Le changement climatique, d’origine humaine, impose que les politiques publiques agissent pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. C’est aussi l’occasion de développer des alternatives aux énergies fossiles, en vue de couvrir 100% des besoins énergétiques de demain par des énergies renouvelables. Un autre défi est celui de vivre dans un air sain, et il est urgent de réduire la pollution par les particules fines, notamment issues des véhicules diesel.

Comme chaque année, préalablement aux débats sur le projet de budget, le conseil municipal est saisi d’un rapport sur la situation en matière de développement durable. Ce dernier revient sur le fonctionnement de la collectivité, les politiques qu’elle mène sur son territoire et les orientations et programmes de nature à améliorer cette situation.

Tribune Gre.mag de novembre 2015 – La COP21 sur le climat, sans les citoyens ?! L’échec de ce « ballet diplomatique » contre le dérèglement climatique n’est-il pas consommé d’avance ?

Jeudi 02 juillet, Grenoble était ville étape du Tour de France Alternatiba. L’occasion pour la Ville de s’engager pour une transition sociale, économique et écologique en signant le pacte pour la Transition. Prochain rendez-vous : le 26 septembre avec l’accueil du Village des Alternatives – Alternatiba.

Jacques Wiart présente le Plan Lumière pour Grenoble lors du conseil municipal du 26 mai 2015

Lors du conseil municipal du 26 mai 2015, Anne-Sophie Olmos, conseillère municipale déléguée au Contrôle de gestion externe, présente les grandes lignes de la régie Lumière qui sera créée pour assurer la maîtrise et la mise en oeuvre du Plan Lumière.

Chaque jour, nous tâchons de construire le Grenoble du 21e siècle. Une ville durable, solidaire, émancipatrice. Pas celle des projets pharaoniques, parfois inutiles et souvent imposés aux habitants.