous.

La Ville de Grenoble entend valoriser ses politiques qui visent à l’émancipation des individus, quelque soient leur âge, leur condition sociale, leurs projets, leur quartier. La politique éducative est un socle prioritaire, renforcée par ses actions en matière culturelle, sportive et mémorielle.

L’état de vétusté du stade Village Olympique (en stabilisé) nécessitait sa réfection. Réhabilité au cours de l’été 2015, il accueille désormais un terrain synthétique attendu depuis de nombreuses années par les habitants, les pratiquants, et plus globalement par l’ensemble du quartier.

Depuis le 16 septembre dernier jusqu’au 10 juin 2016, des entraînements, les mercredis après-midi de 14h00 à 16h00 sont proposés gratuitement aux jeunes filles âgées de 6 à 14 ans. Des stages durant la période des vacances scolaires sont également mis en place.

Vidéo – Les 24 et 25 octobre, les pistards amateurs de toute la région se sont affrontés en compétition au Palais des Sports. Une première depuis 25 ans !

Lors du conseil municipal du 21 juillet 2014, la Ville de Grenoble a décidé, à compter du 1er janvier, de reprendre en gestion publique le Palais des Sports Pierre Mendès France (géré jusqu’alors par une structure privée très refermée sur elle-même). Deux délibérations présentées le 23 février 2015 permettent de définir ses nouvelles modalités de fonctionnement.

Fête de la Montagne à la Bastille et au Parc Mistral, Rencontres du Cinéma de Montagne au Palais des Sports, UT4M, Snowboard Garden Festival, ouverture d’une piste de trail reliant Grenoble à Saint-Pierre-de-Chartreuse… Pierre Mériaux et Olivier Bertrand reviennent sur les grands événements « montagne » (et sur les nouveautés) qui marqueront l’année 2015.

Lors d’un match de football joué avec les jeunes du quartier en avril dernier, Eric Piolle avait promis de revenir pour une revanche dès que le terrain du Village Olympique serait rénové. Ce sera chose faite à l’horizon de l’été 2015.

Chaque jour, nous tâchons de construire le Grenoble du 21e siècle. Une ville durable, solidaire, émancipatrice. Pas celle des projets pharaoniques, parfois inutiles et souvent imposés aux habitants.