Conseil municipal du 21 juillet 2014 : notre majorité accélère le rythme
Partager

Le Conseil municipal de la ville de Grenoble, lundi 21 juillet, sera l’occasion de prendre des décisions importantes sur plusieurs dossiers structurants. Avec ce Conseil municipal la nouvelle majorité accélère le rythme pour réparer ce qui a été mal géré, pour préparer l’avenir et mettre en œuvre les engagements pris devant les grenoblois. Notre volonté est de clarifier et d’assainir plusieurs dossiers ayant des impacts financiers importants pour la Ville de Grenoble, comme Alpexpo, le Palais des Sports ou le Stade des Alpes, permettant de tenir une exigence de transparence vis-à-vis des Grenoblois et de redonner une perspective pour l’avenir de ces équipements.

Budget supplémentaire : réparer ce qui a été mal géré

Comme nous l’avons déjà dit, les choix financiers de l’équipe sortante ont été pour le moins approximatifs lors des deux dernières années du mandat. Ainsi de nombreuses sommes correspondant à des engagements fermes n’avaient pas été budgétisées au budget primitif 2014, dont :

  • 4,8 millions d’€ pour la rémunération du personnel
  • 1 millions d’€ pour le Symbhi
  • 0,7 millions d’€ pour la participation à l’Agence France Locale
  • 180 000 € pour le 70ème anniversaire libération de Grenoble
  • Et bien d’autres sommes encore …

C’est la raison d’être de ce budget supplémentaire 2014. Les dépenses réelles augmentent de 12.2 Millions d’€ par rapport au Budget primitif nécessitant un emprunt de la même somme. Il s’ensuit une épargne nette quasiment nulle de 0,43 M€.

Grands équipements : des choix courageux pour de nouvelles marges de manœuvre

  • Stade des Alpes : cela a déjà été évoqué lors du précédent Conseil municipal. Une solution consensuelle a donc été trouvée pour permettre au club de Rugby de s’y installer évitant un projet très couteux à Lesdiguières et permettant une meilleure rentabilité du Stade des Alpes sous-utilisé jusqu’à présent.
  • Palais des Sports : cet équipement fait partie du patrimoine de Grenoble. C’est une des plus grandes salles couvertes de France qui peut accueillir des évènements de différentes natures, autant sportives que culturelles, a vocation commerciale ou non. L’objectif de la Ville est de dynamiser le potentiel de cette structure en lien avec d’autres équipements comme le Summum, la MC2 ou le Stade des Alpes et de l’ouvrir aux grenoblois qui sont encore nombreux à ne l’avoir jamais fréquenté. La délibération qui sera soumise à l’approbation des conseillers municipaux prévoit d’une part d’acter la reprise en direct de l’équipement par la municipalité et d’autre part de fixer les tarifs de mise à disposition pour des organisateurs de manifestation payante. L’adoption de cette délibération permettra de programmer rapidement des évènements populaires à destination de tous les grenoblois.
  • Alpexpo : La ville de Grenoble, principale actionnaire de la SAEML ALPEXPO, détient 35 % du capital social. Par ailleurs, elle est liée à la SEM par un contrat de Délégation de Service Public en date du 31 décembre 1999, pour une durée de 20 ans, portant sur la gestion des équipements Parcs des expositions, Summum et Palais des congrès.

Cet équipement est un moyen de l’exercice de la compétence économique dont la Loi MAPTAM prévoit qu’elle ait transférée de la Ville à la Métropole au 1er janvier 2015. Dans le contexte de la mise en œuvre de cette loi, la gestion et le développement de cet équipement devraient, à l’avenir, être placés sous l’égide de la nouvelle Métropole grenobloise, après concertation entre la Ville de Grenoble et la Métro sur les conditions et les modalités de ce transfert.

Autres politiques publiques : des avancées sur tous les fronts

  • Culture : lancement d’une grande concertation dès la rentrée

Afin que des outils d’analyse partagés soient mis en place pour favoriser la lecture des demandes de subvention pour l’année 2015, il est proposé que la Ville organise dès la rentrée 2014 une série de rendez-vous publics permettant aux citoyens (usagers, artistes, professionnels et amateurs) de débattre entre eux et avec la collectivité (éluEs et administration). Outre ces grilles d’analyse, ces rendez-vous publics auront pour objectif de partager l’évaluation des projets culturels qui sont menés sur notre territoire, et seront programmés régulièrement par la suite pour aborder et débattre des thèmes culturels d’actualité.

  • Gare : reprise du projet (sans la passerelle), végétalisation du parvis
  • Écoles : nouveaux diagnostics et choix du projet pour l’école Hareux

Une réflexion au sujet de “Conseil municipal du 21 juillet 2014 : notre majorité accélère le rythme

  1. Bonjour,
    Je suis admirative de la capacité et du bien-fondé de votre travail. La démocratie reprend ses marques à Grenoble ! Nous relayons vos propositions et actions sur le terrain, face aux langues de vipères ! Tenez bon et n’hésitez pas à nous lancer des appels d’aide si besoin ! Et en dehors du programme des grands travaux, ou du grand programme des petits travaux … ne faites pas une impasse sur le personnel dont certaines personnes sont en souffrance psychique au travail. C’est tellement important d’avoir un personnel qui donne une image souriante du Service Public !

  2. Bonjour, j’aimerai savoir pourquoi il est prévu de suprimer la passerelle de la nouvelle gare dans le projet de réhabilitation. Il me semblait que celle-ci avait pour but de privilégier les modes écologiques de transport, et surtout le vélo. Bien à vous, Jacques

    1. Bonjour,
      Ce projet posait plusieurs problèmes : outre son coût élevé, sa largeur ne permettait pas de faire cohabiter cyclistes et piétons, et sa pente beaucoup trop raide n’était pas praticable pour les personnes handicapées, particulièrement en fauteuil roulant. Bref : un outil mal pensé ! Il est par contre tout à fait possible de prolonger les souterrains actuels pour en faire un point de sortie au-delà de la gare, et permettre ainsi aux piétons et cyclistes de traverser les voies rapidement et en toute sécurité. C’est normalement cette option qui sera mise en oeuvre.

Laisser un commentaire